Sectarisme

PROPHÈTES, PROPHÉTIE, HISTOIRE. 

Selon la Tradition.

Au nom de DIEU, Allaha,
Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux !

Louange à Allah, Seigneur des mondes, Prière et Paix sur Ses messagers et Ses prophètes, et sur tous ceux qui suivent Sa guidée !


Le Najd. Terre de sédition ?
نجد. أرض الفتنة ؟
Mise en garde !


    Point de divinité[1] excepté Allah[2] le Très Haut. Que les meilleures salutations[3] soient sur les prophètes et messagers divins dont le Sceau de la Prophétie[4].

   Suite de la Page 2

  • Description de membres sectaires, par la Tradition, au sein du monde islamique. Mise en garde prophétique !

   Si le monde biblique s’est divisé en plusieurs sectes, le monde islamique n’est pas à l’abri de cela. Concernant l’Arabie, le Najd, des sectes y feront leur apparition et parmi elles la secte des "crânes rasés". Qu’on en juge :

   Aboû Sa’îd Khoudri rapporte : « Ali fils du père de Tâlib envoya au Messager de Dieu (صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ) une pépite d’or brut dans une bourse en peau tannée, et celui-ci la partagea en quatre personnes : ‘Ouyayna fils de Badr, Aqra’ fils d’Hâbis, Zayd Khaylî et Alqama fils d’Oulâtha. L’un des compagnons protesta : « Nous y avions plus droit que ceux-là. » Cette réflexion parvint aux oreilles du Prophète (صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ) qui dit : « Ne me faites-vous pas confiance, alors que les cieux eux-mêmes me donnent leur confiance, et que j’en reçois des nouvelles tous les matins et tous les soirs ? »
  
 Un homme aux yeux enfoncés, aux pommettes saillantes, au front large et à la barbe épaisse, le crâne rasé et le pagne retroussé s’avança en disant : « O Messager de Dieu, crains Dieu ! »
   Il [lui] dit : « Malheur à toi ! Ne suis-je pas de tous les habitants de la terre, celui qui a le plus de raisons de craindre Dieu ? »
   Comme l’homme s’en allait, Khalid fils de Walid furieux demanda [au Prophète] : « Puis-je le frapper à la nuque ? »
   Il [lui] dit : « Non, peut-être fait-il la prière ? »
   Combien en est-il qui prient et qui disent de leur bouche ce qu’ils n’ont pas dans le cœur ? s’indigna Khalid.
   Il [lui] dit : « On ne m’a pas ordonné de fouiller le cœur des gens ni de leur ouvrir le ventre[5]. »
   Puis il regarda l’homme qui s’éloignait en lui tournant le dos et dit : « Peut-être sortira-t-il de la descendance de celui-là un peuple qui psalmodiera continuellement le Livre de Dieu, mais sans que leur lecture ne descende plus bas que le gosier. Ils s’éloigneront de l’Islam aussi vite que la flèche va à sa cible. Il me semble l’avoir entendu ajouter : « Si je les rencontre, je les tuerai de la même manière que Thamoûd. »

   Le même rapporte : « Tandis qu’il était au Yémen, ‘Ali envoya au Prophète (صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ) une pépite d’or brut qu’il partagea en quatre personnes : ‘Ouyayna fils de Badr, Aqra’ fils d’Hâbis, Zayd Khaylî et Alqama fils d’Oulâtha. Les Qoraichites en éprouvèrent du ressentiment et firent cette remarque : « Il fait montre de libéralité à l’égard de ces chefs Najdites alors qu’il nous néglige ! »
   Il [leur] dit : « Je n’ai fait cela qu’afin de les gagner à notre cause. »
   Survint un homme à la barbe épaisse[6], aux pommettes saillantes, au front proéminent, aux yeux enfoncés et à la tête rasée qui s’exclama : « Crains Dieu, ô Mohammad[7] ! » 
   Il [lui] dit : Et qui donc obéirait à Dieu si moi je ne Lui obéissais pas ? N’auriez-vous pas confiance en moi, alors qu’Il m’a confié Ses créatures ? »
   L’homme s’éloigna et l’un des compagnons demanda à (l’Envoyé de Dieu la permission de le tuer). L’Envoyé de Dieu fit alors cette réflexion : « Dans la postérité de celui-là, il y aura des hommes qui liront le Coran et dont la lecture[8] ne dépassera pas le gosier ; ils tueront les [gens] soumis tout en laissant les associateurs en paix[9], ils s’éloigneront de l’Islam à l’allure de la flèche qui va à sa cible ; si je les rencontre je les tuerai à la manière de ‘Ad.[10] »

