Sectarisme

PROPHÈTES, PROPHÉTIE, HISTOIRE. 

Selon la Tradition.

Au nom de DIEU, Allaha,
Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux !

Louange à Allah, Seigneur des mondes, Prière et Paix sur Ses messagers et Ses prophètes, et sur tous ceux qui suivent Sa guidée !


Le Najd. Terre de sédition ?
نجد. أرض الفتنة ؟
Le narcissisme.
Prédateur et prestidigitateur ? L'assertivité avec un manipulateur, un pervers narcissiqu
e...
Mise en garde !


    Point de divinité[1] excepté Allah[2] le Très Haut. Que les meilleures salutations[3] soient sur les prophètes et messagers divins dont le Sceau de la Prophétie[4].

    Suite Page 9

  • L’Empire ottoman menacé. Les visées hégémoniques du monde biblique d’Europe. Période de déstabilisation en marche…

   Le XVIIIème siècle sera, pour le monde islamique, le début de troubles sérieuses, de conspirations en tout genre, de désordres, de guerres avec ses voisins. Les gens de la Bible vont commencer à montrer leurs dents[5], et leur visée hégémonique sur l’Empire ottoman sera. Quand le monde biblique veut (voudra) s’emparer du monde islamique de ses terres et de ses biens, les contrôler, les administrer, les gouverner, les détruire de fond en comble… Une destruction de l’intérieur comme de l’extérieur sera. 

   En Arabie, le Najd sera, lui aussi, en ébullition. La corne de Lucifer (que Dieu le maudisse !) sera. Le groupe déviant de Mohammad le Najdite commencera à faire parler de lui et à se manifester au grand jour : à la grande joie de son fondateur[6] le monde biblique d’Angleterre. Les visées hégémoniques de celle-ci sur cette partie du monde commenceront à poindre à l’horizon. Quand une île fera trembler une autre île : la presqu’île d'Arabie !

  • Présentation de certaines Tribus arabes et autres.

   Nous savons tous que le système des Arabes[7], des Fils d’Ismaël et des Fils d’Israël, est régit par un système tribal[8]. Et ce système de demeurer.
   Les Fils de Jacob[9] (ou les Fils d’Israël[10]) comprennent à la base 12 tribus. Après la Révélation de la Torah[11], chaque tribu aura une fonction particulière à assumer. La prêtrise[12] se retrouvera, dit-on, chez les Fils d’Aaron, frère de Moise (sur eux la Paix !).
   Les Fils d’Ismaël, dit-on les concernant, comprendront, eux aussi, 12 tribus[13]. Et à eux reviendra l’héritage du sceau des Écritures, le Coran. De même, l’héritage de la première Maison[14] du divin Créateur sur terre : la Ka’bah, à Makkah, en Arabie. Ceci à travers Ismaël fils d’Avraham (sur eux la Paix !), tous deux prophètes.

  • Défauts et qualités. Mise en garde du Prophète.

   Chaque tribu a donc des défauts et qualités. Elle peut-être aimée, agréée par le divin Créateur ou chassée, maudite, narcissique[15], bannie à tout jamais.
   Exemples. Il se peut que le divin Créateur maudisse telle tribu par la langue de Son prophète ou (si elle se repent) retrouve sa place d’antan. Autre exemple : Quand la Colère divine s’abattra sur les Fils d’Israël et les Yéhudim, la seconde Maison divine sera détruite et ils connaîtront l’humiliation, l’exil… La Terre sainte, la Ville de Dieu[16] et le Temple, tout cela passera sous la domination ou l’héritage d’une autre nation[17].

  • Le monde d’Arabie. La description de certaines tribus posant problèmes.

