Sectarisme

PROPHÈTES, PROPHÉTIE. 

Selon la Tradition.

Au nom de DIEU, Allaha,
Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux !

Louange à Allah, Seigneur des mondes, Prière et Paix sur Ses messagers et Ses prophètes, et sur tous ceux qui suivent Sa guidée !


Le Najd. Terre de sédition ?
نجد. أرض الفتنة ؟
Mise en garde !


    Point de divinité[1] excepté Allah[2] le Très Haut. Que les meilleures salutations[3] soient sur les prophètes et messagers divins dont le Sceau de la Prophétie[4].

   Suite Page 15

  • Les prétendues « conquêtes islamiques » du monde de Mohammad du Najd. L’infamie.

   Le biographe ibn Ghinnam d’écrire[5] notamment :

L’auteur explique le but de ce livre (page 8) en disant : « J’ai voulu écrire à propos de ce dont la lumière s’est répandue, de ce qui s’est propagé dans les différents pays et est devenu très connu parmi les batailles … et les conquêtes islamiques qui débutèrent dans la 6ème décade du 12ème siècle…… pendant que l’imam [ibn abdel Wahhab] insistait pour que je le fasse en me conseillant. »
Il continue en disant : « Je n’ai mentionné parmi ces batailles que les plus grandes, les plus évidentes et les plus connues d’entre elles, en délaissant les moins claires et moins connues. »

    Remarques.

   Dans ce qui vient d’être dit, il y a des mots qui ne passent pas « parmi les batailles … et les conquêtes islamiques  », « Je n’ai mentionné parmi ces batailles que les plus grandes… » !!!
   D’abord de quelles "batailles" et "conquêtes" s’agit-il ? L’Arabie aurait-elle basculée dans une autre religion, si oui laquelle ?
   Ces propos venant du groupe déviant de Mohammad le Najdite, on comprend mieux maintenant le pourquoi de l’emploi de tels mots aussi abjects. Ne serait-il pas mieux de parler de razzias en terre d’Arabie ? Car au nom de quoi ces gens ont-ils combattus et au nom de quelle logique ?
   Secundo : Maintenant jetons un oeil, sur la situation des gens d’Arabie, des Bédouins, telle que la voyait ibn Ghinnam et son maître vénéré Mohammad ibn Abdel Wahhab.
   Le premier chapitre du livre s'intitule : L’état des [gens] soumis avant qu’ibn Abdel Wahhab ne commence son appel.
   Le ton est donné ! On voit clairement que ses disciples l’ont rehaussé au degré de prophète ! Qu’on en juge :

   « La plupart des [gens] soumis – au début du 12ème siècle – étaient revenus à l’Associationnisme et au temps de l’Ignorance, avaient éteints en eux-mêmes la lumière de la guidée pour cause de l’ignorance qui avait pris le dessus sur eux. A prédominé alors (sur eux) la passion et l’égarement. Puis ils ont  jeté le Livre de Dieu derrière leur dos et suivirent d’égarement ce sur quoi ils trouvèrent leurs ancêtres ; pensant (par là) qu’ils étaient plus informés  de la vérité et plus connaisseurs du juste chemin.

   Ils en sont venus à l’adoration des saints et gens pieux : leurs morts et leurs vivants. Ils leurs demandaient alors secours en cas de difficultés et d’accidents. Ils leurs demandaient secours dans leurs besoins et pour écarter les difficultés. Beaucoup d’entre eux voyaient dans des matières [solides et végétales] telles que les pierres et les arbres la capacité de nuire ou de faire du bien… Et le diable enjolivait pour eux qu’ils obtiendraient en cela une récompense, pour se rapprocher un peu plus de Dieu Puissant et Majestueux.

   Ils sont restés ainsi devant leurs idoles jusqu’à ce que s’est appliqué pour eux la parole de Dieu « [Et ne soyez pas comme] ceux qui oublient Dieu. Dieu, donc, fait qu’ils s’oublient eux-mêmes ; ceux-là sont les pervers (Coran LIX 19).

