786
LE LICITE ET L'ILLICITE
Une alimentation saine pour un corps sain !

  
   Point de divinité[1] excepté Allah[2] le Très Haut. Que les meilleures salutations[3] soient sur les Prophètes et Messagers divins dont le Sceau de la Prophétie[4].

   Partie I

   Le permis et le prohibé. الحلال والحرام

   Un sujet d’actualité, de verse et de controverse, au sein des gens de l’Islam traditionnel vivants en terres bibliques notamment. Pour l’homme de l’Évangile (croyant & incroyant) n’est-ce pas un sujet qui fâche ? Qui irrite ? Qui dérange et bouleverse les ‘bonnes habitudes’ et ‘bonnes manières’ ? Pendant des siècles, Paul, le fondateur du christianisme, n’a-t-il pas ordonné de manger de tout ? Ses suivants ne comprennent donc pas pourquoi le croyant soumis et pratiquant de son culte, lui, refuse obstinément de ‘manger’ de tout comme eux, de les imiter !? D’où leur colère… leur haine et leur inimitié farouches contre le divin Législateur, Sa religion et Sa loi ! Ceci expliquant en partie cela…

   L’avis d’un Savant de l’Islam traditionnel sur ce sujet du licite et de l’illicite.

الحمد لله الذي خلق الإنسان من طين لازب وصلصال ثم ركب صورته في أحسن تقويم وأتم اعتدال ثم غذاه في أول نشوه بلبن استصفاه من بين فرث ودم سائغا كالماء الزلال ثم حماه بما آتاه من طيبات الرزق عن دواعي الضعف والانحلال ثم قيد شهوته المعادية له عن السطوة والصيال وقهرها بما افترضه عليه من طلب القوت الحلال وهزم بكسرها جند الشيطان المتشمر للإضلال ولقد كان يجري من ابن آدم مجرى الدم السيال فضيق عليه عزة الحلال المجرى والمجال إذ كان لا يبذرقه إلى أعماق العروق إلا الشهوة الماثلة إلى الغلبة والاسترسال فبقي لما زمت بزمام الحلال خائبا خاسرا ما له من ناصر ولا وال والصلاة على محمد الهادي من الضلال وعلى آله خير آل وسلم تسليما كثيرا.

أما بعد فقد قال صلى الله عليه وسلم  طلب الحلال فريضة على كل وهذه الفريضة من بين سائر الفرائض أعصاها على العقول فهما وأثقلها على الجوارح فعلا ولذلك اندرس بالكلية علما وعملا وصار غموض علمه سببا لاندراس عمله إذ ظن الجهال أن الحلال مفقود وأن السبيل دون الوصول إليه مسدود وأنه لم يبق من الطيبات إلا الماء الفرات والحشيش النابت في الموات وما عداه فقد أخبثته الأيدي العادية وأفسدته المعاملات الفاسدة وإذا تعذرت القناعة بالحشيش من النبات لم يبق وجه سوى الاتساع في المحرمات فرفضوا هذا القطب من الدين أصلا ولم يدركوا بين الأموال فرقا وفصلا وهيهات هيهات فالحلال بين والحرام بين وبينهما أمور مشتبهات ولا تزال هذه الثلاثة مقترنات كيفما تقلبت الحالات ولما كانت هذه بدعة عم في الدين ضررها واستطار في الخلق شررها وجب كشف الغطاء عن فسادها بالإرشاد إلى مدرك الفرق بين الحلال والحرام والشبهة على وجه التحقيق والبيان ولا يخرجه التضييق عن حيز الإمكان

    L’Imam Ghazali[5] (que Dieu lui fasse miséricorde !) d’écrire[:

   « Louange à Dieu qui a créé l’homme de boue collante et d’argile, qui lui a accordé le meilleur aspect en le façonnant, qui l’a nourrit au début avec du lait qu’il a choisi des sécrétions et du sang émulsionnés telle l’eau limpide, qui l’a protégé ensuite de la faiblesse et du relâchement en lui accordant une subsistance licite, qui a assujetti ses désirs en l’obligeant de se procurer licitement sa nourriture, qui a ainsi vaincu les soldats de Satan qui circulaient, à l’encontre des humains, tel le sang dans les veines. Il a rétréci la puissance du licite, car rien ne l’exhortait au fond des artères à part la passion inlassablement prédominante, qui est devenue ainsi serrée par la bride de ce qui est licite sans soutien. Que la prière et le salut soient sur Mohammad, le guide, et sur sa famille qui est la meilleure famille. 

