786
 Au nom de DIEU, Allaha, 
Le TOUT-MISÉRICORDIEUX, le TRÈS-MISÉRICORDIEUX !
Que les meilleures salutations soient sur les Messagers et Prophètes divins !

   S'agissant de l'interrogation de celui qui se demande : Comment s'habiller d'une façon décente de notre temps ? Est-ce qu'il adoptera les pratiques actuelles ? C'est une interrogation étonnante ! Car la façon de s'habiller actuellement chez bon nombre de gens de confession soumise dont les personnes féminines, n'a rien de légal par rapport aux dispositions de la loi religieuse. Et aucun prophète ne l'approuvera.

Les habits des croyants selon l'Islam traditionnel et la Norme prophétique
Un rappel pour tous

Voici venu sans doute le moment d’éclaircir certains points concernant la tenue vestimentaire du croyant soumis en terres d'Islam et ailleurs.

Le sage a dit : Prends garde à l'arrogance et soulève ton habit au-dessus des orteils ou jusqu'au milieu de tes jambes. On rapporte que l'Envoyé de Dieu (sur lui Prière et Paix !) a dit : « Les habits du croyant doivent descendre jusqu'au milieu de ses jambes. » ou comme on l'a dit. De son côté Ali fils du père de Yayd le Qarawani a dit ce vers dans le même sens : 
  
Le raccourcissement de tes habits est vraiment 
   Plus propre, plus durable et le plus pieux

  
S'agissant de son expression : le plus propre, c'est parce qu'ils ne touchent pas les saletés et les souillures dans les chemins. Quant à son expression : le plus durable, c'est parce que le vêtement long frotte le sol à force de marcher et s'expose au déchirement, ce qui l'amène à s'user rapidement lorsqu'il est long et touche touche la terre. Quant à son expression : plus pieux, c'est qu'il s'agit de quelque chose de légal, je veux dire le raccourcissement des vêtements jusqu'au milieu de la jambe. Or, le pieux est celui pour lequel la Loi religieuse a institué une protection et une immunité pour laquelle il se prémunit contre ce qui lui nuit parmi les démons des humains et des génies. Il faut dire que Dieu ne regarde pas celui qui fait traîner ses habits par arrogance et fierté. [Explicit]

Sujet d'actualité. En cherchant à nous identifier avec les autres ou la mode portée par les autres, ne risque-t-on pas de nous approcher de la créature uniquement pour lui plaire et chercher son agrément ? Ce qui entraînera automatiquement le désagrément et la colère divine. A notre époque, l'Europe ou l'Amérique, bibliques, ne sont-elles pas devenues les plaques tournantes de la mode ? D'un certain genre de vie ? Et le messager de cette mode en terres d'Islam n'est-il pas le résidant soumis, soit l'immigrant ? Les gens de la diaspora ?

Une vue faussée. En terres bibliques, bon nombre de ces immigrants soumis ne veulent-ils pas imiter les gens de leur âge du monde biblique ? Aussi, pour bon nombre de jeunes, il est inconcevable qu'ils se rendent à l'école, au travail, en soirées et autres de leurs déplacements au quotidien, dans une tenue vestimentaire, une coupe de cheveux, autres que celles que portent les gens de leur âge, made in biblique ! Le ridicule, connais pas ! Même si en ce comportant ainsi la plupart des gens de la "mode" se couvrent de ridicule. 

La coupe du vêtement. A chaque époque sa coupe, clame le couturier, les maisons de couture. Naguère, bon nombre de gens portait un pantalon large qui tenait bien la taille. Puis, les couturiers ont cru bon d'en changer la coupe, la forme du vêtement. De notre temps, la coupe est faite de telle façon que le pantalon vous tombe, et apparaît alors vos sous-vêtements en arrière plan, si vous en portez bien évidemment ! Coupe à la Gavroche, diront certains. Soit coupe du campagnard, de l'homme contestataire, sans foi ni loi. Plus le pantalon et la tenue sont ridicules, sales, déchirés par endroits, de couleurs bizarre, plus l'individu sans cervelle jubile ! Que dire de gens de sexe féminin ? Se sentir bien dans sa peau, voilà notre slogan ! Il est vrai, vous dira-t-on encore, qu'il faut tout pour faire un monde ! Lucifer jubile, lui !

Nettoyer les trottoirs. Nous avons vu : le plus propre, c'est parce qu'ils ne touchent pas les saletés et les souillures dans les chemins. Ce qui est le plus étonnant dans cette course au ridicule, c'est, pour le garçon, d'avoir un pantalon tellement long qu'il peut dépasser les chevilles jusqu'à plus de 15 cm ! Vers les années 68-70, on a parlé du pantalon pattes d'éléphants ! Tous ces modèles pour l'éboueur sont excellents puisqu'il l'aide (d'une certaine façon) à nettoyer les trottoirs... Mais où est la tête de l'homme ? Le discernement entre le bien et le mal ? Et à l'inverse de l'animal, combien celui-ci cherche à faire du mal, à répandre le mal dans sa propre espèce ! ?

Se prémunir du mal d'autrui. Nous avons vu que la Loi divine est salutaire, salvatrice. Ainsi prémunit-elle le croyant soumis, pieux, contre "ce qui lui nuit parmi les démons des humains et des génies". N'en déplaise aux détracteurs de la Religion divine !

