786
Au nom de Dieu, Allaha, 

Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux !
Que les meilleures salutations soient sur les Messagers et Prophètes divins !


LES FÊTES... Fête des mères : origine, date...


Redde Caesari quae sunt Caesaris, et quae sunt Dei Deo. — Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu. (Bible. Matthieu 22 21).


   Point de divinité[1] excepté Allah[2] le Très Haut. Que les meilleures salutations[3] soient sur les prophètes et messagers divins dont le Sceau de la Prophétie[4].

   D’où vient la fête des mères ? Déjà dans l’Antiquité…

   Selon le monde biblique ? "Dès la Grèce antique[5], la mère a été fêtée : celle de tous les dieux, Rhéa. Quant aux Romains, ils célébraient également les femmes et les mères, au Ve siècle avant Jésus-Christ. En France, Napoléon a eu l'idée de cette fête, au XIXe siècle : il évoquait une fête des mères à célébrer au printemps. Mais la toute première célébration de la fête des mères date, en France, du 10 juin 1906 : c'est l'Isère qui met alors les mères à l'honneur. Et la tradition continue de prendre racine le 16 juin 1918, avec l'initiative du colonel de la Croix-Laval de la première "Journée des mères", célébrée à Lyon[6]".

   Autre : Cette pratique remonte en fait à bien plus loin. Les Égyptiens célébraient déjà Isis, la déesse funéraire ayant sur la tête un disque solaire encastré entre des cornes de taureau. Après avoir ressuscité son frère et époux Osiris, tué par leur frère Seth, elle donna naissance à Horus, le premier des rois d'Égypte. Elle était de ce fait considérée comme la mère des pharaons, et donc de l'Égypte. Quelques siècles après, les Grecs organisaient des festivités en l'honneur de Rhéa, la mère de Zeus et grand-mère des dieux. Celle-ci, épouse du titan Cronos, avait sauvé son fils en ne le donnant pas à dévorer à son mari à sa naissance, contrairement à ses autres enfants. C'est donc la mère salvatrice qui était célébrée en Grèce, puis dans toute l'Asie Mineure, aux ides de mars (le 15 mars). L'Empire romain reprit cette idée de magna mater aux Grecs en fêtant les mères de famille chaque 1er mars, durant les "matronales". Oubliée un temps, la fête en l'honneur des mères réapparaît au XVe siècle en Angleterre, quelque temps avant de connaître un essor mondial. (lepoint.fr)

   Conclusion.

   Cette fête émane du Sabéisme du bassin méditerranéen, et aux gens de la Bible (toranique & évangélique) de prendre bon nombre de leurs fêtes aux temps anciens, aux gens du Paganisme, de l’Associationnisme. Les gens de la Bible ressemble à l’Hindouisme de nos jours où le nombre des fêtes est innombrable. Ce qui pose un vrai problème de société car bon nombre de jours sont chômés. Pour les premiers, ce sont des fêtes ayant une relation avec leur religion. Pour les seconds, ce sont des fêtes qui ont une relation avec les lointains ancêtres de l’Europe et leurs religions. De nos jours, ce genre de fêtes sont remises d’actualité par les gens du Sécularisme du monde biblique. Une façon de se démarquer ainsi de leurs religions officielles. Pour d’autres, joindre l’utile à l’agréable : pourquoi ne pas introduire ce genre de fêtes aux fêtes existantes ?  