   La recherche d’un travail et d’une alimentation licites. Les propos que tiennent les ignorants…

قال صلى الله عليه وسلم  طلب الحلال فريضة على كل مسلم

   Le Messager de Dieu (sur lui Prière et Paix !) a dit : « La recherche d’une subsistance licite est une obligation pour tout [homme] soumis[7]. »

   Cette obligation est l’une des obligations les plus difficiles à comprendre et à appliquer et pour cette raison, elle a été totalement anéantie tant au point de vue étude que pratique. L’obscurité de cette connaissance est devenue une cause de disparition de sa pratique, car les ignorants ont cru que ce qui est licite n’existe pas, que la voie qui nous conduit est barrée et qu’il ne reste d’agréable que l’eau de l’Euphrate et les herbes qui poussent dans les terrains improductifs. A part ceci, tout est devenu impur au contact des mains ou corrompu par les transactions. Ayant cru qui si on se contente pas des herbes parmi les plantes, il nous reste qu’à nous rassasier de ce qui est illicite, ils ont refusé d’admettre la polarité de ce fondement et n’ont fait aucune différence quant à la source de leur subsistance. Loin, loin !  “Le licite est évident et l’illicite l’est aussi. Mais entre ces deux (catégories) il y a un certain nombre de choses équivoques [que beaucoup de gens ignorent]. Ces trois vont ensemble dans toutes les circonstances et puisqu’il s’agit d’une innovation générale en religion dont le mal est répandu entre les hommes, il est de notre devoir de dévoiler ses méfaits, de guider en montrant la différence exacte entre le licite et l’illicite d’une façon à portée de main.

   (…) Les versets traitant de ce qui est licite et de ce qui est illicite sont innombrables.

   Propos divers.

وروى ابن مسعود رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم  أنه قال طلب الحلال فريضة على كل مسلم ولما قال صلى الله عليه وسلم  طلب العلم فريضة على كل مسلم قال بعض العلماء أراد به طلب علم الحلال والحرام وجعل المراد بالحديثين واحدا

   Le Messager de Dieu (sur lui Prière et Paix !) a dit : « La recherche d’une subsistance licite est une obligation pour tout [homme] soumis[8]. »

   Lorsque le Prophète (sur lui Prière et Paix !) a dit : « L’étude de la science [religieuse] est une obligation à tout [homme] soumis », certains Savants dirent : Il fit allusion à la recherche de la science concernant le licite et l’illicite et fit de ces deux paroles une seule [et même chose].  

وقال صلى الله عليه وسلم  من سعى على عياله من حله فهو كالمجاهد في سبيل الله ومن طلب الدنيا حلالا في عفاف كان في درجة الشهداء

   Le Messager de Dieu (sur lui Prière et Paix !) a dit : « Quiconque est ardu [dans la poursuite] du licite pour sa famille est tel un guerrier dans le sentier de Dieu et quiconque demande la vie légale, honnêtement, est en degré des martyres. »

   De même :

وقال صلى الله عليه وسلم  من أكل الحلال أربعين يوما نور الله قلبه وأجرى ينابيع الحكمة من قلبه على لسانه وفي رواية زهده الله في الدنيا

   « Quiconque mange de la nourriture licite pendant quarante jours, Dieu illumine son cœur et fait jaillir de celui-ci la sagesse sur sa langue[9]. » Et selon une autre variante : Dieu le rend ascète dans [la vie] d’ici-bas.