Quel pantalon choisir ? De mode ou en accord avec la Norme prophétique ? On a dit que le premier homme qui portera le pantalon s'appelle : Avraham, le prophète (sur lui la Paix !). Mais le pantalon de norme prophétique (de préférence au pantalon de mode) est un pantalon large au sens propre du mot (en arabe, sirwal), où on se sent bien dedans. Où on est à l'aise. Il tient bien la taille, le tissu est épais (bien que blanc ou de couleur clair, il ne sera pas transparent à la lumière), et surtout ne fera pas apparaître les formes cachées de l'individu (avant et arrière : du nombril jusqu'au bas des genoux) : ses parties intimes. Il ne sera donc pas serré, moulant. Ce qui signifie que bon nombre de gens soumis, de sexe masculin, soumis, ne devra-t-il pas revoir sa garde robe ? Sa façon de s'habiller ? Et une fois encore voir dans quel but il le porte, il se vêt ? Oui, bien sûr, nous sommes des naïfs qui n’avons pas compris que nous sommes en guerre contre notre propre ego et que nous devons choisir dans cette bataille notre camp. En vérité, les idées débiles de certains couturiers, de gens décervelés, et concernant ici la mode à porter, la tenue vestimentaire, sont étrangères à la Norme prophétique. Laquelle appelle à la simplicité du vêtement et à avoir comme but principal : couvrir sa nudité et chercher l'agrément divin. 

Où allons-nous ? De plus en plus, depuis la dé-christianisation et la dé-judaïsation du monde biblique en terres bibliques, le monde biblique ne semble-t-il pas errer à la recherche de son identité, d'une identité ? Et de plus en plus, la perversité et la transgression prennent le dessus. La pudeur, vous dira-t-on, c'est pour les autres ! Connais pas ! Le "n.u" semble avoir de plus en plus d'emprise sur certains individus. Au-delà de l’aspect satanique d’une telle entreprise, le seul fait d’y penser et d’avoir donc une pensée planétaire à une échelle de milliard d’individus en dit long sur le caractère peu fréquentable de ceux qui animent et propagent de telles pensées, qui travaillent pour un pareil style de vêtement... de mode de vie... A une époque où l'homme biblique se vante de son progrès, de sa façon de vivre, de concevoir l'avenir ; force est de constater qu'il se dégrade chaque jour un peu plus et aime se rendre, devant autrui, ridicule. A un tel point qu'il en devient insouciant et inconscient !

Respect de l'autre. Si l'homme biblique (croyant & incroyant) a choisi ce mode de vie, de penser, n'est-ce pas son droit ? Oui, bien sûr. Par contre, nous sommes nous des naïfs si n’avons pas compris qu'en étant soumis, pareils vêtements, pareille façon de s'habiller, pareille façon de penser, ne saurait être. Encore une fois entre l'habitude du monde biblique ou autre et la Norme prophétique, il nous faut nécessairement faire un choix. Et ceci rapidement. Un choix pour plaire à notre divin Créateur et non aux créatures de cette planète. Et loin de nous cette idée diabolique : qu'on est jeune et qu'il faut profiter de la vie d'ici-bas avant la mort ! En vérité, si ce mode vie, de penser, était louable, alors le Prophète et le Messager de l'Islam nous l'aurait recommandé. Mais tel n'est pas le cas. N'en déplaise aux détracteurs de la Religion divine ! 

Le vêtement de prière. Il doit être propre. Loin de lui toute saleté : urine, excréments, sang, etc. Aux normes traditionnelles. Passer ses mains mouillées sur ce qu'on croit être une saleté au bas du pantalon (par exemple), ne fera que répandre cette dernière. Et ne saurait le purifier pour autant. De plus faire la prière avec un pantalon qui vous tombe (notamment à l'arrière train) et qui dépasse vos chevilles ne saurait être. Relever, juste pour la prière, ses bas de pantalon, ne saurait être. C'est plutôt signe d'hypocrisie, d'orgueil, dit-on encore. Avez-vous réfléchi un instant sur cette source de saleté que vous transportez, sans cesse, en votre Lieu de Prière ? Chez vous ? Sur votre lit ? Pensez-vous que c'est plaire à votre divin Créateur que de vous présenter devant Lui avec un tel habillement ? Êtes-vous sûr sur l'acceptation de votre prière par Celui-ci ? Réfléchissez donc par deux fois avant d'agir, de prier et de vous rendre à la Prière. 

Le port du pantalon. Ce qu'on en dit encore. 

On a dit : Porter des vêtements serrés et étroits est déconseillé religieusement et médicalement, à cause de ses méfaits sur le corps. Au point où, pour certains [de ces vêtements], on est dans l’incapacité de se prosterner en les portant. (...)
Beaucoup de ceux qui prient, aujourd’hui, le font dans des vêtements qui montrent la forme du derrière (...).

Al-H’âfizh Ibn H’adjar a rapporté de Ashhab [élève de l’Imâm Mâlik], que celui qui prie dans des pantalons [sans porter autre chose dessus), alors qu’il n’a pas d’excuse, doit refaire sa prière, tant que son temps n’est pas passé, sauf si le pantalon est épais. Et d’après certains hanafites, c’est répréhensible (makroûh) (Fath’ ul-Bârî (1/476)).