   Ils ont innové dans la mécréance, l’immoralité, l’Associationnisme en adorant les gens des tombes, changer les voeux à eux, les implorer dans les invocations, de telle sorte qu’ils dépassèrent l’état des gens de l’Ignorance. Ainsi, leurs propres démons leurs ont légiféré « en religion ce dont Dieu n’a pas donné de permission[6] » (Coran XLII 21). Et ils ont donné à Dieu Puissant et Majestueux ce qui n’est pas permis de mêler à autre sauf à Lui. » (chapitre, page 13) »

   N’oublions pas que les gens du Salafisme, les adeptes de Mohammad le Najdite en l’occurrence, ont prétendu, à tort, que l’Associationnisme (entendre : de la Proximité) avait rempli les terres d'Islam de l’époque, au point que l'une de leurs grandes figures qui est le Cheikh Ibn Ghinam a écrit[7] :

ولقد انتشر هذا الضلال حتى عم ديار المسلمين كافة

   "L’égarement s’était répandu jusqu’à l’ensemble des maisons des gens soumis" !
   Et Mohammad le Najdite d’en rajouter une couche en disant entre autre :

وأنا أخبركم عن نفسي والله الذي لا إله إلا هو، لقد طلبت العلم، واعتقد من عرفني أن لي معرفة، وأنا ذلك الوقت، لا أعرف معنى لا إله إلا الله، ولا أعرف دين الإسلام، قبل هذا الخير الذي من الله به؛ وكذلك مشايخي، ما منهم رجل عرف ذلك.

   Soit : "Et moi, de vous informer sur moi-même, par Allah dont il n'y a d'autre Dieu que Lui, j'ai demandé la science, et celui qui me connaissait a cru que j'avais une connaissance ; alors que moi à cette époque, je ne connaissais pas le sens de "Point de Dieu excepté Allah", ni ne connaissais la religion de l'Islam, avant ce bien dont Allah m’a gratifié, de même mes maîtres pas un parmi eux ne connaissait cela"[8].
   En vérité, combien le Seigneur des mondes est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent !

   Remarques.

   En lisant ce texte, on voit combien l’auteur est à coté de ses pompes ! Comme ignorant de la Religion on trouve pas mieux ! A l’entendre, les Bédouins de l’époque en suivant les saints et les gens de bien n’étaient rien d’autre que des associateurs ? Et quelle sorte d’Associationnisme, sinon celui professé naguère par les gens de l’Ignorance, l’Associationnisme de la Proximité ?! Loin de nous pareil propos, insinuation et adoration ! Quelle ignominie !
   En effet, l’Arabie après la foi en l’Islam ne peut retomber dans une pareille abomination, dans l’Associationnisme. Tout ce qu’on pourrait dire des Bédouins de l’époque, c’est qu’ils étaient des êtres désobéissants envers leur Seigneur, commettaient des actes graves, le cas échéant ; non jamais commettaient une telle abomination en suivant les gens de bien et les saints !
   En réalité, il semble que l’appel de Mohammad le Najdite soit une nouvelle fois un appel d’Humpher et de ses supérieurs, lesquels lui avaient demandé, dit-on, et entre autre :

   "Après être resté un mois à Londres, j'avais reçu un message du Ministère m'ordonnant d'aller en Irak afin de revoir Mohammed du Nadjd. Alors que je m'apprêtait à exécuter ma mission, le secrétaire m'avait dit : "Ne soyez jamais négligent avec Mohammed du Nadjd ! D'après ce que contiennent les rapports envoyés par nos espions jusqu'à maintenant, Mohammed du Nadjd est l'imbécile typique qui convient à la réalisation de nos plans.
   Parlez franchement à Mohammed de Nadjd. Nos agents lui ont parlé franchement à Ispahan, et il accepta nos volontés sur conditions. Les conditions qu'il avait posé étaient les suivantes : Il serait supporté avec l'argent et les armes nécessaires pour qu'il puisse se protéger lui-même contre les États et les Savants qui l'attaqueront certainement à l'annonce de ses idées et ses opinions. Une principauté sera établie dans son pays, et cela même si elle est petite[9]. Le Ministère a accepté ces conditions.
   Je me sentais voler de joie lorsque j'avais entendu ces nouvelles[10]. J'ai demandé au secrétaire ce que j'étais supposé faire face à cette situation. Sa réponse fut : "Le ministère a tramé un projet concernant Mohammed du Nadjd qui doit être poursuivi ainsi[11] :