وروي أن سعدا سأل رسول الله صلى الله عليه وسلم  أن يسأل الله تعالى أن يجعله مجاب الدعوة فقال له أطب طعمتك تستجب دعوتك

   On a transmis que Sa’d demanda au Messager de Dieu (sur lui Prière et Paix !), qu’il demande à Dieu (exalté soit-Il !) que ses invocations soient exaucées. Il lui dit : « Abonne ta nourriture et ton invocation sera exaucée ! ».

وفي حديث ابن عباس عن النبي صلى الله عليه وسلم  إن لله ملكا على بيت المقدس ينادي كل ليلة من أكل حراما لم يقبل منه صرف ولا عدل فقيل الصرف النافلة والعدل الفريضة

   Selon le fils d’Abbas, et d’après le Prophète (sur lui Prière et Paix !) : « En vérité, Dieu a un ange à Jérusalem qui appelle chaque nuit : « Quiconque mange de la nourriture illicite, aucune disposition ni justice ne seront admises de sa part. »
   On a dit : la disposition est le surérogatoire, la justice, l’obligation.

    Autres paroles prophétiques : Avertissements et mise en garde !

وقال صلى الله عليه وسلم: "من اشترى ثوباً بعشرة دراهم وفي ثمنه درهم حرام لم يقبل الله صلاته مادام عليه منه شيء".

   Le Messager de Dieu (sur lui Prière et Paix !) a dit : « Quiconque achète un vêtement à dix dirhams[10] dont un seul est illicite, Dieu n'accepte pas sa prière tant qu'il en reste quelque chose[11]. »

وقال صلى الله عليه وسلم: "كل لحم نبت من حرام فالنار أولى به"

   « Toute chair qui croît illicitement, alors le Feu [infernal] est plus approprié pour elle. »

وقال صلى الله عليه وسلم: "من لم يبال من أين اكتسب المال لم يبال الله من أين أدخله النار".

   « Quiconque ne fait aucun cas de l'origine de l'argent[12], Dieu ne fait aucun cas de lui d’où Il le fera entrer au Feu [infernal].

وقال صلى الله عليه وسلم: "العبادة عشرة أجزاء: تسعة منها في طلب في طلب الحلال" روي هذا الحديث مرفوعاً وموقوفاً على بعض الصحابة أيضاً.

   « La Religion comprend dix parties dont neuf concernant la recherche du licite. »

   وقال صلى الله عليه وسلم  من أمسى وانيا من طلب الحلال بات مغفورا له وأصبح و الله عنه راض

   « Quiconque arrive au soir et s’est attardé à chercher ce qui est licite, s’endort pardonné. Il se lève le matin et Dieu est alors satisfait de lui. »
   Remarque : Toute la journée, un individu, sans travail, a cherché pour trouver un travail licite. Il s’est couché en ayant la conscience tranquille. Le matin, à son lever, il trouve un cadeau : le contentement de son Seigneur. 

وقال صلى الله عليه وسلم  من أصاب مالا من مأثم فوصل به رحما أو تصدق به أو أنفقه في سبيل الله جمع الله ذلك جميعا ثم قذفه في النار

   « Quiconque acquiert un bien illicitement[13], puis en fait un bien aux siens, pour donner de l'aumône ou pour le dépenser dans la voie de Dieu, Dieu rassemble tout cela pour le projeter ensuite dans le Feu [infernal]. »

وقال عليه السلام خير دينكم الورع

    « Le meilleur en votre religion est la crainte révérencielle[14]. »

وقال صلى الله عليه وسلم  من لقي الله ورعا أعطاه الله ثواب الإسلام كله  

   « Quiconque rencontre Dieu pieusement[15], Dieu lui accorde alors toute la récompense de l'Islam. »

ويروى أن الله تعالى قال في بعض كتبه وأما الورعون فأنا أستحي أن أحاسبهم

   On rapporte que Dieu a dit dans certaines de Ses Ecritures[16] : « Quant aux craintifs[17], J'ai honte de leur demander des comptes[18] ! »

   وقال صلى الله عليه وسلم  درهم من ربا أشد عند الله من ثلاثين زنية في الإسلام

   « Un dirham d'usure est pire, auprès Dieu, que trente prostitutions[19] dans l'Islam. »

