786
 Au nom de DIEU, Allaha, 
Le TOUT-MISÉRICORDIEUX, le TRÈS-MISÉRICORDIEUX !
Que les meilleures salutations soient sur les Messagers et Prophètes divins !

   S'agissant de l'interrogation de celui qui se demande : Faut-il garder sa "virginité" de notre temps ? Est-ce qu'il adoptera les pratiques actuelles ? C'est une interrogation étonnante ! Car la façon de se comporter actuellement chez bon nombre de gens de la Bible, de France, de confession soumise, n'a rien de légal par rapport aux dispositions de la loi religieuse. Et aucun prophète ne l'approuvera.

La Virginité.
Un mal ou un bien pour la société ?

La Virginité. Verse et controverse

 Garder sa virginité.

   Garder et protéger sa virginité[1]. Le Seigneur des mondes a loué la virginité de Marie[2], la mère du Messie[3]. Voir à ce sujet les paroles coraniques et de la Tradition.
   Nous savons tous que de nos jours garder sa virginité, en milieu biblique, est un véritable parcourt du combattant[4]. Dans ce genre de milieu, on vous propose l'inverse et de très jeune âge s'il vous plaît. En clair, on vous demande de faire le vœu de célibat mais non de chasteté ! D'où la frustration de nombreux jeunes. Or l'une des qualités de la Soumission, c'est justement de protéger la descendance humaine, de la protéger ainsi de nombreux malheurs : d'une descendance bâtarde, de maladies graves. Nous savons tous que quand deux êtres s'ébattent dans leur folie, c'est (ce sont) les enfant(s) qui, plus tard, en subissent les conséquences, en paient les frais. Demander l'avis de ceux qui vivent en orphelinat ou deviennent des pupilles de la nation, ou ceux de familles divorcées. Ce genre d'enfants est marqué à vie[5]. D'ailleurs ne les considère-t-on pas, d'une certaine sorte, et en milieu biblique ; comme des enfants à part ?  

La découverte du sexe. Enquête du monde biblique et constatation.

   On nous dit : Chez les hétérosexuels, hommes comme femmes, perdre sa virginité constitue surtout une "formalité" dont il convient de "se débarrasser", sauf chez "les femmes musulmanes qui arrivent vierges au mariage"[6]. Homosexuels et lesbiennes s’initient au sexe… avec un homme, une expérience vécue avec souffrance par ces dernières, qui se conforment ainsi au modèle dominant avant de vivre pleinement leur différence. Plus joyeuse est la découverte du sexe chez les bisexuelles, qui connaissent "l’illumination en découvrant la possibilité des échanges avec les deux sexes", précise la revue scientifique. (V. L’étude, réalisée sur la base d’entretiens, sera publiée en mars 2002, aux éditions de La Martinière (480 pages, 20 €), sous le titre La vie sexuelle en France.)

L'engagement pris auprès des femmes arabes, et par extension pris auprès des femmes étrangères[7]. La femme modèle, exemplaire.

    Au Seigneur des mondes de s'adresser à Son sceau en ces termes :
   "Ho, le Prophète ! Quand les croyantes[8] viennent à toi te jurer allégeance :
-         qu'elles n'associeront rien à Dieu
-         ni ne voleront
-         ni ne forniqueront
-         ni ne tueront leurs enfants
-         ni ne forgeront, des mains et des pieds, de calomnie[9]
-         ni te désobéiront en ce qui est convenable,
-         alors reçois leur allégeance, et implore de Dieu pardon pour elles. Vraiment, Dieu est pardonneur, miséricordieux. (Coran LX 12).

   Conclusion :

   L'allégeance est soumise, pour une femme croyante, à certaines règles très précises : Premièrement : c'est une femme qui n'associe rien à son Seigneur. Secundo : qui se garde de voler. Un vilain défaut pour une femme disent les hommes de chez nous, en France. Troisièmement : qui protège son sexe de la fornication et de l'adultère. Quatrièmement : qui ne tue pas ses enfants à travers des procédés comme l'avortement. Cinquièmement : qui garde ce qui est "entre ses mains" : la langue de la médisance. Entre "ses pieds" : son sexe. Selon une parole prophétique : " Celui qui me garantit ce qu'il a entre les mâchoires [c'est-à-dire sa langue] et ce qu'il a entre les jambes [c'est-à-dire son sexe[10]], je l'assure du Paradis." (Transmis par Bokhari et Mouslim). Et se garde de toute sorcellerie. Sixièmement : ne désobéit pas en ce qui est convenable. Fait-elle le contraire de tout cela ? Elle ne peut prétendre alors à une soumission parfaite et agréée par le divin Créateur[11]

   Ce que le Messager de l'Islam craignait pour son peuple.

   Qu'on revienne à la "bédouinité". C'est-à-dire, à l'état d'ignorance d'avant l'Islam (dénommé : l'état d'Ignorance). Or ceux et celles qui transgressent les lois divines, aiment et préfèrent ce bas-monde à l'au-delà. Mais que recherchent-ils tous à travers leur attitude ? N'est-ce pas répandre le désordre sur terre (Coran II 11-12) ? Couper tout lien avec la loi divine ? Tout lien de parenté ?