1 - Il doit déclarer tous les musulmans comme étant des mécréants[12] et annoncer qu'il est permis (halal) de les tuer, de saisir leurs biens, de violer leur chasteté, de faire de leurs hommes des esclaves et de leurs femmes des concubines et de les vendre dans les marchés en tant qu'esclaves.[13]"

2 - Il faut qu'il déclare que la Ka'bah est une idole[14] et par conséquent elle doit être démolit[15]. Afin de faire abandonner le rituel du Pèlerinage[16], il doit pousser les tribus à attaquer les groupes de pèlerins, de les dépouiller de leurs biens et de les tuer.

3- …Il faut faire en sorte qu'il s'efforce de dissuader les musulmans d'obéir au vicaire (khalife). Il doit être incité à les pousser à se révolter contre ce dernier[17], et à préparer une armée pour ce faire. Il doit exploiter toute opportunité de répandre la conviction qu'il est nécessaire de se battre contre les notables du Hedjaz et de jeter le déshonneur sur eux.[18]"

4- On doit le faire prétendre que les mausolées, les dômes (coupoles) et les endroits saints dans les pays musulmans sont des idoles et des endroit polythéistes et doivent donc être démolis[19]. Il doit être incité à faire de son mieux pour, en toute occasion, insulter le Prophète Mohammed, ses vicaires (khalifa), et tous les savants proéminents des Écoles de Jurisprudence (madhahibs)."

5- Il doit être poussé à faire de son mieux pour encourager les insurrections, les oppressions, et l'anarchie dans les pays musulmans[20].

6- On doit lui faire essayer de publier une copie du Coran interpolée[21] avec des rajouts et des suppressions de versets[22], comme c'est le cas pour les hadiths."

Après m'avoir expliqué le projet en six paragraphes, le secrétaire rajouta : "Ne paniquez pas à ce stade du programme, parce que notre devoir est de semer les graines de la disparition de l'islam[23]. Des générations viendront pour compléter ce travail. Une habitude a été prise par le gouvernement britannique, qui est celle d'être patient et d'avancer pas à pas[24]. Le prophète Mohammed, l'acteur de la grande et déroutante révolution islamique, n'était-il pas un être humain après tout ? Et notre Mohammed de Nadjd a promis d'accomplir notre révolution comme son prophète". (Op. cit).
   A bons entendeurs !

    Remarques.

  Le paragraphe 4 est clair : « On doit le faire prétendre que les mausolées[25], les dômes (coupoles) et les endroits saints dans les pays musulmans sont des idoles et des endroit polythéistes et doivent donc être démolis. »
   Cette suggestion émane du monde biblique et sera reprise et entérinée par le Mohammad le Najdite ! Raison. Les Saints et les gens de bien de l’Islam faisant de l’ombre aux saints et gens de bien du monde de l’Évangile, il est important de les faire disparaître à tout jamais[26]. Et là, le monde biblique anglophone n’avait-il pas trouvé leur homme de main ? Secundo : Dans sa lancée : « Il doit être incité à faire de son mieux pour insulter… tous les savants proéminents des Écoles de Jurisprudence. ». Là encore, à l’instar de leurs frères de la Torah, le monde de l’Évangile[27] ne peut accepter, lui, comme lois que celles d’essence humaine non divine[28]. Nous savons tous que le monde biblique (toranique & évangélique – croyants et incroyants) ont une haine viscérale contre la Loi divine coranique. Et pour eux, on ne saurait revenir à des lois datant du VIIème siècle, du Moyen-âge !? Preuve, au passage, qu’ils sont gens qui ne croient pas vraiment aux signes et miracles divins ! Ceci expliquant en partie cela ! Troisièmement : Le monde des vivants a accepté depuis des siècles qu’ils puissent exister des droits divers au sein des Fils d’Adam. Exemples : droit romain, droit latin, droit grec, droit français, droit anglais, etc. Ce que le monde du Salafisme[29] refuse catégoriquement au monde islamique. A entendre et à en lire, il devrait y avoir au sein du monde islamique qu’une seule et unique École de Jurisprudence[30], de droit[31] : la leur ! Ce qu’aucun homme censé ne peut accepter !   