En arabe, on a dit : 
   

  
الحمد لله والصلاة والسلام على رسول الله وعلى آله وصحبه أما بعد:
   

فقد وردت النصوص الشرعية الآمرة بستر العورة، وحفظ الفرج، وحرمة النظر إليهما، وانظر الفتوى رقم: 21786.
قال الإمام النووي رحمه الله في المجموع: قال أصحابنا: يجب الستر بما يحول بين الناظر ولون البشرة، فلا يكفي ثوب رقيق يشاهد من ورائه سواد البشرة أو بياضها، ولا يكفي أيضاً الغليظ المهلهل النسج الذي تظهر العورة من خلاله، فلو ستر اللون ووصف حجم البشرة كالركبة والألية ونحوهما صحت الصلاة فيه لوجود الستر. انتهى .
وقال الإمام السفاريني الحنبلي في شرح منظومة الآداب: وفي غاية العلامة الشيخ مرعي رحمه الله تعالى: وكره لهما يعني الذكر والأنثى لبس ما يصف البشرة، ولها يعني وكره للمرأة لبس ما يصف الحجم. ا.هـ
وقال الإمام الدسوقي المالكي في حاشيته: ومحل كراهة لبس المحدد للعورة ما لم يلبس فوق ذلك المحدد شيئاً كقباء وإلا فلا كراهة. ا.هـ
وعليه، فلبس البنطال أو السروايل الضيق الذي لا يشف مكروه ما لم يكن فوقه شيء.
والله أعلم.

Le Prophète e a dit: « Quiconque abandonne les beaux vêtements par modestie pour Dieu alors qu'il est capable de les acheter, Dieu l'appellera le jour du jugement devant toutes les créatures afin qu'il choisisse les vêtements de la foi qu'il désire porter » (rapporté par Tirmidzi). 

 
 
 
 
France - Légalement, les femmes sont toujours interdites de pantalon
 
paru dans l'Orient-le Jour le 6 mars 2004

Un député UMP de l’Indre, Jean-Yves Hugon, a demandé au gouvernement de revenir sur une loi du début du XIXe siècle qui interdit toujours aux femmes le port du pantalon. M. Hugon a précisé qu’il avait envoyé une lettre l’an dernier à la ministre déléguée à la Parité et l’Egalité professionnelle, Nicole Ameline, et qu’il comptait récidiver cette année. "La loi du 26 brumaire an IX de la République dispose que toute “femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la préfecture de police pour en obtenir l’autorisation, et celle-ci ne peut être donnée qu’au vu d’un certificat d’un officier de santé” ", explique M. Hugon dans sa lettre. Deux circulaires de 1892 et 1909 autorisent le port féminin du pantalon à vélo puis à cheval, précise-t-il.

 A l’occasion du bicentenaire en 2004 de l’écrivain George Sand, "qui avait dû se soumettre à cette autorisation pour porter le pantalon auprès de la préfecture de l’Indre", le député suggère "de mettre en conformité notre droit avec une pratique incontestée et incontestable des femmes". Nicole Ameline avait répondu à M. Hugon "qu’il ne lui paraissait pas opportun de prendre l’initiative d’une telle mesure dont la portée serait purement symbolique". "Pour adapter le droit à l’évolution des mœurs, la désuétude est parfois plus efficace que l’intervention", soulignait la ministre, ajoutant : "Néanmoins, vous avez toute latitude pour mettre en valeur la contribution de George Sand à cette évolution à l’occasion du bicentenaire de sa naissance."  RJLiban

Le conseiller en matière d'habillement décent pour prier.

Généralement pour les Savants de l'École de jurisprudence hanafite, lors des prières, il est préférable de prier derrière celui qui porte une tunique longue (qamiç, en arabe) et autre vêtement semblable. C'est plus pur et plus décent, et peut éviter ainsi certains désagréments. Certaines personnes, notamment gens de la Réforme (Salafisme et autres) ont l'habitude, à notre époque, de prendre leur veste ou tout autre vêtement qu'il s'enroule autour de la taille pendant leurs prières à la mosquée. Il est vrai que le pantalon (made in mode biblique) est loin de répondre aux critères exigées par la loi. Dans de nombreux endroits du globe où la jurisprudence hanafite prédomine, on parle volontiers d'un style particulier : asiatique, genre indo-pakistanais-afghan. Il consiste d'un vêtement, pour l'homme, en deux pièces : un pantalon large et une chemise brodée ou simple allant jusqu'aux genoux. Les femmes des montagnes portent également ce genre de vêtements, mais avec une chemise plus longue. Le mot "jupe" (en jargon biblique) est plus attaché à la mode du monde biblique Europe-Amérique. Le monde Turcophone et Kurdophone sont connus pour être gens des montagnes, leur style de pantalon, couleur noire, est connu. Le pantalon d'une région à l'autre peut varier. En pays froid, il est aussi une protection contre le froid et la neige et les intempéries. En pays chaud ou tempéré, le pantalon, s'il n'est pas remplacé par le longui (urdu, izâr, arabe), pagne, il sert surtout pour couvrir sa nudité. Dans les pays asiatiques, au Yémen, la pratique du izâr (ce vêtement qui s'enroule autour de la taille et allant jusqu'au chevilles) est courante. On l'emploie au travail, lors des prières comme au lit ou tout autre endroit. En Afrique en général, le izâr est peu connu. Il est connu là où il existe une communauté asiatique. Les Arabes d'Afrique du Nord s'en servent aux bains, à la douche, seulement. De même, les Berbères. Le pantalon style large, bouffant, le izâr ou longui ou pagne sont jugés ringard par la jeunesse du monde islamique (diaspora des gens d'origines d'Afrique du Nord, entre autre) en terres bibliques. On les voit surtout comme habillement pour vieux, les vieux ! Il y a, du fait de l'immigration, une dévalorisation des valeurs fondatrices de l'Islam et la Norme prophétique. Et les parents portent une lourde responsabilité de cette dévalorisation. Souvent l'ignorance a bon dos ! Disons que l'absence de la valeur réelle d'une chose entraîne peu à peu la perte de cette chose ou pratique.   