   Aboû Dzarr rapporte ces propos du Prophète (صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ) : « Ma communauté connaîtra des dissensions nombreuses. Au nombre de ces dissensions, il y aura une secte s’exprimant avec élégance et oeuvrant pour le mal[11]. Ils liront le Coran, mais celui-ci ne dépassera pas leurs gosiers. Ils s’éloigneront de la religion à la vitesse de la flèche qui se dirige vers sa cible et n’y reviendront pas avant qu’elle ne soit revenue dans son carquois. Ils sont les pires créatures de Dieu. Heureux celui qui les aura tués ou qui aura été tué par eux[12]. Ils invitent à suivre le Livre de Dieu alors qu’ils n’ont rien à voir avec le Livre. Celui qui les combat pourra davantage se réclamer de Dieu qu’eux. On lui dit : « Et quel est leur signe distinctif ? » Il [leur] dit : « Ils se rasent la tête.[13] »

    Le fils d’Omar a entendu l’Envoyé de Dieu (صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ) prononcer ces mots : « N’est-il pas vrai que les troubles viendront de là où pointe la corne du diable[14] ? », alors qu’il était tourné vers l’orient[15].

   'Abd Allâh, le PROPRE FILS de Muhammad Ibn 'Abd Al-Wahhâb, a dit :

وأما البحث عن حلق شعر الرأس , وأنَّ بعض البوادي الذين دخلوا في ديننا قاتلوا من لم يحلِق رأسه , وقتلوا بسبب الحلق خاصه , وأنَّ من لم يحلِق رأسه صار مرتداً , والردة لا تكون إلا بإنكار ما عُلِمَ بالضرورة من دين الإسلام , وأنواع الكفر والردة من الأقوال والأفعال معلومة عند أهل العلم , وليس عدم الحلق منها , بل ولم نقل أنَّ الحلق مسنون فضلاً عن أن يكون واجباً , فضلاً عن أن يكون تركه ردة عن الإسلام . ونحنُ لم نأمر أحداً من الأمراء بقتال من لم يحلِق رأسه , بل نأمرهم بقتال من أشرك بالله , وأبى عن توحيد الله

   "En ce qui concerne le fait de se raser la tête, et le fait que certains bédouins entrés dans notre religion ont combattu ceux qui ne se rasaient pas la tête, et les ont même combattu spécifiquement pour cette raison, à tel point qu'ils ont affirmé que celui qui ne se rasait pas la tête était un apostat, [nous disons que] : L'apostasie ne se matérialise que lorsque une personne rejette ce qui est nécessairement connu dans la religion islamique (Al Ma'loûm min Ad-Dîn Bi Ad-Daroûrah).

   Les différentes variétés d'apostasie, qu'elles soient constituées de paroles ou d'actes, sont connues des gens de science, et le fait de ne pas se raser la tête n'en fait pas partie. Il n'est d'ailleurs même pas relevé que cet acte relève de la Sunnah, et encore moins qu'il est obligatoire, et encore moins que son délaissement constitue une apostasie de l'Islam ! Nous n'avons donné l'ordre à aucun émir de combattre ceux qui ne se rasent pas la tête ; nous leur avons plutôt ordonné de combattre ceux qui donnaient des associés à Allah, et qui refusaient le Tawhîd d'Allâh." (Ad-Dourar As-Sanniyah, Vol. 2 P. 104).

   On pourrait s'amuser à démonter un à un tous leurs arguments fallacieux. Ce n'est pas avec Ibn 'Abd Al-Wahhâb qu'ils ont un problème, ni avec ceux qui se rasent le crâne, ni avec le Najd, c'est tout simplement avec le Tawhîd.
   La phrase souligné montre bien que c'était la pratique de ceux qui suivait le mouvement du cheikh abd al-wahab de se rasait la tête sinon pourquoi le fils du cheikh dirait que les bédouins qui rentraient dans la religion (c.a.d. qui s'affiliait à leur groupe) ordonnait de raser la tête aux autres.
   Même s'il précise bien que ce n'était pas une condition d'apostasie ou une tradition (sounna), il ne renie pas le fait que ceux qui rentraient dans leur groupe se rasaient la tête et pour eux c'était une condition de se différencier apparemment. Wa Allahu A'lem. (planete-islam.com)

On a dit : Abdur As-Sayyid Abd Ar-Rahman Al-Hadli, le Moufti de Zabid, yémen 1953, a déclaré : «... en réfutant eux [les wahhabites], il suffit de mentionner le hadith du Prophète : leur signe est leur façon de se raser, car aucun des autres innovateurs n'avaient jamais auparavant fait dans ce style (ce rasage wahhabite) ».