   L'Islam dans le cœur ? La foi dans le cœur ?

   Bon nombre de femmes refusant, par exemple, de voiler leurs cheveux, d'avoir une tenue décente, s'excusent auprès de vous et vous disent volontiers : la foi mon ami, c'est dans le cœur ! Elles imitent en tout point, dans leurs paroles, les gens de la Bible, les gens d'avant. Elles imitent surtout le monde humaniste d'entre eux. Qu'on en juge :
   Selon Epiphanius : "…les humanistes ne revendiquaient pas le droit d’adorer le vrai Dieu, car au XVIe siècle ce droit était déjà assuré[12]; il ne leur restait donc que la revendication du droit de refuser cette adoration[13]."
  La Foi, certes, c'est dans le cœur, mais c'est aussi ce qui se voit confirmé ensuite par la pratique. L'un et l'autre sont liés intimement, sont indissociables. (Voir Coran CIII). Le père de Aliya a dit : « La Soumission c’est le culte pur rendu à Dieu seul, la dévotion à Son égard sans la moindre association, accomplir la Prière, donner l’Aumône (légale) et s’acquitter des autres obligations qui en découlent ».
    Le fait de refuser de prier[14] est une forme d'orgueil en soi[15]. Le fait de refuser d'appliquer la Tradition est du à l'absence de l'amour de Dieu en soi. En réalité, n'imite-t-on pas le monde hypocrite[16] qui, lui,  connaît très bien telle ou telle chose, tout en ignorant la valeur réelle de celle-ci ? Exemple : la prière du matin à la Mosquée. On connaît volontiers cette parole prophétique, mais on en ignore le plus souvent sa valeur réelle. D'où l'absence et la paresse qu'on a à se rendre à la Mosquée. A mettre en pratique cette parole. Au Seigneur des mondes de révéler :
   "Oui, ceux qui mécroient[17], c'est égal, pour eux, que tu les avertisses[18] ou ne les avertisses pas : ils ne croiront pas." (Coran II 6).

   Aux commentateurs coraniques de souligner : Mécréance (koufr, en arabe). La mécréance (ou l'incroyance) est la négation. Origine du mot : le voile. Ainsi a été nommé la nuit, parce qu'elle cache les choses par les ténèbres. De même l'agriculteur, puisque qu'il cache le grain par la terre. Le mécréant quant à lui cache la vérité par sa négation. Quant à la mécréance, elle est de quatre sortes :
  
1°) la mécréance répulsive qui est, à l'origine, l'absence de la connaissance de Dieu et le refus absolu de le reconnaître comme tel. Il mécroit en Lui.
  
2°) la mécréance négationniste. Il connaît Dieu en son cœur mais refuse de Le reconnaître par sa langue. Ex.: du diable et la mécréance des Judaïsés (Coran II 89).
  
3°) La mécréance opiniâtre, qui est la reconnaissance de Dieu en son cœur et par la bouche, mais en refuse toute pratique. Ex.: Abou Tâlab, oncle du Prophète, des humanistes…
  
4°) La mécréance hypocrite (ou sournoise) : Reconnaître par la langue ce qu'il n'y a pas dans le cœur.

   Conclusion : Celui qui viendra devant son Créateur avec une de ses quatre sortes ne sera pas pardonné par Lui.   

   Le maquillage. L'embellissement. 

   Se faire belle pour son époux, quoi de plus naturel. Pour attirer les regards dont ceux de l'étranger, nullement. Certaines choses dites du maquillage, du salon de coiffure ou de beauté, sont et nous viennent tout droit du monde biblique : rouge à lèvres, se mettre du vernis à ongles[19], se laisser pousser les ongles[20] (pour le monde féminin), se parfumer avec des parfums forts[21], etc.
   Le problème de tous ces produits est qu'il ne permet guère ensuite de faire son ablution pour la Prière. En clair de faire ses prières obligatoires à l'heure. En effet, le vernis empêche d'accéder à l'ongle. Dans ce cas, l'ablution est nulle. Tel sera le cas de certaines poudres ou graisses employées pour le maquillage. De même, le parfum à base d'alcool[22].
   Le fils de Mas'oud maudit (un jour) celles qui exécutent les tatouages[23] et celles qui se font épiler les sourcils[24], celles qui se font limer les dents par coquetterie et celles qui altèrent la création de Dieu[25]. Une femme lui en fit le reproche.
   "Et pourquoi ne maudirai-je pas ceux que l'Envoyé de Dieu (sur lui Prière et Paix !) a maudit (répliqua le fils de Mas'oud) alors qu'il est dit dans le Livre de Dieu : Ce que l'Envoyé vous a donné, prenez-le et abstenez-vous de ce qu'il vous a interdit. (Coran LIX 7)" (Transmis par Bokhari et Mouslim)       

Faut-il ressembler à une bonne sœur[26] ou à une diablesse ?