   Populaire et commerciale

   Le Sécularisme ambiant a fait plonger le monde biblique dans le commerciale ! Ainsi, dit-on : "Aujourd'hui ancrée dans les moeurs, la fête des Mères a perdu sa dimension "politico-religieuse" au détriment d'un aspect plus commercial. Selon un sondage réalisé pour le magazine LSA, 78,9 % des Français offriront un cadeau à leur mère ou compagne le 25 mai prochain. Leur budget moyen sera de 52,57 euros. Une aubaine pour les fleuristes, qui profitent chaque année de la fête pour réaliser une de leurs meilleures journées en matière de bénéfices.  
   Plébiscitée par une majorité de personnes, la fête des Mères s'est étendue aux autres membres de la famille. En France, la fête des Pères a ainsi été créée en 1952. Elle est cependant moins populaire que son pendant féminin, selon le sondage pour LSA : 69,9 % des pères (seulement) recevront un cadeau. La fête des Grands-Mères a également été créée en 1987 et les États-Unis ont même instauré une fête des frères et soeurs ("Siblings Day") en 1997.  
   Bien loin de ses origines donc, mais largement appréciée, où s'arrêtera donc l'expansion des fêtes familialo-commerciales ?" (lepoint.fr)

   Et pour le monde de l’Islam traditionnel ?

   Parmi les gens[7] de l’Islam traditionnel deux tendances s’affichent en terres bibliques d’Europe ou d’ailleurs. La première est l’assimilation pure et simple[8]. On veut ressembler comme deux gouttes d’eau aux gens de la Bible ou autres avec lesquels on vit au quotidien. Ceci dans leur façon de penser, de s’habiller, de vivre au quotidien… La seconde est le refus de toute assimilation. Ainsi, pour la Loi et la Norme prophétique, deux fêtes sont reconnues officiellement : 1) la fête de Rupture du jeûne, et 2) la fête du Sacrifice. En dehors de ces deux fêtes officielles, on parlera de souvenirs, d’évènements passés, de rappels à l’instar de la naissance du Prophète, ascension nocturne, etc. Ce genre d’activités ne dépasse pas ce stade et n’a pas à le dépasser selon bon nombre de Savants. La simplicité étant de rigueur, pas d’excès et pas d’imitation d’autres religions, idéologies, etc. Et surtout pas d’imitation à les suivre et de faire du prosélytisme, selon les Savants !

   Conclusion.

   Pour le Croyant soumis, pratiquant, fils de l’Islam, l’emphase doit-être mis seulement et uniquement sur les deux fêtes submentionnées. Et le devoir pour lui de le rappeler à son frère en religion sera, devra être. Le Croyant soumis respecte, certes, les convictions de chacun, des autres croyances religieuses ou autres, sans pourtant les partager et s’en réclamer[9]. Nuance ! La religion divine est Une, et le modèle pour chaque Croyant soumis est uniquement en Avraham et son petit-fils, le Prophète Ahmad (sur eux Prière et Paix !). Ils sont et doivent être des exemples vivants pour nous tous, pour chaque croyant soumis convaincu (Coran XXXIII 21 ; LX 4). N’en déplaise aux critiques, aux ergoteurs, aux adversaires et opposants à la Religion divine : la Soumission !

   Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu’Il aime et agrée ! 