   Certaines tribus feront parler d’elles, à l’instar des Tamîm des Hanifa. Tribus peu recommandables, dit-on. Qu’on en juge :

   Les Banû Tamîm

    Abû Sa‘îd al-Khudrî raconte : « Alors que ‘Alî se trouvait au Yémen, il fit parvenir au Prophète (صلى الله عليه وسلم) une gangue d’or qu’il partagea ensuite entre [quatre personnes]. Vexés, les Qurayshites et les Ansârs dirent : “Il donne aux notables des gens du Najd et il nous exclut du partage.” Le Prophète dit alors : “Je ne fais cela que pour leur être agréable.” C’est alors qu’apparut un homme aux yeux enfoncés dans leurs orbites, au front protubérant, à la barbe touffue, aux joues saillantes et au crâne rasé[18]. Il vint et dit : “Ô Muhammad ! Craint Allâh !” Le Prophète lui dit : “Qui donc Lui obéirait, si je ne Lui obéissais pas moi-même ? Il m’a gratifié de Sa confiance auprès de Ses créatures et vous, vous me refuseriez la vôtre ?” De l’assemblée, quelqu’un réclama sa mise à mort, mais le Prophète s’y opposa. Quand [l’insolent] s’en retourna, il dit : “De sa postérité naîtront des gens, ils liront le Coran, mais il ne dépassera pas leurs gorges. Ils quitteront l’Islam à la vitesse avec laquelle une flèche transperce une proie. Ils tueront les musulmans et épargneront les polythéistes[19]. S’il m’était donné de vivre à leur époque je les aurais exterminés comme le furent les ‘Adîtes[20]. ” »

   Al-Aqra‘ ibn Habis dit au Prophète (صلى الله عليه وسلم) : « Tu as reçu l’allégeance de [clans réputés pour être des] détrousseurs de pèlerins parmi les Aslam, les Ghifar, les Muzayna et les Juhayna[21]. Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) répondit : “Que dirais-tu si je te disais que ces clans valent mieux que les Banû Tamîm[22], les Banû ‘Amir, les Asad et les Ghatafan ? Ces derniers ne seraient-ils pas perdus et déchus ?” Il répondit : “Assurément.” Le Prophète dit alors : “Je jure, par Celui qui a mon âme entre Ses mains, qu’ils valent mieux qu’eux[23].” »

    Les Banû Hanîfa

   « Abû Barza rapporte que pour le Prophète (صلى الله عليه وسلم) les gens les plus détestables et les plus effrontés étaient les Saquîfs et les Banû Hanîfa[24]. » « ‘Imrân ibn Husayn rapporte : À l’époque où le Prophète (صلى الله عليه وسلم) décéda, il exécrait trois clans : les Saquîfs, les Banû Hanîfa et les Banû Umayya[25]24. »

   Ibn ‘Abbâs raconte : « Musaylima se rendit [à Médine] à l’époque du Prophète et se mit à dire : “Si Muhammad m’accorde de lui succéder, je m’en remets [dès maintenant] à son autorité.” Il vint [près de Médine] accompagné d’une délégation. Le Prophète partit à sa rencontre, accompagné de Thâbit ibn Qass ibn Shammâs. Le Prophète tenait dans sa main une branche de palmier et, quand il fut à proximité de Musaylima et de ses partisans, il lui dit : “Même si tu me demandais, ne serait-ce que cette branche, je ne te la donnerais pas. Tu n’iras jamais au-delà de ce qu’Allâh a décrété à ton sujet. Et même si tu t’en retournais, tu ne pourrais échapper à ton sort. Tu corresponds, en tous points, à ce que j’ai vu, lorsque j’ai vu !
Voici Thâbit, il répondra pour moi [à tes questions].” Puis le Prophète s’en retourna.

   Ibn ‘Abbâs raconte : “Je m’informais sur le sens des propos du Prophète quand il dit : “Tu corresponds, en tous points, à ce que j’ai vu lorsque j’ai vu.” Ce fut Abû Hurayra qui m’en instruisit. Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : “Pendant que je dormais, j’ai vu dans ma main deux bracelets d’or. Leur présence m’intrigua. On me révéla alors, pendant ce rêve, qu’il me fallait souffler dessus, ce que je fis. Les deux bracelets s’envolèrent et moi d’en déduire que deux menteurs viendraient après moi : l’un d’eux serait al-‘Ansî et l’autre Musaylima[26].” » (…). (Op. cit.)     (à suivre)

   Que le Seigneur nous guide tous dans ce qu’il aime et agrée !