   Le retour d'une tenue vestimentaire, en Europe dont en France, a donné lieu à divers commentaires. Pour certains c'est un bien. Pour d'autres, au contraire, c'est un signe de décadence, d'appauvrissement. Il est vrai qu'une jeune fille qui porte un voile, une lumière apparaîtra sur son visage. C'est un signe de féminité. De plus, on est porté à avoir plus de respect pour elle. Et ceci augmentera encore, si on connaît sa famille, ses proches… Dans le cas contraire, la fille qui aime exhiber ses atours en public, très vite devient la proie des rabatteurs, des prédateurs, des gens de la licence, des gens sans foi ni loi… 
   Conclusion : Entre être Fille d'Eros et Fille de l'Obéissance divine, il faut nécessairement faire un choix. Et en ce domaine le choix est clair. Aussi  dirons-nous :
   Première formule : Nous avons entendu et nous avons obéi. A l'instar des Compagnons.
   Deuxième formule : Nous avons entendu et nous avons désobéi. A l'instar des Fils d'Israël et des Judaïsés (Coran II 93).
   Deux voies s'ouvrent devant nous, laquelle prendrons-nous ? Prendras-tu, ô esclave de Dieu ?

   Rapports entre mariés, hors mariage, etc. Chez les gens de la Bible. 

   Selon la parole prophétique : "L'homme ou la femme qui divulgue les secrets du lit est comme un diable qui couche avec une diablesse en public[27]." (Transmis par Ahmad).
   Sur les lieux de travail, de quoi s'entretient l'ouvrier, de bon matin, avec son camarade de travail (ou tout autre personne) ? N'est-ce pas le plus souvent de "sexe", de ce  qu'il a fait la nuit, de ce qu'il a fait avec telle ou telle fille voire le cas échéant avec sa propre épouse ? Tels sont les gens de la Bible (croyants & incroyants) de notre époque ! Faire son contraire, et très vite vous serez montré du doigt, mis à l'index ! Et après cela, on essayera même de vous démontrer que les gens soumis sont eux aussi des gens portés sur le sexe (entendre : le monde arabe), des obsédés, des débauchés ! ? Sans doute, l'homme vicieux, pervers, prévaricateur, gens comme eux. Nullement l'homme pieux, observateur de son culte. Fidèle à l'Alliance. Même chose pour la fille ou la femme pieuse.    

  Le regard une flèche terrible et maudite du démon. 

   « Veillez sur votre regard, car il sème dans le cœur la concupiscence, laquelle engendre, à elle seule, le mal. » (Ghazalî. Ihya, III, 74. Comparer : Bible. Mt. 15:19).
   Combien de mal répandent chaque jour et à chaque instant les marchands du sexe, dans notre société, dans la rue, dans les foyers, parmi les jeunes et les plus âgés ?
   De même, les gens de l’Evangile n’écouteront-ils pas encore ces belles paroles du Messie, fils de Marie (sur lui la Paix !) aux Fils d’Israël :
   « O Fils d’Israël ! Mochè[28] vous a interdit l’adultère, et il a bien fait de vous l’interdire. Mais moi, je vous interdis d’en accepter la pensée[29] ; en effet, celui qui s’y attarde à y penser, mais n’y succombe pas en acte, ressemble à une maison de terre battue où l’on fait du feu et qui, ressemble si elle n’est pas incendiée, se trouve noircie par la fumée[30]. » (Ghazalî, Ihya, III, 139).

   Et aussi :

   « Sois en garde contre l’adultère, car il est un signe de la colère du Seigneur ! Ce qui y incite s’est d’abord le regard, puis le désir et leurs suites. Ne fixe point ton regard sur ce qui ne t’appartient pas. Tu ne risqueras pas de commettre en acte l’adultère, tant que tu auras contrôlé ton oeil. Et si tu pouvais t’abstenir de porter le regard sur la robe même d’une femme qui n’est pas légitimement à toi, fais-le ! Mais tu ne le pourrais qu’avec le secours de Dieu. » (Tirmidzî, Nawadîr, 307).

   Ces bonnes paroles sublimes ne doivent-elles pas inciter chaque croyant, avec le secours de son Seigneur :
  
1)      à préserver son regard ?
  
2)      à éviter de se salir et surtout de salir autrui, de salir sa propre progéniture ?
  
3)      à se protéger de la colère divine ?
  
4)      à protéger son propre sexe, organe sexuel de nombreuses maladies[31] ?

   On notera au passage, que la religion de Dieu (exalté soit-Il !) interdit formellement à l’humain, et ceci à l’inverse d’autres religions, d'autres idéologies et philosophies, et l’avis de gens libertins, des athées, des mécréants, des païens, etc. ; toute relation sexuelle (pour l'homme comme pour la femme) en dehors du mariage[32] (V. Bible. 2 Corinthiens 7:1).
   On mentionnera une fois encore que dans le Coran, le Seigneur des mondes a loué la virginité, la chasteté de Marie, la mère de Messie (sur lui la Paix !) (Coran XXI 91, LXVI 12), des croyants (Coran XXXIII 1-11, LXX 19-35), etc. 