L'arrogance et la vanité. L'homme (jeune, adulte, âgé) ne doit pas laisser traîner son vêtement qui couvre la partie inférieure du corps (avec un izâr) pour se donner des airs arrogants. Même chose concernant le pantalon. Ni son vêtement (thaoub, qamiç, djoubah, bournous et autres vêtements) par vanité hautaine. Et bon nombre de jeunes ne devraient-ils pas réfléchir deux fois avant de porter des vêtements qui les dénaturent ?

Droit du corps. Le corps a un droit, son droit. En période de froid et de chaleur, il est d'obligation de lui donner son droit. Le froid est un ennemi redoutable. Le Prophète et Messager de l'Islam l'a rappelé à ses Compagnons. D'où l'obligation de porter des vêtements chauds. En période de chaleur, exposer son corps au soleil est peu recommandable et comporte des risques à ne pas négliger. L'homme blanc, biblique, aime se faire dorer au soleil pour devenir bronzé ! Cela fait partie de ses plaisirs personnels et se donner un genre ! 

La publicité. Le vêtement porté ne doit pas être fait en aucun cas de marques publicitaires. Marque pour un produit quelconque. Certaines gens (jeunes, adultes, âgés) portent parfois des vêtements ou sous-vêtements ou vêtements de sport pour une publicité quelconque, pour un pays, pour une équipe de sport, pour une organisation islamique, des numéros : 1, 33, etc., des photos de leaders politiques ou religieux ou chanteurs ou gens du sport (exemple en Afrique) ; tout cela n'a pas raison d'être et est interdit pour/à l'homme pieux, soumis. En Asie, où le T-shirt est à la mode, il est un bon moyen pour se faire de l'argent, pour servir de pub pour/à un produit quelconque ou tout autre objet. Parfois, et comme il est de coutume pour les gens de l'Évangile, les vêtements peuvent être ornés de croix, ou concernant les pays royalistes évangéliques, de couronnes des souverains surmontés de croix ou d'une croix. On retrouve tout ceci dans les blousons, vestes, ceintures, sous-vêtements, maillots, pull-overs, etc. Il est un devoir de le rappeler à toute personne de la Communauté : jeunes, adultes, personnes âgées.

La réplique. La réplique à toute publicité, c'est de ne pas en porter sur soi et d'inviter autrui à faire de même. L'homme soumis se doit de revaloriser la Norme prophétique. Y compris dans le vestimentaire, l'habillement. De montrer son attachement et son amour pour une chose qui lui est chère, juste, salvatrice. Vous porter la lumière divine en vous, la guidée pour les gens, ne vous faîtes pas l'apôtre du Diable banni, de Lucifer ! Ne pas imiter les autres, voilà votre devise ! De même, rechercher uniquement à plaire au divin Créateur ! Pour Lui plaire, il faut supporter parfois les désagréments des autres à son encontre, le fait de ne pas être comme eux, de ne pas les suivre. Car comment suivre des gens dont la colère divine, l'égarement sont sur eux ? Et le but est de s'islamiser non de s'arabiser ou de s'européaniser ou tout autre chose. Entre vivre dénué et porter des vêtements décents, il faut nécessairement faire un choix, quitte à causer du déplaisir à certaines gens qui ne comprennent pas forcément votre démarche. Et la religion divine ne prêche, dans ce domaine, ni le laxisme ni l'extrémisme, mais la ligne médiane, celle prêchée et enseignée par le Prophète et Messager de l'Islam (sur lui Prière et Paix !). N'en déplaise aux détracteurs de la Religion divine : la Soumission !  