[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures. En ourdou, les dourouds.
[4] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.
[5] Exemple avec le Sultan Sélim III dont on a dit notamment : "Le talent et l'énergie dont est doté Sélim III le font aimer de son peuple, et son accession au trône soulève de grands espoirs. Il recherche l'alliance des puissances étrangères et est convaincu de la nécessité de réformer son empire. Mais l'Autriche et la Russie ne lui laissent aucun moment de répit l'obligeant sans cesse à défendre son territoire et ce jusqu'aux accords de paix de Iaşi (1792) qui lui donnent un répit, jusqu'à l'invasion de Bonaparte en Égypte et en Syrie qui voit se rompre l'alliance franco-ottomane." (fr.wikipedia.org)
   Voir une liste de batailles du XVIIIe siècle en terres bibliques d’Europe et avec l’Empire ottoman.
[6] La secte de Mohammad le Najdite est une secte d’obédience biblique, anglaise, notent les Savants. Au même titre que l’ahmadisme ou Ahmadiyyia (أحمدية en arabe et Jamāat-i Amadiyya, احمدِیہ en ourdou). Ou le bahaïsme, ou baha’isme. Toutes ces groupes déviants ont une source commune : Le monde biblique d’Angleterre !
   La secte de Mohammad le Najdite est une secte qui sert donc les intérêts du monde biblique anglophone jusqu’à nos jours. Et les observateurs ont pu le constater à travers des guerres récentes comme en Irak, Libye, Syrie, Afghanistan, etc. L’Islam, la Religion divine, note l’observateur, servant là uniquement de couverture pour ce groupe déviant, et à légitimer et légaliser l’impossible ! Ses exactions en terres islamiques aux côtés du monde biblique (toranique & évangélique) ! Et à Lucifer (que Dieu le maudisse !) d’être en transes ! Grande est sa joie de voir le sang et le désordre se répandre en terres islamiques ! Arabes contre Arabes et au monde biblique de mener la danse et d’en être ravi ! La richesse arabe ne servant qu’à répandre le mal, la turpitude et le blâmable, note l’observateur !
[7] Les Arabes étaient avant même l’arrivée des Fils d’Israël et eurent des Prophètes (sur eux la Paix !). Ce que les textes bibliques entre les mains du monde biblique, se gardent bien de mentionner ! La censure étant passée par là ! Ils seront alors effacés, soustraits du Texte toranique originel pour éviter de causer du désagrément et du tort au monde de la Synagogue et de la Torah et à leurs progénitures. Pour éviter que les générations futures se posent et posent des questions au monde de la Synagogue.  
[8] Et non féodal. C’est leur divin Créateur et Seigneur qui a décrété pour eux ce système.
[9] Jacob et ses fils n’avaient qu’une seule et unique religion : la Soumission (ou l’Islam). Idem pour Mochè et Aharon (sur eux la Paix !) et leurs descendances. Par pure jalousie et par division, les gens de la Synagogue créeront le « Yéhudisme ». Secte qui se fractionnera elle-même en 71 sectes, notent les Savants. Et chaque membre de cette religion ne peut prétendre, affirmer preuve à l’appui ; être un pur descendant de Sam fils de Noé (sur lui la Paix !). On suppose que… Et en aucun cas, leur parole est parole toranique !