   La liberté sexuelle

 La liberté sexuelle comme le comprenne et semble le recommander, voire le préconiser bon nombre de gens de la Bible à notre époque, et ceci notamment à travers leur propagande sur le préservatif ; ne mène-t-elle pas à la grossesse illégitime, à la turpitude, au développement de l’homosexualité et du saphisme, à arrêter le mariage légal, à l’engendrement d’une race bâtarde, à l’avortement, à des maladies vénériennes, au sida, à la chaude pisse, avec leurs conséquences douloureuses ? Non, on ne pourra se moquer éternellement de DIEU et de Ses lois. En effet, quoi que l’on sème, c’est aussi ce que l’on moissonnera (Comparer : Coran XXX 41, Bible. Galates 6:7). Qu'on se le dise, en aucun cas, le Seigneur des mondes commande et a commandé la turpitude à Ses créatures. En aucun cas, Ses lois incitent, recommandent aux gens célibataires, jeunes ou vieux, l’emploi de préservatif, de perdre leur virginité, leur chasteté, leur pudeur, d’écouter des chants profanes, de fréquenter des lieux profanes, incultes comme les maisons closes, les salles de danse, de jeux, etc. Oui, Dieu (exalté soit-Il !) a exigé de chacun de nous que nous ne cédions pas à des pratiques qui nous souilleraient comme l’usage du tabac, de la télévision, de la drogue et les relations sexuelles hors mariage. Oui, comme il est dit dans le Psautier :
    « Heureux est l’homme (...) [dont les] délices sont dans la loi de Dieu.» (Bible. Ps.1:1,2).
   De même, n’a-t-on pas écrit quelque part dans la Bible :
   "Elles sont bien connues les oeuvres de la chair : ce sont fornication, impureté, libertinage, idolâtrie, maléfices, inimitiés, discorde, envie, emportements, cabales, dissensions, factions, jalousies, beuveries, orgies, et (autres) semblables. Je vous en préviens comme déjà je vous en ai prévenu : ceux qui font de pareilles choses ne posséderont pas le royaume de Dieu[33]." (Bible. Galates. 5 : 19-21).
   alors que :
  
Impudique point ne seras, de corps ni de consentement.
  
L’œuvre de chair ne désireras, qu’en mariage seulement[34].
   Dans le Psautier[35], on a dit que l’homme et la femme adultères seront pendus par leur sexe sur lequel l’ange du châtiment[36] frappera à coup de barre rougie au Feu de l’Enfer. Lorsqu’ils hurleront de douleur[37], l’ange leur dira :
   « Vous aviez perdu la voix quand vous faisiez le mal avec joie dans la luxure sans honte ni crainte de Dieu. »
   Dans une parole prophétique, il est dit notamment :
   « Vous serez heureux et comblés tant que vous resterez chastes et éloignés de l’adultère[38]. Si par malheur vous tombez dans l’adultérisme, il ne sera pas étonnant que le châtiment de Dieu vous englobe. Connaissez-vous l’histoire de ses guerriers d’Israël qui eurent des relations coupables avec les filles de la caravane ? Ils se virent frapper par la peste qui occasionna plusieurs milliers de victimes dans leurs rangs. »
   De nos jours, les gens qui commettent ce genre de péché, des péchés contre nature ; ne sont-ils pas frappés durement par des maladies comme le sida ? De même des fléaux comme la pauvreté, les tremblements de terre, la sécheresse, les famines, l’appauvrissement et le vieillissement de leur population ? Ont-ils oublié le châtiment divin qui fut réservé naguère au peuple de Loth[39] ? Peuvent-ils penser que ce dernier n’était réservé qu’à ces gens de l’Antiquité et qu’il ne pourra jamais les atteindre, eux, gens de l’an 2000 et plus ?
   D’après le messager Mohammad (sur lui Prière et Paix !), il y a plusieurs sortes d’adultères, qui sont :
-         l’adultère de la vue, c’est le regard charnel,
-         de l’ouïe, c’est d’écouter,
-         de la main, c’est le caressement,
-         de la bouche, d’embrasser,
-         du pied, c’est d’aller accomplir cet acte,
-         et, l’accouplement scelle cette action de l’adultérisme.
   Egalement :
   Six malédictions seront pour celui qui commet ce péché. Trois dans ce monde, trois dans l’Autre.
   Dans ce bas-monde :
-         le visage de l’adultère perdra son attrait et deviendra morne et repoussant.
   Ceci se voit particulièrement lorsque la personne est atteinte par l’âge.
-         la pauvreté.   Exemples : dans de  nombreux pays d’Amérique latine, l’Asie, l’Afrique, etc.
-         l’âge se raccourcit.
   Dans l’Autre-monde :
-         la colère de Dieu [s’abattra sur lui].
-         l’extrême sévérité [du jugement divin] au moment de rendre compte de ses actes.
-         la punition en sera le Feu.
   A ce sujet, on a dit que le messager divin, Mohammad (sur lui Prière et Paix !) vit un jour en rêve des gens dont le corps était démesurément grossi et qui dégageait une odeur épouvantable mêlée d’excréments. A lui de demander : Qui sont-ils ? On lui répondit : ce sont ceux et celles qui ont fait l’adultérisme [dans l’ici-bas].
   N’a-t-on pas dit également que les enfants adultérins risqueront, un jour où l’autre, de ressembler à leurs parents ; et, comme eux, en viendront à pratiquer l’adultérisme. Tel père tel fils ! Telle mère telle fille ! Et Dieu est plus Savant ! (à suivre)

Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu’Il aime et agrée !