Se différencier nécessairement des autres. Si l'homme in.soumis (qui ne professe par la Soumission comme religion) porte des vêtements ou semble porter des vêtements comme vous, il vous êtes toutefois facile de marquer une différence, votre différence avec lui. Des habits comme : bournous, chemise longue (qamiç), tunique (djoubah), chemise courte jusqu'aux genoux avec un pantalon bouffant, large, longui ou izâr, sont autant d'habits qui vous différencieront. Qui monteront par là votre attachement à la Norme prophétique. A s'habiller d'une façon proche des Compagnons (que Dieu les agrée !). Idem pour toute personne féminine. Pour le monde féminin, le fait de ne pas faire apparaître sa gorge, ses seins, sa poitrine, son dos (style femmes africaines), ses jambes, ses cuisses, sa chevelure, déplaît fortement, ne peut qu'irriter le monde des in.soumis, des gens hypocrites, pervers, prévaricateurs, transgresseurs, athées, mécréants, sans-religion, des détracteurs de la Religion divine : la Soumission, des taghoûts de l'Islam, etc. 
- L'éducation. L'éducation commence pour le garçon comme pour la fille dès leur plus jeune âge, au foyer, à la maison. Une petite fille ne peut porter slip et robe courte seulement. Il faut la protéger de l'homme vicieux, des regards malveillants, intérieur et extérieur. Aussi, dès son plus jeune âge sa maman et son entourage devra lui apprendre les bonnes manière. La conseiller. Soit : cet ensemble cité ci-devant devra s'accompagner nécessairement d'un pyjama, ou une robe longue ou tunique longue (qamiç) jusqu'au chevilles. La robe courte ou la jupe courte ne sont pas des habits décents pour toute personne féminine : jeune, adulte, âgée. Et c'est à la maman de veiller et de faire comprendre le pourquoi de cette façon de s'habiller pour une jeune fille soumise. D'expliquer ce que l'enseignement coranique et prophétique recommandent en ce domaine. 
- Les gens de la Bible. Dès le plus jeune âge, partie du monde biblique habille leurs enfants dont leurs petites filles d'une façon peu décentes. Que dire de leurs filles adultes ? Et à eux ensuite de se plaindre des incidents qui peuvent arriver à leurs enfants. Et à leurs filles et leurs femmes d'épouser de plus en plus la mode "hindou". Mode qui fait apparaître la poitrine ou le ventre et partie du dos de la personne féminine. Ou la mode animiste : seins à l'air et les parties génitales légèrement recouvertes (plages et autres lieux : salles closes, salles de danses, etc.). L'homme voulant imiter ou devenir comme l'animal, un animal, alors que celui-ci se dit doué de la raison ? Le nudisme de notre temps ne revient-il pas en force chez bon nombre de gens de la Bible (toranique + évangélique) ? Si dans certaines parties du monde il est naturel, en milieu biblique (Europe, Amérique, Australie, etc.) on le fabriquera et on le remettra au goût du jour. Des lieux lui seront-ils pas construits, réservés ? De plus, une incitation est faite chez le monde biblique de rompre avec des sujets jugés tabous comme : la pudeur, la virginité, le mariage légal, rester chaste jusqu'au mariage, puis procréer... Incitation est faite par partie du monde biblique, gens du monde de la poili.tique, du poli.tique, du Partissisme, de l'Idéologie et de la Philosophie, pour la luxure, la fornication, l'adultère (pour les gens mariés), le coït anal, le saphisme, la débauche, la perversion de l'homme dès son plus jeune âge. Devons-nous les imiter ?      

Le vêtement. Le recommandable, le blâmable et l'interdit. Le vêtement, pour certains chercheurs, n'est que l'expression de l'âme, de son intérieur. Si celui-ci est malsain et pousse au relâchement des bonnes habitudes, au laisser aller, l'extérieur le fera apparaître nécessairement.  Le vêtement ou le sous-vêtement doivent être simple, de couleurs variées, mais en aucun cas être porteur de ce que nous venons de mentionner ci-contre. Aux jeunes leurs vêtements, de même les adultes et personnes âgées. Aux personnes masculines leurs vêtements, de même aux personnes féminines. L'être masculin ne saurait porter des vêtements féminins et inversement. La Loi divine l'interdit formellement. Et loin du croyant soumis des slogans ou formules bibliques, de gens pervers ou prévaricateurs comme au nom de la « modernité », de « l'émancipation », du « droit de disposer de son corps »... ! Autant de slogans, de paroles, qui n'ont pas lieu d'être en milieu islamique. N'en déplaise aux détracteurs de la Religion divine !

L'interdit. Pour l'être masculin et féminin est interdit de dévoiler ou de faire apparaître une partie de sa nudité (aourah). De regarder la nudité d'autrui, sauf pour raison médicale. La Loi divine est formelle dans ce sens. Pour l'homme, la loi coranique la limite au nombril jusqu'au dessous des genoux, voir à mi-jambes. En loi biblique, il existe aucune restriction apparente, notamment pour le monde de l'Évangile qui ne reconnaît pas la loi toranique. Si loi il existe, elles sont rabbiniques ou d'essence humaine pour le monde de l'Évangile. Ainsi parlera-t-on dans leur jargon évangélique : d'atteinte à la pudeur, sans plus !

Le consommable. Soit les vêtements et sous-vêtements que la Loi autorise et permet. Pour la natation, en mer, en piscine ou certains sports, ils ne sauraient être moulants, serrés, courts. Et certains vêtements comme : 
- slips, slips de bain, maillot de bain, boxer, short, string, débardeurs, short de bain, slip transparent, resteront, vis-à-vis de la loi divine, que des sous-vêtements non des vêtements pouvant être exposés à la vue du public, de tous. Rappelons une fois encore, ce qui est permis pour une autre religion, pour gens se réclamant de la Mécréance et de l'Athéisme ; ne signifie nullement qu'il est permis, licite pour gens de la Soumission ! Faire attention aux gens pouvant se prétendre et se réclamer de notre religion, interprètes de cette dernière ! N'en déplaise aux faiseurs de leçon et aux détracteurs de la Religion divine ! 
- Quant au vêtement dénommé bermuda, il doit aller jusqu'aux dessous des genoux ou mi-jambes, et ne doit pas être serré et moulant.