   "Muhammad ibn Abdul Wahhab Nadji, l'innovateur chef de l'idéologie wahhabite salafiste avait exigé non seulement que les hommes, mais aussi que toutes les femmes qui entraient dans sa Aqeeda (fondements de la croyance de ce dogme) wahhabite qu'ils devraient tous se raser la tête. Cela a été fait parce qu'il a dit : « Ce sont les cheveux de la période de Kufr (l'incroyance, l'association, etc.) par conséquent ils doivent être rasés »

   Le rasage des cheveux des femmes s'est exercée pendant un certain temps. Dans une célèbre histoire, Muhammad ibn Abdul Wahhab avait exigé que toutes les femmes se rasent la tête, mais une femme indignée se leva et contesta : « Pourquoi ne pas raser les barbes de vos recrues quand ils entrent dans votre religion (dîn). C'est aussi les cheveux de la période de la Mécréance (kufr) ? Les cheveux sont l'ornement précieux d'une femme est comme la barbe pour un mâle. Est-il apte à laisser des êtres humains privés de leurs ornements qui leur sont reconnus par Allah ?"

    C'était à partir de ce moment qu'il a cessé cette pratique qui a été considérée comme honteuse et dégoûtante.

   En vérité, combien le Seigneur des mondes est au-dessus de ce que Mohammad le Najdite décrit et Lui associe !

   Conclusion.

   La mise en garde prophétique est claire comme de l’eau de roche ! De Najd sortira donc un peuple loin de la Religion divine, un peuple avec des caractéristiques particulières, un peuple qui s'attaquera et tuera les gens de l'Islam traditionnel, une peuple qui, selon les commentateurs, viendra avec le temps se regrouper autour de gens comme Mohammad le Najdite, un peuple qui s'alliera et sera de connivence avec les Associateurs, le monde biblique, un peuple qui vivra en paix avec eux... La corne (ou la puissance) du diable banni (que Dieu le maudisse !) sera, à cette époque, à son comble ! A bons entendeurs !   (à suivre)

   Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu’Il aime et agrée !