[1] Dans certains milieux, c'est sacré. Ex.: dans l'Hindouisme, les Gitans, les Siciliens. Chez les gens, dirons-nous, où on a un sens de l'honneur. On remarquera que dans certains milieux chrétiens de France, on a ce sens de l'honneur. Ex.: les bretons. Même au milieu de la France, à une certaine époque, une jeune fille qui perdait sa virginité avant mariage ; devait quitter nécessairement le village. Elle devenait la risée du village. La honte de sa famille. L'idéologie, biblique, dite républicaine abolira cette chose dénommée "tabou". Ceci, dirons certains, à travers la "révolution" cul-tur-elle de 68 ! On notera que ce sens de l'honneur n'existe pas chez les gens de la Bible anglo-saxons. En anglais, le mot arabe 'ird (ain, ra, dâd) : honneur, sentiment d'honneur est absent du langage, de la langue anglaise. Il est vrai, qu'outre-manche, qu'outre-atlantique, un président peut tromper sa propre femme sans que cette dernière demande pour autant le divorce ! Une princesse, comme un président, peut avouer publiquement son péché, sans qu'on encoure des peines... Dans l'Islam traditionnel, il ne saurait être à l'abri de la justice. Le monde de l'Evangile, protestant, anglican, à des croyances plutôt étonnantes, non ! Mais chez les gens du monde biblique, anglo-saxons par excellence, rien doit nous étonner !
[2] Chalom Ben-Chorin d'écrire : Ainsi, selon les Toldoth, la naissance de Jésus est entachée d'une double souillure, celle de la menstruation et celle de l'adultère ; le mythe chrétien de la conception immaculée est ainsi transformé en son contraire. (Marie, un regard juif sur la mère de Jésus. Edit. Desclée de Bouwer.). Selon le Judaïsme, le Messie est appelé mamzer ben nidda ("bâtard de la menstruation"). On ne fait ici que répéter la parole des ancêtres : Coran IV 156 ; XIX 28.
[3] A ce sujet, on notera que bon nombre de gens du monde biblique croit réellement que Joseph le Charpentier a eu des rapports sexuels avec Marie. Certains considèrent donc que le Messie fils de Marie avait pour père charnel et biologique : Joseph le Charpentier, et pour père spirituel : Dieu. D'autres, que ses rapports eurent lieu après la naissance du Messie. Ainsi, le fils de Marie aurait eu des frères et des sœurs. Tout ceci, l'Islam traditionnel le rejette. Pour une étude : Jésus anatomie d'un mythe. Patrick Boistier. Edit. A l'Orient.
[4] Naguère, au temps de la royauté, c'était une sorte d'honneur que, plus tard, le monde du républicanisme balaiera d'un revers de main.
[5] Dans le national-communisme et socialisant, on semble employer un tout autre ton. Qu'on en juge :
   "Il est impérieusement nécessaire que l'état reprenne son travail antireligieux systématique parmi les enfants. Non seulement nous devons rendre nos garçons et nos filles non-religieux, mais activement et passionnément antireligieux. L'influence des parents religieux à la maison doit être vigoureusement combattue.
   Quoique la socialisation des femmes ne soit pas encore officiellement sanctionnée en Russie Soviétique, elle doit devenir une réalité et pénétrer la conscience des masses. Conséquemment quiconque essaie de défendre une femme contre un assaut indécent manifeste une nature bourgeoise et se déclare en faveur de la propriété privée.
   S'opposer au viol, c'est s'opposer à la révolution d'octobre." (Kroupskaya, veuve de Lénine, dans le journal soviétique "Outchi gazetta", le 10 octobre 1929).
   On se souvient, en Europe de l'Ouest, que l'entrée des forces russes en Allemagne a été l'occasion pour elles de commettre des orgies, de "violer" femmes, enfants, vieillards, d'abuser des femmes allemandes et autres. Pour l'officier soviétique, de l'époque, cela fait et faisait partie des lois de la "guerre" ! ? N'était-ce pas là le retour d'Attila et de ses hordes ? Quant à la doctrine de Kroupskaya, bien que l'Empire socialisant n'existe plus, il est toujours d'actualité parmi de nombreux adeptes et nostalgiques de par le monde. Il peut se résumer ainsi : enfants athées et débauchés, parents religieux à mettre à l'index, socialisation des femmes, soit : sortie de celles-ci de leur foyer, pour donner aux prédateurs toute puissance sur elles, lutte contre la propriété privée, liberté sexuelle débouchant sur l'établissement d'une race bâtarde ! ? Drôle de socialisation des masses ! ? Sans doute, Kroupskaya a-t-elle oubliée que la femme propose mais que son divin Créateur, Lui, dispose ! Et qu'Il ne commande pas à Ses créatures la turpitude et la blâmable ! Qu'on re-lise bien les Ecritures ! 