Natation. Un des sports recommandés. De norme prophétique. Toutefois, l'habit qui l'accompagnera devra être conforme à cette norme. Ainsi, le vêtement du nageur peut-être le longui ou izâr ou une sorte de bermuda ou une combinaison. Loin du nageur soumis, la notion de slip de bain ou short qui dévoilera sa nudité. 

Les problèmes soulevés par cette réglementation. Chez le monde biblique les réactions varient suivant l'aversion, l'hostilité qu'on porte, plus ou moins, pour ou contre la religion divine : la Soumission. Pour le sans-religion, l'athée, le mécréant, le pervers, le prévaricateur, si la personne croyante soumise ne veut pas se plier à la réglementation en vigueur, il ne pourra entrer. L'admission est conditionnée par le vêtement de bain en vigueur, et personne se saurait déroger à la règle. Et une autre règle accompagne également cette dernière : la mixité. Pas question d'admettre des lieux, des temps, réservés au sexe faible : le sexe féminin. Et aux partisans de ces règles en vigueur de taxer les opposants de toutes sortes de noms et de qualificatifs... ! Aucune liberté de pensée n'est admise !

Problème d'eau, de pureté. Question : Peut-on prendre son bain dans les baignoires, nager dans les lieux appelés : piscines ? Réponse : Le terme pureté est un terme caduc, voir totalement inconnu chez les gens de la Bible, notamment les gens de l'Évangile. C'est pour cela que ce problème très important pour les gens soumis, n'est jamais mis en exergue par les gens de la Bible (croyants & incroyants). Pourtant il est d'une grande importance pour nous. Et se serait bon d'y attirer l'attention et d'y prêter attention. 
   L'habitude. Toute personne soumise lorsqu'elle se rend aux lieux d'aisance à l'habitude de se purifier avec de l'eau avant d'en sortir. Cette pratique est totalement inconnue, voire ignorée du monde biblique. Généralement, en milieu biblique, après la sortie d'excréments, on se contentera seulement d'employer du papier hygiénique ou tout au papier ou tout autre moyen. Pas de lavement des parties intimes avec de l'eau. Ce qui signifie qu'on transporte, d'une certaine façon, une certaine quantité d'impureté sur soi, de microbes. Laquelle peut-être transportée dans des lieux comme les piscines lorsqu'on y va pour nager. Petites ou grandes personnes. On voit là le danger ensuite de se baigner dans cette eau impure, malpropre, malsaine, d'y pratiquer la natation. 

  
Morale. Ainsi, les gens de la Bible d'Europe et d'ailleurs, qui se disent à qui veut bien les entendre gens civilisés ; se baignent dans leur propre urine et excréments ! Idem pour ce qui concerne leurs baignoires. Et sur ce sujet très important, ils sont inconscients et insouciants, eux pourtant qui se targuent de respecter la propreté, l'hygiène, l'environnement ! Les gens soumis doivent donc redoubler de vigilance dans ce domaine de la pureté de l'eau et montrer l'exemple.  
  
L'eau stagnante et l'eau courante de rivières, fleuves, lacs, mers... L'eau de la baignoire, l'eau des piscines, est une eau stagnante, donc à risques, porteuse de microbes, d'impureté. D'où l'importance de laver ses parties intimes et autres parties jugées sales avant d'y entrer. D'y laver, nous disons bien, car y passer de l'eau le plus souvent est insuffisant. La saleté pouvant se cacher dans les recoins de son corps. Et si la personne néglige de le faire, c'est ainsi que toute personne féminine ou masculine qui se rend à la piscine transportera nécessairement avec elle ses propres saletés, et par la même salira autrui. Aussi, ce n'est pas faire couler de l'eau sur son corps avant d'entrer dans l'eau qui peut suffire, il faut également bien frotter la partie jugée impropre, sale de son corps. Ajouter à cela, et comme nous l'avons mentionné, il ne faut surtout pas oublier que la piscine (la plupart d'entre elles) offre une eau stagnante, laquelle est changée à des périodes différentes. Parfois après plusieurs heures, plusieurs jours. Tout cela selon les directives en vigueur dans chaque établissement. 
  
Risques. Il faut mentionner aussi que parfois quelqu'un, au lieu de sortir de l'eau pour uriner, urinera dans l'eau même où se baigne les gens. Ni vu ni connu. Ce n'est pas une généralité, mais un tel cas peut arriver. L'eau sera ainsi rendue impure. Autre cas, une personne atteinte de maladie grave : exemple le sida peut-elle se baigner avec d'autres gens sains ? Ou aller nager en d'autres lieux spécialisés pour ce genre de maladie ? Posez-vous vous même la question. Est-ce bien ne nager n'importe où et n'importe comment ?   
  
Eaux courantes. Une rivière, un fleuve, ne posent pas de problèmes, le courant emportant tout sur son passage. Le risque étant l'état de l'eau. Même chose pour un lac, la mer, l'océan... Ce sont des eaux pures. Si problèmes il y a, ils sont d'autres ordres : contaminations de l'eau, dégazage de bateaux, etc. 
  