   Conclusion.

   Pour le monde biblique deux piliers de l’Islam sont à abattre car ils font de l’ombre et menacent la survie du monde biblique. Ils sont : 1) La Jurisprudence islamique et, 2) le Rappel de Dieu[32]. Tout ce qui a un rapport, de près ou de loin, avec les Saints de l’Islam[33]. Et dans un cas comme dans l’autre, il faudra jeter le discrédit sur tout cela pour éloigner au maximum le monde des Croyants soumis de l’amour de leur religion et de sa défense. Mais pour y arriver il faudra nécessairement un homme de main chargé de détruire la Religion à sa base, de l’intérieur. Et dans ce domaine, l’homme tant recherché par le monde biblique d’Angleterre semble avoir été trouvé. Il faudra attendre alors que la suite des évènements pour en juger.       (à suivre)

   Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu’Il aime et agrée !


[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures. En ourdou, les dourouds.
[4] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.
[5] Dans Tarikh Najd (l’histoire de Najd). Extraits.
[6] Le verset commence ainsi : « Auraient-ils des Associés qui, en matière de religion, leur tracent le chemin ? ce dont Dieu n’a pas donné permission… » (Coran XLII 21).
[7] Dans son livre "Tarikh Najd - l'histoire de Najd", page 14.
[8] Comme mensonge on trouve pas mieux, note l’observateur ! Voudrait-il insinuer dans son égarement que des gens comme son propre père : le Cheikh Abdel Wahhab, le Savant et Mouhadith Mohamed Hayat Al Sindi et l'érudit Al Fardi Al Hambali, tous ne connaissaient pas le sens de "La ilaha illa Allah - لا إله إلا الله " ? Ni leur religion l'Islam, jusqu'a ce que Allah en fasse gracieusement don à Mohamed fils d’Abdel Wahhab, le nouveau prophète de l’Arabie ? Que Dieu les détruise !
[9] Et cela sera pour un temps. Jusqu’au jour où le pouvoir en place se réveillera de sa léthargie et détruira leur État et leur rêve sur cette partie du monde.
[10] Il y de quoi !
[11] Projet grandiose pour le monde biblique anglophone de l’époque.
[12] Tel sera leur chartre.
[13] Selon les commentateurs et historiens, le marché d’esclaves rapportait gros à l’époque, et Humpher était intéressé à ce marché.
[14] Vaste campagne de désinformation sur ce sujet lancée par les opposants et adversaires de la Religion divine. A noter, au passage, que les opposants et adversaires au régime en place en Arabie, ne l’accusent-ils pas, sous prétexte de travaux de rénovation ou d’agrandissement ; de vouloir détruire purement et simplement les Lieux saints à Makkah et Médine ? Tout simplement pour mieux répondre aux demandes et exigences du monde biblique anglophone et de ses représentants politico-religieux…
[15] Rêve de bon nombre de gens du monde biblique dont ceux de langue anglaise. « Bombarder La Mecque et Médine » Lire la suite…
[16] Le hadj (arabe : hadjdj, حَجّ). Date entre les 8 et 13 du mois lunaire de (Dhoû al-hidjdja -  ذو الحجة).
[17] Se révolter contre lui et déverser leur haine, au passage, contre le monde Turcophone. Haine qu’entretient le monde du Salafisme jusqu’à ce jour, le faisant passer pour un monde associateur, innovateur, égaré ! Et eux de répandre, aux cotés de leurs frères du nationalisme arabe, du panarabisme, et concernant l’époque ottomane ; comme ayant été une époque de colonisation du monde arabe ! Voulant ainsi provoquer et ouvrir un nouveau front entre turcs et non turcs, à la grande joie du monde biblique (toranique & évangélique) ! N’oublions pas que ces derniers suivent une École de Jurisprudence que le monde du Salafisme déteste au plus profond de lui-même comme le monde biblique : l’École de l’Imam Abou Hanifa (que Dieu lui fasse miséricorde !). Ceci expliquant en partie cela ! Oubliant vite aussi que bon nombre de travaux d’agrandissement des Lieux seront exécutés par des ouvriers turcs. Monde donc peu reconnaissant avec leurs frères de religion, frères qu’ils ne reconnaissent pas étant entendu qu’ils sont jugés comme n’ayant pas les mêmes croyances que les leurs… Reste à leurs yeux des égarés, des associateurs, des innovateurs !