[6] Le monde "gitans" aussi, voire l'Hindouisme, le Tamoulisme, etc. Tout cela dépend : 1°) de l'enseignement reçu, 2°) de l'environnement.
[7] C'est-à-dire : non-arabes. Ce genre de paroles (ci-jointes) est valable à toute époque. N'oublions pas :
   1°) que le Seigneur des mondes a fait de Son Livre, le Coran, un miracle permanent. Tel n'est pas le cas de la Bible (Torah + le Psautier + l'Evangile). Livre de l'Ancienne Alliance.
   2°) que mécroire en une seule parole coranique, c'est mécroire au tout. Donc être par la même un mécréant.
   3°) son interprétation revient exclusivement aux pieux Savants de la Communauté non à un certain milieu intellectuel, philosophique, associatif ou politique ou autre.
   4°) il faut se garder des gens de la Bible qui prétendre connaître ou surtout être capable d'interpréter notre Livre, notre religion et notre Tradition. Ex.: islamologues, orientalistes, arabophones, etc. De même certaines personnes d'entre nous, notamment vivant en Europe (issu de l'émigration). Nombre d'entre elles, en effet, ne connaissant de notre religion pas plus loin que le bout de leur nez, ne se permettent-elles pas d'interpréter notre religion comme bon leur semble ou les arrange ? Et Dieu est plus Savant !
[8] ceci nous fait découvrir l'état de la femme arabe d'avant l'Islam. Aussi le serment d'allégeance a-t-il une résonance toute particulière ici.
[9] Soit : la sorcellerie. Pratique en vogue parmi certaines femmes d'Afrique du Nord. Ne retrouve-t-on pas certaines de ces femmes "soleil" sur des radios de gens d'origines d'Afrique du Nord, de la diaspora en France ? Des femmes qui travaillent avec des génies malfaisants, des démons, peuvent-elles vous faire découvrir votre avenir ? Subvenir à vos besoins ? Pourtant, combien de jeunes filles, de jeunes garçons sont atteints par ce fléau. Se disent être les victimes de ces personnages étranges. On fait cela, dit-on, par jalousie et par haine envers son prochain. Pour diviser l'épouse de son mari… Méthodes. Elles sont diverses. La plus connue se fait à travers un repas qu'on vous fait manger (au pays ou autre lieu). Le (ou la) sorcier (ière) vous prépare(nt) un repas qu'il vous feront avaler ensuite. La suite sera douloureuse. Attention aux visites chez les "voyantes". On peut en ressortir envoûté. Enfin, ne pas confondre entre sorcier et exorciseur.
[10] Biblique : le "membre de la connaissance".
[11] Voir le premier serment d'allégeance (pour les hommes) pris à 'Aquabah avec les douze Auxiliaires. C'est exactement celui qui est stipulé dans le verset 12, chapitre 60 du Coran. Et au Prophète d'ajouter : Si vous vous y conformez, vous aurez le Paradis : et si vous commettez quelque chose de cela, et que vous soyez punis selon la loi (de Dieu) en ce bas monde, cette punition exprimera le crime, et si vous échappez à la punition jusqu'au jour de la Résurrection, votre affaire sera référée à Dieu : Il tourmentera s'Il veut, ou Il pardonnera s'Il veut." (Mohammad. Ibn 'Ishaq. Edit. Albouraq).
[12] Avec l'humanisme apparaît ce genre de formule très courant chez les gens simples d'esprit : Avoir des droits avant les devoirs ! Ainsi on s'entend dire : J'ai des droits nullement des devoirs ? J'ai des droits sur cette terre, mais nullement des devoirs envers le divin Créateur ! Le Droit avant le devoir aboutit à une société injuste qui peu à peu sombrera dans un système totalitaire.
[13] Après le démantèlement de l'empire islamique, l'empire otthoman, après leur indépendance, certains Etats du monde arabe : Algérie, Tunisie, Libye, Egypte, Syrie, Yémen du Sud, Soudan, Irak, etc., ont opté pour l'idéologie humaniste (mêlée avec un nationalisme et socialisme arabe d'un autre âge et rampant). Ainsi, bon nombre de gens étaient et deviendront des Fils d'Abou Talib (voire d'Abou Lahab), des gens voulant le bien pour les autres, pour eux-mêmes, mais parallèlement à cela revendiquait surtout le droit de refuser d'adorer leur Seigneur… Des gens revendiquant le Droit avant leurs devoirs envers le Seigneur des mondes ! Bon nombre de gens qui viendront d'ailleurs travailler ou s'installer en Europe dont en France ; aura cette sorte d'idéologie dans le plus profond de leur cœur. Pour certains, ne prétendait-on pas venir en Europe à cause du régime en place : régime autoritaire, tortionnaire, etc. Pour d'autres : à cause de la misère du pays… Tous les motifs étaient bons. Mais à la longue on s'est aperçu très vite