L'état de l'eau. L'eau du ciel, l'eau des puits, l'eau des sources, rivières, fleuves et l'eau des mers sont bonnes, pures et purifiantes. L'eau altérée par la présence d'un corps impur n'est pas pure. On admet chez les légistes que l'eau, en quelque quantité qu'elle soit, ne devient impure que par l'altération de sa couleur, de son odeur et de son goût.
  
Pureté d'eau dans une piscine. Elle consiste simplement à l'alimenter en eau en permanence. A laisser l'eau qui l'alimente couler. L'eau qui débordera, suite à cet écoulement, sera rejeter, ira rejoindre le tout à l'égout, les égouts. Par cette action, l'eau du baigneur deviendra et restera toujours en état de pureté. Dans le cas contraire, nullement. Idem pour la baignoire, pour tout bain prit en elle.   
  
Le logique et le conseiller. Pour la baignoire et la piscine, prendre une douche avant et après la sortie de l'eau, et ne pas oublier de bien se frotter le corps. Et ce n'est pas l'habit décent porté qui doit être source de querelles, d'expulsions, de mise à l'index...

Lieux de baignades. C'est un sujet d'actualité avec le tourisme, notamment en terres islamiques. De verse et de controverse. Ouvrir des lieux de baignades ne doit pas signifier, estime les Savants, des lieux où le mal, la débauche, l'impudicité, la blâmable, la turpitude, la perversité, la prévarication règnent. 
  
Le monde biblique. Actuellement, le monde biblique n'a aucun sens concernant la pudeur. De plus en plus, partie de ce monde opte pour une nudité complète : hommes et femmes. Et cette contamination s'est même répandue en terres d'Islam. Ce sont les résidants en Europe et d'ailleurs qui la ramèneront dans leurs bagages, en période de vacances. Sur bon nombre de plages, lieux de baignades est offert un spectacle diablement bon, clame Lucifer ! Et le plus grave, au nom de la liberté, de la démo(n)cratie, de l'argent et pour une sorte de tourisme... à la n.u comme l'aime le Démon banni (que Dieu le Maudisse !) ; les autorités ferment (ou ont ordre de fermer) les yeux sur tout cela ! Sur cette transgression à la loi divine ? On regarde l'argent que peut procurer ce genre de tourisme, de commerce charnel...! Rien d'autre ! Et chaque année, le nombre de baigneurs augment en nombre, vous dit-on. Lucifer ayant fait de nombreux émules.
   Lieux à disposition d'un certain public. Il existe pour toute personne qui aime poser nu, aime jeter à même le sol ses vêtements. C'est diablement bon, clame Lucifer ! Pour toute personne qui aime suivre l'enseignement du Prophète et Messager de l'Islam, aucun lieu n'est mis à disposition. Pire ! Gens jugés....les forces de l'ordre sont priées d'y mettre de l'ordre et d'y employer la force le cas échéant (on l'a vu dans certaines parties du monde islamique) ? Les opposants et récalcitrants étant jugés comme des gens malpropres, ringards, extrémistes, fous à lier, gens dangereux pour la société... ! ? Lucifer jubile ! Ses amis aussi. Actuellement, bon nombre de gens du monde arabe ne conçoit pas que c'est à l'homme à s'adapter à sa religion, il conçoit son contraire ! ? Ceci pour répondre à deux choses : son penchant, son désir morbide et l'argent. Et pour de l'argent que ferait-on pas ? Pour se rincer l'œil aussi ?

  
Conclusion. Les lieux pour se baigner sont-ils lieux recommandables pour gens soumis ? Réponse : Pour cela, il faut, selon bon nombre de gens lucides, être en possession de plusieurs informations, critères :   
- état de l'eau,   
- le lieu,
- les gens qui s'y baignent,  
- les habits portés,   
- le problème posé par la mixité,
- lieu pudique ou impudique ? 
- état des douches. En milieu sportif, la salle de douche est collective (également aux armées) et il n'y a le plus souvent aucune porte ! On ne peut se doucher, aller au hammam, partager un même lieu avec des gens qui ne cachent pas leur nudité. Y compris pour gens d'une même famille. L'emploi du longui ou izâr (sexe masculin) devient obligatoire pour gens qui se réclament d'un même culte et prennent leurs bains ou douches ensemble. 
   

La responsabilité parentale. Elle est entière dans ce domaine. La négligence est de règle de nos jours en terre d'Europe. Certains la fuient, d'autres la reposent sur l'État, l'École ! Façon de s'esquiver et de ne pas assurer, diront certains. La responsabilité incombe en premier au chef de famille, le père. Puis, à la mère. La négligence de la mère peut avoir des répercutions catastrophiques sur les enfants dont les enfants de sexe féminin. Comment expliquer cette fuite en avant ? Et comment comprendre qu'une mère accepte un habillement, une tenue indécente de sa fille ? Voir lui achète certains vêtements indécents ? Et comment le chef de famille peut-il tolérer, rester de marbre devant une telle situation, un tel comportement de son épouse et partie de ses enfants ?  (à suivre)

Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu'Il aime et agrée !