[18] Point revu lors de la seconde révolte arabe contre les Ottomans.
[19] D’où leur rêve, les Arabes d’Arabie et leurs affidés, de détruire la ‘Coupole verte’ du lieu où est enterré le Prophète (صلى الله عليه وسلم). Un vœu cher en leurs cœurs dont celui de l’Albanais : Abou Abd ar-Rahmân Mouhammad Nâsir ad-Dîn al-Albâni (1914-1999). Autodidacte et ayant prétendu être un savant dont du hadith (paroles prophétiques) ! Homme plus fort et plus intelligent (selon lui et ses suivants) que des hommes célèbres de la Communauté comme : Bokhari, Mouslim, pour ne ce citer qu’eux ! Il sera le premier à critiquer ouvertement Bokhari. 
   Il sera un disciple de Mohammed Rachid Rida et de ses idées. Son biographe cite un extrait de l’entretien que le Shaykh Muhammad al-Majdhûb rapporte dans son livre ‘Ulama wa Mufakhirûn, lors de son entretien avec Albanî qui déclare : « Mes premiers livres furent des livres d’aventures arabes, comme Ẕâhir, ‘Antara et le roi Sayf et d’autres semblables, puis des traductions de romans policiers comme Arsène Lupin et quelques autres. Il me vint ensuite un certain engouement pour les livres d’histoire. Un jour, alors que je regardais les revues exposées chez un marchand, je me mis à consulter un volet de la revue al-Manâr. Un article rédigé par as-Sayyîd Rashîd Riḏâ attira mon attention. Il y examinait les qualités et les défauts des sources d’al-Ghazâlî : Iḫyâ [‘Ulûm ad-Dîn]. Pour la première fois, j’abordais la critique [des hadiths] sous cette forme scientifique. Cela m’interpella à tel point que je lu la totalité de l’article. » (M. I. Ash-Shaybânî. Mukhtaṣar kitâb al-Albânî, page 9).
  De l’aveu même d’Albânî, c’est en consultant une revue qu’est née sa vocation et que pour la première fois, il aborda la critique des hadiths. Les seules méthodes d’investigations dont il disposait, jusqu’à l’âge de 20 ans, sont, de son propre aveu, celles « d’Arsène Lupin ! » Par conséquent, il n’a jamais été ce brillant adolescent nanti, dès son plus jeune âge, d’une licence.
   Toujours selon ce même biographe, il fréquenta la bibliothèque municipale az-Ẕâhiriyya chaque jour durant douze heures, avec une assiduité telle que les responsables finirent par lui accorder une salle pour lui seul.
   Le cursus de monsieur Albânî n’est pas celui d’un Shaykh, mais celui d’un autodidacte. (Voir : M. Jarman La vérité sur les salafites).
[20] Que se passe-t-il de nos jours dans le monde arabe notamment ?
[21] Méthode reprise par les Hébreux en Palestine.
[22] Ce sera, dit-on, à ses disciples de le réaliser. Lire… Nous savons tous que c’est là le travail de sectes. Le Chiisme ne remet-il pas en cause l’authenticité du Coran aux mains des gens de l’Islam traditionnel ?
[23] Point important et capital.
[24] Pas pressé l’anglais biblique ! Qualité qui manquait à l’Arabe à l’époque.
[25] On remarquera que les "mausolées" existent en pays bibliques. Notamment réservés à une catégorie distincte de la société, et est devenu l’apanage des gens du Sécularisme.
[26] Les espions du monde biblique d’alors (car le tourisme était inexistant à cette époque lointaine et l’entrée des gens insoumis en terre islamique restreinte) avaient pu constater combien les gens donnaient de l’importance à leurs Saints et hommes de bien et fréquentaient leurs lieux.
   Pour Mohammad le Najdite, et pour répondre à une demande présente du service biblique anglais d’alors, il suffisait tout simplement de mettre l’accent et en garde les gens sur les abus et les abominations qu’on commettait (ou pouvait commettre) en se rendant dans ces lieux, en fréquentant de tels gens… Et le tour était joué !