 وقال إبراهيم بن أدهم رحمه الله ما أدرك من أدرك إلا من كان يعقل ما يدخل جوفه

   « Ibrahim fils de Adham (que Dieu lui fasse miséricorde !) a dit : « N’a pas atteint un degré de compréhension, excepté celui qui a une pleine connaissance de ce qui entre dans son ventre. »

وقال الفضيل من عرف ما يدخل جوفه كتبه الله صديقا فانظر عند من تفطر يا مسكين

   Foudail a dit : « Celui qui connaît ce qui rentre dans son ventre, Dieu l'inscrit [comme un] véridique. Aussi, ô pauvres, regardez bien chez qui vous déjeunez[20] ! »

وقيل لإبراهيم بن أدهم رحمه الله لم لا تشرب من ماء زمزم فقال لو كان لي دلو شربت منه

   On dit à Ibrahim fils de Adham (que Dieu lui fasse miséricorde !) : « Pourquoi ne bois-tu pas de l'eau de Zamzam ? » Il dit : « Si j'avais un seau, j'aurai bu avec. »

   وقال سفيان الثوري رضي الله عنه من أنفق من الحرام في طاعة الله كان كمن طهر الثوب النجس بالبول و الثوب النجس لا يطهره إلا الماء و الذنب لا يكفره إلا الحلال

   Soufiane Thaoury (que Dieu l’agrée !) a dit : « Quiconque qui a dépensé dans l’illicite, dans l’obéissance de Dieu, est comme celui qui a purifié le vêtement impure avec de l'urine. Le vêtement impur ne peut-être purifié qu'avec de l'eau et le péché ne peut-être expié que par le licite. »

   وقال يحيى بن معاذ الطاعة خزانة من خزائن الله إلا أن مفتاحها الدعاء وأسنانه لقم الحلال

   Yahya fils de Mo’az a dit : « L'obéissance est une des trésors de Dieu : sa clé est l'invocation et ses dents sont une bouchée licite. »

وقال ابن عباس رضي الله عنهما لا يقبل الله صلاة امرىء في جوفه حرام

   Le fils d’Abbas (que Dieu les agrée !) a dit : Dieu n'accepte pas la prière d'un individu dont le ventre est empli [de nourriture] illicite. »

   وقال سهل التسترى لا يبلغ العبد حقيقة الإيمان حتى يكون فيه أربع خصال أداء الفرائض بالسنة وأكل الحلال بالورع واجتناب النهي من الظاهر و الباطن و الصبر على ذلك إلى الموت و قال من أحب أن يكاشف بآيات الصديقين فلا يأكل إلا حلالا ولا يعمل إلا في سنة أو ضرورة

   Sahl Tassatouri a dit : « L’esclave [de Dieu] n'atteint pas la foi véridique[21] tant qu'il ne possède pas en lui quatre qualités : Accomplir les obligations avec la Tradition, manger licitement avec la crainte révérencielle, éviter les interdictions apparentes et secrètes et patienter ainsi jusqu'à la mort. » Et il dit : « Celui qui désire que les signes des [gens] véridiques se dévoilent à lui, ne doit alors manger que licitement et ne doit agir que selon la Tradition ou selon une nécessité.

و يقال من أكل الشبهة أربعين يوما أظلم قلبه وهو تأويل قوله تعالى كلا بل ران على قلوبهم ما كانوا يكسبون

   On a dit : « Quiconque mange des choses douteuses pendant quarante jours, il a assombri son cœur : il s'agit là de l'interprétation de la parole de Dieu (exalté soit-Il !) : « Nullement ! Ce qu’ils s’acquièrent, plutôt, couvre de rouille[22] leurs cœurs. » (Coran LXXXIII 14).