Le Rév. H. R. Gough d’écrire :  « Un grand nombre de notre peuple ne possède guère le sens du péché ; ils peuvent ne pas être actuellement immoraux, mais ils n’ont pas de sens moral. La conscience s’est tellement ternie par une désobéissance continuelle à ses exigences qu’il n’existe plus un sens de bien et de mal. Nous semblons ne plus avoir honte de nos péchés. Lorsqu’un peuple parvient à cet état, le désastre est proche. » (The Watchman, Mars, 1941, p. 93, Londres).

   Au Prophète (sur lui Prière et Paix !) de déclarer : "Assister à une désobéissance de Dieu et la détester, c'est en somme n'y point assister. Mais n'y point assister et aimer cette faute, c'est comme si on y assistait."  Et dans une autre parole : "La malédiction s'abat sur celui qui assiste". Il n'est pas permis non plus de contempler, sans nécessité, des choses blâmables en donnant comme excuse qu'on est impuissant à les faire cesser.
  
De même :
   Le Messager de Dieu (sur lui Prière et Paix !) a dit pour sa part :
   "D'entre toutes les flèches dont dispose le Désespéré (en arabe, iblis), le regard est celle qui est enduite de poison. Qui détourne son regard par crainte de Dieu (exalté soit-Il !), Dieu mettra en retour dans son cœur une foi dont il goûtera la douceur."
   Donc prends soin de ne pas imiter l'autre…
   Il a dit également (sur lui Prière et Paix !) : "Je n'ai pas laissé derrière moi une source de sédition plus pernicieuse pour les hommes que les femmes."


Articulations :
  
  
Les naissances de schiltigheim De la poudre aux yeux ? 
   Natalité francaise : ce que les chiffres ne disent pas 

Clé. Entre Fils d'Adam : français de sang (ou de souche) et français du sol qui fait plus d'enfants ? Enfants nés suite à des mariages légaux ou suite à une copulation licencieuses : adultère, fornication, d'une rencontre furtive, etc. ? Qui est attaché à son culte ? ? Enfants légaux ou bâtards ? Ce que le monde biblique, gens du Partissisme et autres, nous cachent ? Car il est bien évident qu'un enfant né selon les lois du mariage (version biblique ou coraniques), ne peut être égal devant le divin Créateur et Législateur à un enfant né hors mariage, d'une union libre, de l'amour d'un soir... Les détracteurs de la Religion divine voudraient bien faire sauter le verrou de relations conjugales légales, entre gens mariés légalement. L'homme serait ainsi abaissé au niveau bestial non humain !

- Entre burqa et bikini, le burkini
   Musulmane australienne, Aheda a décidé de joindre sa foi à la détente en créant ce vêtement inédit, qui a reçu la bénédiction du mufti. » Lire

  
Pour les détracteurs de la Religion divine : Lire...
  
Pologne: les strings en dentelle de Koniakow (mardi 23 janvier 2007, 12h29) et aussi : Lire...

- Piscines et islam : la fête du slip ?
  
Lire l'article dans : Humanisme Citoyen
-
NUDISTES La France, paradis des naturistes On dénombre plus de 1,5 million de pratiquants dans l'Hexagone, dont 52% d'étrangers. Cette pratique génère un chiffre d'affaires annuel de 250 millions d'euros et près de 3000 emplois Suite... 
  
Clé. C'est cela le prohibé, le fait de générer une sorte d'argent peu enviable, sale. Pour le pervers, le prévaricateur, l'homme sans-religion, il voit seulement ce que Lucifer rend attractif et beau à leurs yeux. Ce n'est qu'illusion ! Et c'est argent sale, mal récolté, gagné facilement pour un but lucratif, commercial se changera en feu éternel au Jour des Comptes. Joie et délices en cet ici-bas, damnation et désespoir dans l'au-delà ! L'adage : Dans l'égarement, l'égaré y trouve une certaine saveur !
   -
Piscines : limiter les effets néfastes des chloramines


Les chloramines, produites par le mélange du chlore et de l'ammoniac (urine, sueur...),
peuvent entraîner des troubles oculaires, cutanés ou respiratoires. Crédits photo : AFP

Clé. Cet article (cité ci-joint) semble rejoindre, d'une certaine façon, ce que nous avons mentionné plus haut et concernant la pureté de l'eau des piscines. Ne dit-on pas : "...Dans une piscine, les produits de désinfection de l'eau tels que le chlore, le brome ou l'ozone se recombinent avec la matière organique apportée dans l'eau par les baigneurs et forment des sous-produits qui sont des contaminants chimiques nocifs, comme les chloramines ou le chloroforme. La chloramine est produite par le mélange du chlore et d'une solution contenant de l'ammoniac (urine, sueur, salive, sécrétions rhino-pharyngées, lipides de la peau et du cuir chevelu). Or ces substances très irritantes ont des effets sur la santé et peuvent entraîner des troubles oculaires, cutanés ou respiratoires (asthme, bronchite chronique)." (Voir l'article).


Point de divinité, de dieu que Dieu !
"Vulnerant omnes, ultima necat."
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l'Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter,
publier tout document du site sans autorisation préalable. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance de la licence de droits d'usage,
en accepter et en respecter les dispositions.
    Politique de confidentialité du site.


Retour au menu

Copyright © 2001 le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le 17/06/10.
 

Classement de sites - Inscrivez le vôtre! annuaire