[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures. En ourdou, les dourouds.
[4] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.
[5] C’est-à-dire de regarder en leur for intérieur.
[6] De nombreux adeptes du Salafisme ressemblent en tout point à ce genre de description.
[7] C’est un fait que les gens de Najd ne portent pas le sceau de la Prophétie dans leurs cœurs.
[8] De nos jours, et en terres d’Europe bibliques, la méthode du monde du Salafisme dans les mosquées, et auprès des jeunes et adultes ; est connue : Sous prétexte d’apprendre à lire correctement le Coran en arabe, on y joint d’y apprendre aussi les prétendues "véritables croyances" selon Mohammad le Najdite ! Alors que la plupart des enseignants ne connaissent rien des règles de la lecture du Coran (tajwid) !?
   Le but de la manoeuvre : Utiliser cette demande faites de la part nombreuses personnes pour en faire demain des futurs adeptes du Salafisme ! Mise en garde donc !
[9] Actuellement, note l’observateur, le monde de Mohammad le Najdite et l’ensemble du Salafisme ne sont-ils pas alliés, affiliés et affidés avec les gens de la Bible (toranique & évangélique) dont les gens de langue anglaise en particulier ; pour lutter ensemble contre l’ensemble des gens de l’Islam traditionnel (gens de la Tradition et du groupe - أهل السنة والجماعة) ? N’existe-t-il pas une connivence flagrante entre eux pour une destruction totale de la Religion divine : la Soumission ? Et aux riches arabes d’entre-eux du monde du Salafisme de les financer, de les encourager et les appuyer au nom de l’épuration, du Panarabisme, du Sectarisme, du Tribalisme ? En vérité, combien le Seigneur des mondes est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent !
[10] Transmis par Bokhari, Moulism, Timidzi.
[11] A l’instar des hypocrites…
[12] Très important car ils sont ennemis du Créateur et de Sa religion bien qu’ils prétendre le contraire…
[13] Les descendants ou adeptes des "crânes rasés" ont évolués, ils ont du se mettre à l'évidence, vivre avec leur temps et changer leur coupe de cheveux et leur style d'habillement. Caméléons. Tout cela dépend du lieu où on habite : Afrique, Asie, Europe... D'où pour eux toutefois un signe distinctif demeure, note l’observateur : 1) en terre d'Arabie : ils portent sur leurs têtes un châle blanc ou de couleur rouge de préférence à la façon des femmes esclaves anciennement... Turbans. Ils ont, par contre, une sainte horreur pour le port de turbans ; ont plutôt une façon personnelle de le porter, propre à eux ! Les touristes d’Arabie en terres bibliques d'Europe et d'ailleurs sont connus pour s’habiller, la plupart du temps, comme les gens de la Bible d’Europe, les gens du lieu où ils sont : Pantalons, vestons, cravates pour les hommes. Jeunes, adultes. Tenue courante comme tous les jeunes du lieu... Fréquentations. Fréquentent les hôtels de luxe, les bars, les clubs, les gens aisés comme eux, gens de la haute classe, de la bourgeoisie, les plages, les lieux touristiques, dépensent sans compter leur argent en terres bibliques, etc. 2) Europe. Ailleurs dont en terres bibliques d’Europe (concerne les résidents arabo-berbères et autres) : ils marchent et prient tête nue, ont un sirwal (pantalon bouffant) ou pantalon (mode biblique) jusqu’à mi-jambe, des chaussettes blanches avec chaussures dernier cri (de mode biblique), des tuniques (qamiç : pour les gens d’Afrique du Nord) blanches à manches courtes. Habitude. S’adresse le salam qu’entre-eux, et aiment parler en mal des autres gens ne suivant pas leur voie (minhaj) dans les mosquées ou lieux publics ou cercles, rencontres… Connus pour fomenter troubles et dissensions dans les mosquées. Aiment la polémique et la controverse. Dénigrent sans cesse dans leurs débats les gens de la Tradition et du groupe (أهل السنة والجماعة), leurs Écoles de Jurisprudence et leurs maîtres, etc. Sont durs envers les membres de leurs propres familles qui ne les suivent pas. Jettent l’anathème (takfir) sur tout opposant à leur doctrine. Menacent les gens et sont pour la manière forte, brutale le cas échéant...
    Sont considérés par les gens de la Tradition et du groupe (أهل السنة والجماعة) comme des "Sortants" (kharijites) de l’Islam. Est donc recommandé, par les Savants, de s’abstenir de prier derrière eux, de s'affilier à eux, de s'asseoir dans leurs cercles, avec eux, de les fréquenter, de manger à leur table, etc. De peur qu'ils enlèvent du coeur des Croyants soumis la lumière de leur Foi !
    Remarque. En terres d'Europe et d'Amérique anglophone servent de vivier pour le monde biblique, l'idéologie régnante, le pouvoir en place ! En tant de guerres programmées en terres islamiques, de troubles fomentées ; les gens du Salafisme sont envoyés au front, au combat... Pour répandre le sang et le désordre ! Cas. Afghanistan, Irak, Mali, Syrie, Liban, Soudan, Somalie, etc. En cas de paix, ils servent 'l'islam radical' dont aime tant nous parler les gens de la Bible (toranique & évangélique), leur monde 'politico-religieux', leurs médias. Ils servent à détruire, pour eux, l'Islam traditionnel de l'intérieur ! Servent et surtout sont un bon moyen pour dénigrer la Religion divine et les Croyants soumis de l'Islam traditionnel. En entretenant un climat de peur permanente, le monde 'politico-religieux' biblique régnant, leur service de propagande, leurs médias en place ; espèrent éloigner au maximum le monde biblique de la Religion divine, de peur que celui-ci découvrant la vérité s'islamise ! Le monde biblique et ses affidés est donc un monde qui fait barrage pour que leurs gens n'accèdent pas à la vérité, à la Religion divine : la Soumission ! Et ils sont aidés en cela par des groupes, des groupuscules, des sectes, créés par eux pour être à leur service et défendre leurs intérêts ! A bons entendeurs !
    Aveu.
    Il faut arrêter de prendre les Croyants soumis de l'Islam traditionnel pour des canards sauvages ! Pour de la poudre à canon !
[14] Certains penseraient au triangle des Bermudes.
[15] C’est-à-dire vers le Najd dont Ryad est l’actuelle capitale, selon les commentateurs.



Mohammad le Najdite "démystifié" ! Débusqué !
Idéologue, Hérésiarque, père des "crânes rasés" !




  Blason ottoman.

 


Point de divinité, de dieu que Dieu !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l’Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter, publier tout document du site sans autorisation préalable. L’utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance du droit d’usage, en accepter et en respecter
    les dispositions.
         Politique de confidentialité du site.


Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
05/09/13 .

annuaire