   Et n’est-ce pas là la tactique toujours d’actualité du monde du Salafisme au sein du monde islamique ? De mettre en avant les abus et les abominations des ancêtres, de profiter de l’occasion pour parler toujours et encore en mal et des défauts des gens, des défauts des Savants et gens de bien ne faisant pas partie de leur voie (منهاج) ? Pour l’homme anglais biblique, on a su lui faire plaisir et s’adapter, adapter la situation pour répondre à sa demande pressante… Le but n’était-il pas pour lui l’alignement sur son point de vue pour mieux détruire la religion divine de l’intérieur ? Et aux belligérants de Mohammad le Najdite de n’y voir que du feu !
[27] Lequel monde suit Paul concernant la Loi divine contenue dans la Torah, non le fils de Marie (sur lui la Paix !). Les gens de l’Evangile ont pris donc Paul comme ‘seigneur et maître’ en dehors de leur propre Seigneur ! Et à eux de lancer un appel du pied au monde arabe notamment pour qu’il le suive !
   Nous savons tous qu’après la destruction de l’Empire ottoman auquel le monde arabe et ses dirigeants de l’époque ont participé activement, puis la colonisation, puis l’indépendance ; aucun pays de ce nom à repris la Loi divine coranique. Tous ont reconduits la loi du colon : anglais, français, etc. Et ceci jusqu’à ce jour ! Comprendra qui voudra ! Les prétendus ‘révolutionnaires’ étaient-ils de connivence à l’époque avec le colonisateur en place ?
[28] L’homme de la Torah accepte qu’on parle d’une loi toranique. L’homme de l’Évangile, suivant de Paul et non du Christ, jamais !
[29] Soit : Gens se réclamant de Mohammad le Najdite, les taymiyistes, les albanistes, etc. Gens bornés, têtus de nature.
[30] A ce sujet, on a pu dire : Aussi ne saurait-on proclamer, comme d’aucuns le voudraient aujourd’hui, la "mort des écoles" et leur réunification sous la houlette d’un madhab unitaire qui n’a jamais existé que dans l’imagination de ses partisans. L’unité n’est pas l’uniformité et ce n’est certes pas en mettant tout le monde au pas d’un "nouvel ordre" islamique que l’on obtiendra l’unisson. Des divergences ont été légitimées du vivant même de l’Envoyé de Dieu ; a fortiori se justifient-elles après la disparition de celui qui fut et demeure, dans l’esprit des musulmans, la seule référence incontestable. Car, ainsi que l’affirmait l’Imam Mâlik devant la tombe du Prophète : "Le seul à ne s’être jamais trompé repose désormais dans ce maqâm."
[31] Notons, et contrairement à l’idée répandue, que les gens du Salafisme ne sont pas hanbalites, et ne suivent en aucun cas l’Imam ibn Hanbal (que Dieu lui fasse miséricorde !). Cette désinformation, ces fausses rumeurs sont reprises en chœur par le monde biblique et leurs médias pour mieux appuyer la légitimation de leur poulain : Mohammad le Najdite. On fait, dit-on, dans ce milieu, appel à l’École de Jurisprudence qu’en dernier recours lorsqu’on est dans l’incapacité de répondre à certains problèmes, à certaines questions posées. Ne pas confondre !
[32] Arabe : (ذكر الله).
[33] La majorité des gens de l’Évangile ont une admiration particulière pour leurs « saints ». A l’instar des gens de la Synagogue et de la Torah, à notre époque, pour leurs « justes ».


Débusqué !

.


« Bombarder La Mecque et Médine » Made in biblique, de l'Oncle Sam !


Point de divinité, de dieu que Dieu !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l’Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter, publier tout document du site sans autorisation préalable. L’utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance du droit d’usage, en accepter et en respecter
    les dispositions.
         Politique de confidentialité du site.


Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
25/10/13 .

annuaire