   وقال سهل رضي الله عنه من أكل الحرام عصت جوارحه شاء أم أبى علم أو لم يعلم ومن كانت طعمته حلالا أطاعته جوارحه ووفقت للخيرات

   Sahl (que Dieu l’agrée !) a dit : « Quiconque mange de la nourriture illicite, ses membres lui désobéissent qu'il le veuille ou non et qu'il le sache ou non ; et, quiconque mange de la nourriture licite, ses membres lui obéissent et œuvrent pour le bien. »

و قال بعض السلف إن أول لقمة يأكلها العبد من حلال يغفر له ما سلف من ذنوبه ومن أقام نفسه مقام ذل في طلب الحلال تساقطت عنه ذنوبه كتساقط ورق الشجر

   Certains Anciens ont dit : « La première bouchée licite que mange l’esclave[23], Dieu lui pardonne ses péchés antécédents et quiconque s'humilie pour gagner sa vie licitement, ses péchés tombent comme les feuilles d'arbres. »

وروى في آثار السلف أن الواعظ كان إذا جلس للناس قال العلماء تفقدوا منه ثلاثا فإن كان معتقدا لبدعة فلا تجالسوه فإنه عن لسان الشيطان ينطق وإن كان سيء الطعمة فعن الهوى ينطق فإن لم يكن مكين العقل فإنه يفسد بكلامه أكثر مما يصلح فلا تجالسوه

   On a transmis dans une déclaration des Anciens : Lorsque le prédicateur[24] prenait place parmi les gens, les Savants disaient : « Vérifiez de lui trois choses : s'il croit à une innovation[25] , ne vous asseyez pas avec lui car il s'exprime avec la langue de Satan ; s'il mange de la nourriture illicite, c'est par sa passion qu'il s'exprime ; s'il est déraisonné, il fait plus de mal que de bien par sa parole, aussi gardez-vous de vous asseoir avec lui. »

وقد كان بين أحمد بن حنبل ويحيى بن معين صحبة طويلة فهجره أحمد إذ سمعه يقول إني لا أسال أحدا شيئا ولو أعطاني الشيطان شيئا لأكلته حتى اعتذر يحيى و قال كنت أمزح فقال تمزح بالدين أما علمت أن الأكل من الدين قدمه الله تعالى على العمل الصالح فقال كلوا من الطيبات واعملوا صالحا

   Entre Ahmad fils d’Hanbal et Yahya fils de Mou’in, il y avait une longue amitié, mais Ahmad l'a abandonné lorsqu'il l'a entendu dire : « En vérité, je ne demande rien à personne et si le Démon me donnerait quelque chose, je le mangerai. » Puis, il s'est excusé et dit : « Je plaisantais ! » Il lui dit : « Tu plaisantes avec la religion [26] ? Ne sais-tu pas que Dieu (exalté soit-Il !) a placé la nourriture dans la religion avant les bonnes œuvres ? Aussi a-t-Il dit : « (…) mangez [des nourritures] saines et agissez en bien… » (Coran XXIII 51)

وفي الخبر أنه مكتوب في التوراة من لم يبال من أين مطعمه لم يبال الله من أي أبواب النيران أدخله

   On dit qu'il est écrit dans la Torah[27] : « Quiconque ne fait aucun cas de l'origine de sa nourriture, Dieu ne fera aucun cas de la porte par laquelle Il le fait entrer dans le Feu (infernal). »

   Conclusion.

اعلم أن تفصيل الحلال و الحرام إنما يتولى بيانه كتب الفقه ويستغني المريد عن تطويله بأن يكون له طعمة معينة يعرف بالفتوى حلها لا يأكل من غيرها فأما من يتوسع في الأكل من وجوه متفرقة فيفتقر إلى علم الحلال والحرام كله كما فصلناه في كتب الفقه

   Sachez que le détail des choses licites et des choses illicites est détaillé dans les livres de la Jurisprudence. Le désireux[28] peut se passer du détail en se contentant de manger une seule nourriture[29] dont nourriture dont il connaît la légitimité par l’avis juridique. Mais celui qui désire manger toutes sortes de nourriture, se trouve dans la nécessité d'apprendre le savoir relatif à la légitimité des choses tel que nous l'avons détaillé dans les livres de la Jurisprudence. [Explicit].   (à suivre)

   Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu'Il aime et agrée !