que le but recherché était en fait un but purement matériel, conformiste, lucratif. Plus tard, leurs enfants élevés dans cet environnement maudiront leurs ancêtres et la terre de ceux-ci !!! Parallèlement à cela, une nouvelle idéologie naîtra même chez ces gens ; en effet, on se donnera, on se découvrira subitement une âme et une identité européenne, de pur européen ! On ne revendiquera plus le droit d'adorer le vrai Dieu, car ce droit est assuré en Europe ; mais on revendiquera surtout, haut et fort, le droit de refuser cette adoration. De même, on revendiquera avec force avoir un Droit sur cette terre d'Europe avant tout devoir avec le Seigneur des mondes, Dieu (exalté soit-Il !) ! Ce que fera ensuite bon nombre d'enfants de leur progéniture. Ainsi verrons-nous certains aller jusqu'à changer leur nom ou prénom arabe. D'autres se convertiront au Christianisme voire d'autres religions… D'autres se netterront à boire de l'alcool plus que les gens de la Bible eux-mêmes. Se goinfreront de mets illicites comme la chair de porc (halouf) ou de sanglier !
[14] Mieux vaut se prosterner en ce monde que dans l'autre. Le jour où cet ordre sera donné, les mécréants voudront bien le faire, mais ils ne le pourront pas (Coran LXVIII 24). Qu'on se rappelle aussi ce qui arriva, naguère, à Satan (Iblîs). Pendant des décennies, il adorera son Seigneur. Quand l'ordre fut donné de se prosterner devant Adam, il refusera d'obtempérer (Coran II 34). La suite, nous la connaissons tous…
[15] C'est imiter l'Hindouisme. Laquelle religion ne voit pas l'utilité de prier, et surtout d'accepter que cela émane d'un ordre divin.
[16] L'hypocrite, selon nos pieux Savants, c'est l'homme qui mécroit mais dont l'apparence extérieure ressemble en tout point à celle de l'homme soumis.
[17] Pour celui dont le décret divin l'a devancé comme Abou Djahal. On a dit aussi que cela concerne ceux morts à Badr d'entre les mécréants des Qoraiches ou deux juifs : Houbayy fils d'Akhtab et Ka'b fils d'Achraf.
[18] Autre sens : mettre en garde. Le mot indzar : annoncer avec peur…
[19] Certaines de ces pratiques nous viennent du peuple de Loth. Des gens qui furent détruits.
[20] Chez les femmes bibliques cela est permis. Tel n'est pas le cas pour l'homme et la femme soumis. On doit nécessairement se tailler les ongles des mains et des pieds (garçon comme fille, adulte, homme et femme, non se laisser l'ongle du petit doigt). Se raser le pubis, les aisselles. En clair, on doit se démarquer nécessairement du monde biblique. A eux leur coutume, et à nous notre Tradition…
[21] Chez les gens de la Bible, les parfums en général sont forts. Pour la femme soumise, le parfum doit être léger, et fort pour le sexe masculin. Ne pas confondre. Le Prophète (sur lui Prière et Paix) a dit : "Chaque œil est fornicateur et la femme qui se parfume et passe devant une assemblée (d'hommes) est fornicatrice." (Tirmidhî). Valable aussi aussi pour toute fille célibataire, divorcée… En clair, on n'ira pas au bureau, au travail ou tout autre lieu, à toute occupation comme le font les gens du monde biblique et autres.
[22] Le parfum naturel, à l'huile, à base de plantes, aux essences naturelles, etc., est préférable. Mélangé à l'alcool pour permettre ensuite sa vaporisation, ce procédé a été déclaré interdit par certains Savants religieux, car il fait perdre 1°) l'ablution, et 2°) souille les vêtements. D'autres sont d'avis contraire.
[23] Chose à la mode de notre époque. Les gens de Sodome aime se faire tatouer. En Asie, les gens du Bouddhisme se montrent particulièrement doués dans ce domaine. C'est de là que s'inspireront l'homme et la femme biblique…
[24] les femmes du monde biblique ne vous démontrent-elles pas les vertus de cette pratique ? 
[25] par différents traitements chirurgicaux, etc. C'est à travers leur propagande que certaines femmes ou filles du monde de l'Islam aimeront les suivre…
[26] Quand certaines filles, en Europe dont en France, commencèrent à porter le voile, bon nombre de gens de l'Evangile les considèrent comme des sortes de "religieuses". Pour certains, ces gens leur rappelèrent ces 'femmes' qu'on retrouve dans les couvents. D'où cette appellation. Il est vrai que dans certaines sectes bibliques, les religieux ou religieuses ont quitté leurs habits d'antan pour une tenue plus adaptée, dite "civile". A l'heure où bon nombre des gens de l'Evangile quitte certaines de leurs coutumes traditionnelles, l'étonnement est grand lorsqu'on voit les gens du Coran s'habiller ainsi. D'où l'appel lancé, par certains d'entre eux, pour qu'on les imite.. Ce qui ne saurait être. Car à eux leur religion, et à nous notre religion.
