Croyances

PROPHÈTES, PROPHÉTIE, ANNONCIATION. 

Selon les Écritures.

Au nom de DIEU, Allaha
Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux !

Louange à Allah, Seigneur des mondes, Prière et Paix sur Ses messagers et Ses prophètes, et sur tous ceux qui suivent Sa guidée !


Le Paraclet (peryclitos البرقليطوس).


   Point de divinité[1] excepté Allah[2] le Très Haut. Que les meilleures salutations[3] soient sur les prophètes et messagers divins dont le Sceau de la Prophétie[4].

   La Bible et le sceau des Écritures, le Coran mentionnent tous les deux un terme commun "l'esprit". D'où vient-il et quelle est sa signification ? Est-ce la même entre les Écritures ? Et quelle place accorder à un vocable comme le "Paraclet", autre sujet de verse et de controverse. Tel est notre sujet !

    Le terme « esprit ». La controverse.

    Au temps du sceau de la Prophétie, une question, dit-on, sera posée au sceau de la Prophétie et concernant le terme « esprit »[5]. Ce sont les Yéhudim de l’époque qui poussèrent les Arabes associateurs à poser cette question[6]. Qu’on en juge :

وقد قيل: إن السائلين عن الروح هم قريش، قالت لهم اليهود: سلوه عن أصحاب الكهف وعن ذي القرنين وعن الروح فإن أخبركم عن اثنين وأمسك عن واحدة فهو نبيّ؛ فأخبرهم خبر أصحاب الكهف وخبر ذي القرنين على ما يأتي. وقال في الروح: «قل الروح من أمر ربي» أي من الأمر الذي لا يعلمه إلا الله. ذكره المهدويّ وغيره من المفسرين عن ابن عباس. * تفسير الجامع لاحكام القرآن/ القرطبي

On a dit : Les questionneurs sont les (Arabes) qoraich7]. Les Yéhudim leur dirent : Demandez-lui[8] au sujet des Compagnons de la Caverne, du Bicornu[9] et au sujet de l’esprit. S’il répond à deux questions et se tait pour la troisième alors c’est un prophète[10].
    Ils les renseigna[11]sur les Compagnons de la Caverne et le Bicornu… Et concernant l’esprit : Il (leur) dit : “L’esprit est de l’Ordre de mon Seigneur”. C’est-à-dire : personne ne le connaît (réellement) sauf Dieu. Mentionné par Mahdawyi et d’autres d’entre les commentateurs, d’après le fils d’Abbas.

   Le terme « esprit » chez les gens de la Bible.

   Le terme « esprit » est très usité chez les gens de la Bible notamment auprès de ceux se réclamant de l’Évangile, de Paul. Il semble être un sujet de verse et de controverse au sein des Fils d’Israël ceci, note le Savant, depuis des lustres. Et personne pour en expliquer le sens exact car il est et reste un secret divin, d’essence inexplicable pour le fils d’Adam. Dans certaines religions dont le Sabéisme[12], on a tenté de l’expliquer, mais rien de bien concret. Des gens de leur Philosophie[13] de les imiter. Puis, vint l’insupportable pour les Fils d’Israël[14] : la création du fils de Marie (sur lui la Paix !) ! Ceci à bousculer la donne dont la médecine, la science, la philosophie, le rationalisme… toutes les données de l’époque et bien au-delà. Un évènement que les incroyants tenteront bien d’expliquer à leur manière sans jamais y arriver. L’évènement à l’époque a fait grand bruit. Et sa création miraculeuse a été une cause de perdition pour le monde biblique (toranique & évangélique) dans ce monde et dans l’Autre.
   Les gens de la Synagogue et de la Torah, sous prétexte qu’ils mécrurent aux prophètes : le fils de Marie et Zacharie et son fils (sur eux la Paix !) ; seront la cause de l’égarement et de la perdition des gens de l’Évangile dans ce monde et dans l’Autre. Et à Paul de se charger de tout cela, note l'observateur !

   Les gens du Trithéisme.