[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à  l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures. 
[4] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.
[5] D’origine persane. Homme détesté par un hérésiarque comme le fils de Taymiya, un des chefs de file de la secte du Salafisme.
[6] De son ouvrage, en arabe : كتاب الحلال والحرام وهو الكتاب الرابع من ربع العادات من كتاب إحياء علوم الدين
[7] Rapporté par le fils de Mas’oud. Bien que jugé faible, on voit l’importance de cette parole en terres d’Europe. Terres où peu de gens, parmi les émigrés et leurs descendances, donnent de l’importance à une nourriture saine et licite.
[8] Mouslim. Nous nous garderons d’employer le mot courant : musulman, lequel ne veut rien dire. Mot mis, naguère, en exergue par les orientalistes pour éviter toute traduction du mot mouslim. D’ailleurs, les opposants et adversaires de l’Islam à notre époque ne parlent-ils pas plutôt d’un nouveau mot : de musul-ments ? Gens connus (les musul-ments) pour être des menteurs invétérés ?
[9] Ou de sa bouche.
[10] Monnaie ancienne et de l’époque.
[11] De cet argent illicite et comment se vêtir avec pareil vêtement ?
[12] Tout bien acquis.
[13] En péchant. Aucun profit n’est à attendre de ce bien, cet argent mal acquis.
[14] Envers le divin Législateur en s’abstenant de ce qui est défendu.
[15] Avec cette crainte révérencielle.
[16] Comprendre : La Bible originelle.
[17] Atteint de cette crainte révérencielle. Sénat.
   Les sénateurs ont supprimé [en terre des Gaules] la disposition modifiant l'article 1114 du code civil relatif à la crainte révérencielle envers .... Lire…
   Les Savants ont vu dans cette disposition une atteinte aux droits des parents sur les enfants, leurs propres descendances. Contraire à l’injonction du divin Créateur et au droit divin.
   Les gens de la Bible (toranique & évangélique), notent les Savants, ne pouvant accepter la Loi du divin Législateur et tout ce qui en découle, d’où leur souci premier de dés-islamiser les gens de l’Islam traditionnel et réduire leur religion à un mouchoir de poche comme le firent si bien les gens de 1789 avec la religion du Moïse et du Messie fils de Marie (sur eux la Paix !).
   De nos jours, et suite aux dispositions du législateur humain, on note, rappelle l’observateur, chez les gens de la Bible (toranique & évangélique), un relâchement total des mœurs et des mentalités. Selon le slogan biblique : L’enfant est roi = il ne respecte donc ni ses parents, ni ses proches, ni ses professeurs à l’école, ni la société dans laquelle il vit. D’où ces bandes qui agissent en toute impunité… Triste destinée !
   En vérité, combien le Saint et Seigneur d’Israël et des mondes, Allaha, est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent ! 
[18] La crainte n’existe pas et n’a pas lieu d’être selon la Bible actuelle.
[19] Ou fornication. Et pourtant cet acte est combien répréhensible et grave en conséquences.
[20] Rompez votre jeûne.
[21] La vraie foi…
[22] Texte : couvert de rouille.
[23] العبد. Et non le serviteur. Le Fils d’Adam est l’esclave de Dieu. Car de Lui dépend tout : sa vie, sa mort, sa nourriture, etc. Il est son Seigneur... 
[24] الواعظ. Celui qui exhorte les gens…
[25] Dans la religion.
[26] La religion ne saurait être, comme il est coutume chez les gens de l’Athéisme et de la Mécréance, sujet d’amusement, de raillerie.
[27] Entendre : originelle. Preuve que ce sujet concerne aussi les gens de la Bible (toranique + évangélique).
[28] المريد  disciple.
[29] Un seul plat.


  Liens, , choix, conseils, remarques.

 
   Réf DG : 15809
EAN : 9782911806698

Auteur : Corinne Gouget
Editeur : Chariot d'Or
   - Additifs alimentaires danger !


Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu'Il aime et agrée !

Rappel : certains liens (d'articles) cités ci-dessus peuvent être payants voir supprimés. Le Carrefour de l'Islam ne peut être tenu responsable du contenu de ces liens.


Retour
Copyright © 2001 le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le 27/06/13 . / Fait le 05/05/2010

annuaire