[27] Que peuvent bien parler l'ouvrier, le jeune travailleur, etc., biblique, le matin en arrivant au boulot, à l'école… N'est-ce pas les plaisirs de la chair, de la nuit précédente…
[28] ou Moshè, Moïse, Moussa.
[29] Le falsificateur donnera un tout autre sens à cette parole (Bible. Mt. 19/1-10). On s'attardera à parler plutôt de divorce et non d'adultère, au sens propre du mot ! Les Fils d'Israël succombaient-ils facilement à cette tentation ? Le Judaïsme reste discret sur ce sujet brûlant.
[30] L'enseignement talmudique semble être tout autre. Qu'on en juge :
   Moïse a dit : "Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain", et, "celui qui commet un adultère avec la femme de son prochain mérite la mort". Le Talmud (Ibid., Fol. 52b.) enseigne que Moïse ne défend aux Juifs que l'adultère avec la femme du prochain, c'est-à-dire, du Juif, mais que la femme de l'autre, c'est-à-dire du non-juif, est exceptée. (V. Le Juif talmudique. Abbé Auguste Rohling & Abbé Maximilien de Lamarque.).
   Combien le Saint et Seigneur d'Israël et des mondes est au-dessus de ce qu'ils décrivent ! On se rappelle du jugement rendu par le Sceau de la Prophétie à son époque. La communauté juive eut du mal à accepter son jugement. Ne voulaient-ils pas cacher le sort réservé aux adultérins ? La loi biblique ? Un peuple "saint" irait-il à l'encontre des lois bibliques ?
[31] Vénériennes et autres…
[32] Ainsi aucun jeune, garçon ou fille, ne peut connaître l'acte sexuel, les rapports sexuels qu'en étant marié légalement. Certaines communautés évangéliques d'Amérique sont pour ce genre de chose. D'autres argumentent que nulle part dans la Bible, il est dit (ou mentionner) de garder sa virginité, sa chasteté jusqu'au mariage… Léon Blum, Juif de confession, ministre français dans son roman "Du mariage" : "Elles reviendront de chez leur amant avant autant de naturel qu'elles reviennent maintenant du cours ou de prendre le thé chez une amie.
   La virginité rejetée gaiement et de bonne heure n'exercerait plus cette singulière contrainte faite de pudeur de dignité et d'une sorte d'effroi."
   Pourra-t-il s'exprimer ainsi devant le Législateur de l'Univers, le Seigneur et Saint d'Israël et des mondes, au Jour des Comptes ?
[33] Belles paroles que la plupart du monde biblique refuse de suivre et de pratiquer. A notre époque le sexe est roi, de même ce qu'il engendre : la luxure, puis la copulation comme les ânes, et enfin les maladies diverses... La plupart de ces gens sans foi ni loi ne sont-ils pas semblables à l'ânesse que monte les ânes ?
[34] très clair.
[35] Originel. Livre divin révélé au prophète David (sur lui la Paix !). Rappelons que les gens de la Torah ne reconnaissent pas la prophétie de : David, Salomon, le Messie fils de Marie et Mohammad, fils d'Abd Allah, (…), fils d'Ismaël, fils d'Abraham (sur eux la Paix !). Pas plus que : le Psautier comme Livre divin, l'Evangile et le Coran.
[36] Dans l'Enfer, et contrairement aux légendes bibliques, ce ne sont pas les démons qui sont chargés du châtiment des créatures, mais bien des anges. Quant aux diables, aux démons, à Satan (iblis), tous subiront le châtiment divin. Au même titre que leurs suivants (hommes et femmes).
[37] Les joies et les délices d'un moment se changeront dans l'Au-delà en des supplices sans fin…
[38] comprend la fornication, etc.
[39] On fint d'ignorer cette histoire passée, et on vous parlera plus d'un phénomène de société. Or, au temps des prophètes Abraham et Loth (sur eux la Paix !) comment finira ce problème dit de société ? Quelle est la fille qui tombant amoureuse d'un garçon, peut accepter ensuite de lui sa bi-sexualité ? Et inversement. Son amour, peut-elle le partager avec d'autres ? Affaire à suivre…


  Point de divinité, de dieu que Dieu !
"Vulnerant omnes, ultima necat."
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l'Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter,
publier tout document du site sans autorisation préalable. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance de la licence de droits d'usage,
en accepter et en respecter les dispositions.
    Politique de confidentialité du site.

 


Copyright © 2001 le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le 17/01/07 .
 

 Retour au menu 

Classement de sites - Inscrivez le vôtre! annuaire