[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à  l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures.   
[4] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.
[5] La Grèce reste pour tout homme biblique européen, un symbole fort. Dans les arts, la musique, le théâtre, les jeux. Et les gens de la Torah, bon nombre d’entre eux, n’en sont-ils pas subjugués, note l’observateur ?  
   Ainsi, bon nombre de gens de s’en réclamer et de la faire revivre à travers des activités divers. Même pour les enfants, des jeux leurs seront proposés, des films, des desseins animés, vidéos vantant la gloire d’Athéna et d’autres dieux, de la Magie… d’antan ! Toute une panoplie de jeux leurs seront mis à disposition et proposés pour les abêtir dès leur plus jeune âge et les éloigner ainsi de toute croyance au DIEU UN ! Tel dessein est l’œuvre de Lucifer et de ses sbires les théophobes et gens du même genre…   
[6]Voir l'article :  (linternaute.com). On a dit aussi : D'abord une fête de la natalité
   « Ce n’est qu’au XIXe siècle que la fête voit le jour en France, grâce à Napoléon. Ce dernier évoque alors la création d’une fête des mères officielle, que l’on célèbrerait au printemps. En 1897, l’Alliance Nationale contre la dépopulation lance alors une idée : une fête des enfants, mettant en avant l’importance de la fécondité et les vertus de la famille.  
C’est à l’Union Fraternelle des Pères de Famille Méritants d’Artas que l’on doit pourtant la toute première célébration des mères. Le 10 juin 1906, l’Isère met alors les mères à l’honneur, récompensant les plus méritantes, le tout dans une véritable ambiance de fête, comme l’attestent les défilés dans les rues décorées. Il faudra pourtant attendre le 16 juin 1918 pour que se déroule la première « Journée des mères », à Lyon, à l’initiative du colonel de la Croix-Laval. C’est le début de la tradition. » (journaldesfemmes.com)
   Le monde biblique (dont gens du Sécularisme) aime et apprécie tout particulièrement les fêtes extra-religieuses, entendre : de la religion de leurs lointains ancêtres… Ce qui ne doit pas être le cas du fils d'Adam soumis !
[7] Entendre : D’Afrique : Afrique noire + Afrique du Nord (du Maroc à l’Égypte : Coptes + Berbères + Arabes) – Pays anciennement colonisés – Gens de la Péninsule arabique. Gens d’Asie, gens de l’Islam. Gens venus s’installer en terres d’Europe bibliques. Eux et leurs familles, leurs descendances… Leurs progénitures prenant un coût très prononcé à suivre les gens de la Bible (croyants & incroyants) là où ils vivent. Notamment toute personne féminine, jeunes et adultes. On est accroc à la mode, très consommateurs de produits et gadgets en tout genre : habits, vidéos, sorties, musique, sexe, alcool, etc. Et après cela, on aura l’affront de dire : il faut bien que jeunesse se passe ! Jeune, il nous faut profiter de la vie et de pécher comme on veut ! Aussi : je suis soumis ! De la Soumission ou l’Islam ! La Religion de la Soumission permet-elle de pécher ? De tomber et de se vautrer dans le péché et de le légaliser ? Depuis quand ? La terre biblique d’Europe serait-elle devenu pour l’homme soumis une terre où ce dernier et sa progéniture pourraient se cacher pour pécher à volonté, sans limite ? En toute légalité ? En vérité, combien le Seigneur des mondes est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent !   
[8] Entendre : on fêtera les fêtes religieuses des autres religions, du Sécularisme, etc. Autant d’innovations non agréées. On fêtera ainsi : Noël et le jour de l’an. La saint Valentin, l’anniversaire, la fête des lumières, etc. Et on s’entendra dire au passage de la part du néophyte et du laxiste envoûté et dont on a fait un lavage de cerveau : il n’y a aucun mal à faire et à participer à toute fête du monde des insoumis ! Et à Lucifer de s’en réjouir !
[9] On ne peut donc avoir un pied en l’Islam et un pied en dehors… Il nous est demandé, au contraire, d’entrer de plein pied en Islam (Coran II 208), la Religion divine agréée par le Seigneur des mondes. Dans tout laisser aller il y a un risque d’acculturation, note le Savant. Et entre fête d'institution divine et fête d'institution humaine, le Croyant soumis de faire un choix ! Et entre fête d'institution divine et fête d'institution associationniste, prise aux cultes étrangers, le Croyant soumis de faire un choix ! Et ne pas oublier le rôle tentateur et d'ennemi de la gente féminine et des enfants (Coran VIII 28 ; LXIV 14). Ceci parce qu'ils empêchent d'accéder et de faire le bien. De suivre l'Ordre divin.  


Sahl fils de Saâd a rapporté que le Prophète (sur lui Prière et Paix !) a dit :
« Celui qui me garantit ce qu’il y a entre ses deux mâchoires et ce qu’il y a entre ses jambes, je lui garantis le Paradis. »


Point de divinité, de dieu que Dieu, Allaha !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l'Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter,
publier tout document du site sans autorisation préalable. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance de la licence de droits d'usage,
en accepter et en respecter les dispositions.
    Politique de confidentialité du site.


Copyright © 2001 le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le 26/05/14 .
 

Retour au menu 

Locations of visitors to this page annuaire