[10] Contrairement au monde biblique (toranique & évangélique), le fils d’Isaac à deux noms : Jacob + Israël. Et la terre où résidera, pour un temps, les Fils d’Israël ; s’appellera la « Terre sainte » en Canaan, non jamais « Israël » comme le prétendre à tort les gens de la Synagogue et de la Torah de nos jours, gens de l’Évangile, gens d’Hiram.
   Le prophète Jacob (sur lui la Paix !) ne donnera jamais son nom à un lieu, à une terre particulière. Les Prophètes (sur eux la Paix !) donnent en héritage uniquement leur norme, leur enseignement et leur Livre sacré s’il tel était le cas, des biens spirituels. En aucun cas, ils laissent à leurs progénitures, à leurs communautés, des biens matériels. Le dire, le prétendre et le soutenir n’est que mensonge et calomnie envers leur rang et leur personne. Encore une fois, tout cela émanera en fait et uniquement des gens de la Synagogue et de la Torah, lesquels falsifieront, au passage, leurs Écritures pour faire apparaître, prétendre ce qu’il n’y a pas lieu d’être et tromper leur opinion publique, les étrangers à leur culte !
[11] C'est-à-dire après la venue des prophètes Mochè et Aharon son frère (sur eux la Paix !), et non avant.
[12] Pour l’Islam, l’Imamah. Fonction d’Imam, de guide spiritual, officiant…
[13] Mentionné dans la Torah, et aux commentateurs coraniques de le mentionner dans leurs écrits, commentaires. Les Fils d’Ismaël ont occupés, au sein du monde arabe, une place de choix, particulière. On leur connaîtra aucun roi. Tous auront pour roi, le Seigneur de la Ka’bah, à Makkah.
[14] Laquelle servira pour le Croyant soumis pratiquant : 1) de direction des Prières, 2) pour la visite (‘oumrah) ou accomplir le Pèlerinage (hadj), ou enfin 3) y prier journellement.
[15] Maudire, maudit(e). C’est-à-dire privée de la miséricorde divine, en langage coranique. Rien à voir avec le langage, le sens ou jargon biblique.
- Narcissisme, narcissique, narcissiste : admiration de s
oi-même.
   Aperçu d'un pervers narcissique. On a dit : Le pervers narcissique est un être qui séduit. Physiquement parfois, mais surtout intellectuellement. Il est avenant, sécurisant, sûr de lui… Surtout lorsqu’il est face à une personne qui n’est pas très sécurisée. Tout tourne autour de lui et surtout tout doit s'arrêter quand il n'est pas là. Il est dans le contrôle total de l'autre, voire des autres. Il est ce gendre idéal des films de Woody Allen, bien sous tout rapport, qui dissimule si bien sa part d’ombre. Quelques indices peuvent vous mettre la puce à l’oreille : surestimation de soi, sentiment d'être unique, besoin d’être reconnu comme exceptionnel et critique mal vécue...
   ...Un point clé est l'aspect manipulateur. Le pervers narcissique n'interagit pas avec les autres comme avec des personnes pensantes, animées de sentiments mais comme des objets de son monde qu'il va instrumentaliser à ses fins. Il joue en somme un rôle de super miroir avec l'autre en lui renvoyant une image d'un être parfait (sportif, moral, droit). Confronté à ce regard, l'autre est placé dans la culpabilité de ne pas être à la hauteur de ce "reflet" que le pervers lui renvoie. Dès lors, le piège se referme, et n'étant pas à la hauteur la victime fait allégeance à son bourreau.
   
...Les victimes des pervers narcissiques sont souvent des femmes d’une grande intelligence, séduisantes et extrêmement généreuses. Le pervers narcissique voit en elles de merveilleuses proies pour glorifier son ego et profiter de leurs joies intérieures. Il est trop simple de se placer en victime d'un pervers sans se remettre en question. La victime voit en cet autre "parfait" l'image inconsciente d'un "père" (ou d'une mère) avec qui elle tisse une relation plus incestueuse qu'amoureuse. Il n’y a pas de solution miracle, mais les victimes qui arrivent à échapper aux griffes du pervers narcissique se sentent résolument libérées. (vivolta.com).

   "Avoir des amis dont vous aimez qu'ils soient comme vous est une forme de narcissisme." Norman Douglas.
  
Enfin : La personne narcissique se montre souvent intransigeante et méprisante envers leur entourage et elles peuvent, à la limite, exploiter et utiliser autrui pour arriver à leurs propres fins. De même : Les pervers narcissiques ont une longue expérience du camouflage. Ils vous testent, essayent une tactique puis selon votre réaction, adaptent leur stratégie. N'est-elle pas la démarche de tout groupe déviant, toute secte ? Lire... ; Lire... ; Lire...
   A bons entendeurs !
[16] Iliya, ancien nom de Jérusalem dans les Écritures.
[17] Dans un premier temps, les italiens sabéens en hériteront. Puis, le monde gréco-romain, et enfin les byzantins. Puis, avec l’ouverture de la Religion divine, l’Islam, les Fils d’Ismaël d’en hériter et à travers eux le monde islamique. 
[18] Description précise pour un individu déviant.
[19] Entendre : Associateurs. Biblique: les polythéistes.
[20] Al-Bukhârî. Chapitre de l’Unicité (tawhîd) Hadith n° 6995 – Muslim. Chapitre de l’impôt rituel (zakat).
[21] Bien avant la venue de l’Islam, certaines tribus attaquaient donc tout pèlerin se rendant à Makkah.
[22] Bref résumé des gens qui viennent de la région du Najd, pour la plupart de chez les Fils de Tamim dont appartient Mohammad du Nadjd. Qu’on en juge :
- Musaylima (le faux prophète) était du Najd (Najd de l'Arabie actuelle).
- L’autre chef de file de la rébellion Najdite contre le khilâfah était une femme connue comme Sajah, dont le nom complet était Umm Sadir bint Aws, et qui appartenait à la tribu de Tamim. Elle se proclama prophétesse d’un seigneur logeant « dans les nuages », qui lui transmettait des révélations.
- Dans la sourate al-Hujurat, dans le verset 4, Dieu a dit : « Ceux qui vous appellent de derrière les chambres : la plupart d’entre eux déraisonnent ». Le contexte de cette révélation (sabab al-nuzul) est le suivant -> Banu Tamimi.
- le Prophète, qui dit : « O tribu de Tamim ! Recevez de bonnes nouvelles !». Ils répondirent : « Tu nous a promis de bonnes nouvelles ! Donne-nous donc quelque chose [de l’argent] ! ». En entendant cela, le visage du Prophète changea.
- Abû Sa’id al-Khudri (رضى الله عنه) a dit : Nous étions une fois en présence du Messager de Dieu alors qu’il était en train de diviser le butin de guerre. Dhu-l-Khuwaysira, un des hommes de la tribu de Tamim, s’approcha de lui et lui dit : « O Messager de Dieu, sois équitable ! ». Le Prophète répondit : « Malheur à toi ! Qui sera équitable si je ne le suis pas ? Tu es bien perdu si je ne suis pas équitable ! ».
- « Cet homme était appelé Dhu-l-Khuwaysira al-Tamimi […] Il était le premier Kharijite en Islam. Sa faute était d’être satisfait de son propre jugement ; mais s’il s’était arrêté pour réfléchir, il aurait compris qu’il n’y a pas de jugement supérieur à celui du Messager de Dieu ».
- Ibn al-Jawzi présente alors tout un développement très documenté sur le mouvement Kharijite, et le rôle central que la tribu de Tamim a joué en son sein : « l’instigateur de la bataille [contre les sunnites à Harura] était Shabib ibn Rab’i al-Tamimi » (p.89), « Amr ibn Bakr al-Tamimi était d’accord pour assassiner ‘Umar » (p.92).
- En décrivant les rébellions kharijites, qui se sont bien entendu toujours accompagnées du massacre de musulmans civils innocents, l’Imâm ‘Abd al-Qahir montre bien que la plupart des mouvements kharijites importants sont issus du Najd.
- la femme la plus connue parmi les Kharijites est Qutam bint ‘Alqama, membre de la tribu des Tamimites. Elle est connue pour avoir dit à son fiancé Ibn Mujlam que « je ne t’accepterai comme mon mari que si tu me donnes une dot dont je dois préciser moi-même les termes. Elle doit consister en trois mille dirhams, un esclave mâle et une autre femelle, et l’assassinat de ‘Alî ! ». (V. aslama.com).
   Paroles que les gens du Salafisme abhorrent. Parler de cela ne fait que monter en eux rébellion et mécréance !
[23] Al-Bukhârî. Chapitre des vertus (manâqib). D’après le père d’Abû Bakrat, hadith n°3325.
[24] Ahmad ibn Hanbal. Chapitre des gens de Basra (al-basriyyîn). Hadith n°19798.
[25] At-Tirmidhî. Chapitre des vertus. (al-manâqib). Hadith n°3943.
[26] Al-Bukhârî. Chapitre des batailles (al-maghâzî). D’après Ibn ‘Abbâs, hadith n°4115 – Muslim. Chapitre des rêves du Prophète (ru’yâ).



Démystifié ! Débusqué !


Touchant ! Dirigeant arabe au service et sous la protection de l'Oncle Sam !
Quelle honte pour le monde arabe !


Point de divinité, de dieu que Dieu !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l’Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter, publier tout document du site sans autorisation préalable. L’utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance du droit d’usage, en accepter et en respecter
    les dispositions.
         Politique de confidentialité du site.


Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
14/09/13 .

annuaire