  Pour les gens du Trithéisme d’entre eux, le fils de Marie est une « partie » de la Divinité Suprême[15]. Et cette croyance est très ancrée au sein des Yéhudim, à savoir : nous nous ne sommes pas n’importe qui, nous sommes chacun de nous une « partie » du divin Créateur, laquelle est en nous[16] ! Et aux gens de la Kabbale, d’entre eux, d’y croire fermement et de militer dans ce sens auprès de leurs coreligionnaires. C’est pourquoi le Panthéisme et l’Anthropomorphisme sont des croyances très vivaces, tenaces et très vivantes au sein du monde biblique, et cela bien qu’ils s’en défendent ! Dans de nombreux lieux de culte, ouvrages, etc., on trouve et on peut trouver facilement la photo du Créateur sous une apparence de vieillard nu ou a demi nu… A côté de lui son [prétendu] ‘fils’, et au-dessus d’eux, le [prétendu] saint-esprit en forme d’oiseau[17]. Le tout entouré d’anges sous une forme féminine ou d’enfants ailés[18]. Ces images [prétendues] saintes[19], ces fresques ou icônes[20] sont vénérés par partie du monde biblique[21] dont certaines sectes du monde évangélique. L’arrivée du fils de Marie (sur lui la Paix !) n’a eu pour effet que d’enfoncer le monde biblique un peu plus dans l’Obscurantisme, les Ténèbres de l’Égarement… Le tout à la grande joie de Lucifer (que Dieu le maudisse !) qui attendait son heure[22].
  
Sur recommandation de Paul, les gens de l’Évangile feront donc de leur prophète plus qu’un prophète : un fils divin ou un dieu ! Il sera une « partie » intégrante du divin Créateur ! Il sera et deviendra consubstantiel à Lui ! Le monde biblique continuant ainsi à donner de leur Créateur et Seigneur la plus mauvaise des descriptions, image. Et ceci bien qu'il s'en défend !

   Attitude de l’Islam traditionnel.

   Rappel : Le divin Créateur étant, selon les Savants du Monothéisme, «essence » et non «substance » qui est le propre des êtres et des choses créées. Ceci, les gens de l’Évangile, du Trithéisme en particulier, de ne pas le comprendre, de le nier. D'être incapable de discerner entre ces deux termes dont leurs Pères fondateurs, gens suivants de Paul.
   Le divin Créateur, deviendra (ô mystère insondable !) pour le Trithéisme, un dieu triade par l’esprit (Coran V 73). Car pour eux, et se basant sur leurs textes, « Dieu est esprit[23] » ! C’est-à-dire qu’Adam qu’Il a créé et Lui-même ont eu tous deux un commencement ?! Quelle ignorance ! Quel mensonge ! Quelle abomination ! Quelle parole de Mécréance !

   L’esprit saint et le Paraclet.

   En général, le monde de l’Évangile voit en le "Paraclet" l’esprit saint que le fils de Marie (sur lui la Paix !) a promis à ses disciples après lui[24]. Lequel descendra sur eux à la Pentecôte[25]. Autant de choses que le monde de l’Islam traditionnel récuse, ne tient pas en compte, ne croît pas.
    Enfin, l’esprit saint du monde de l’Évangile semble avoir, à l’origine, un lien très étroit avec la 'Shekhina (ou Chékhina[26], שכינה) du monde de la Torah mais qu’on divinisera, qu’on s’appropriera… avec le temps. Cette « présence divine » disparaîtra du sein des Fils d’Israël avec le coffret[27] réservée pour elle. Les deux seront inexistants au temps du fils de Marie (sur lui la Paix !). Les textes du monde de l’Évangile se garde d’en faire mention.
    Question : Est-ce la « Chékhina » qui descendra sur le cœur des Prophètes comme le fils de Marie et le fils de Zacharie (sur eux la Paix !) au Jourdain, aux temps mémoriaux ? Ou est-ce le dieu dénommé : saint-esprit du monde du Trithéisme ? Le débat reste ouvert, reste houleux, sans fin, note l'observateur. Mais pour l'Islam traditionnel, le "saint esprit" (évangélique) descendu sur eux, ne sera jamais un dieu ni un dieu faisant partie à part entière avec d'une Triade imaginaire... propre au monde évangélique, paulien.      (à suivre)

   Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu’Il aime et agrée !


[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à  l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures. 
[4] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.
[5] V. Coran XVII 85. Ce terme, suivant son emploi dans la phrase, a des sens multiples. Exemples : Gabriel, le Coran, le Messie fils de Marie, une créature mi-ange mi-humain, ayant une relation avec le corps humain…
[6] Pour voir par là s’il était vraiment un prophète. Pour l’éprouver. 
[7] Arabes et tribu de Makkah.
[8] Entendre : le prophète…
[9] En arabe (ذي القرنين), soit : possesseur de(s) deux cornes. On le voit, les Yéhudim d’Arabie connaissaient très bien son histoire mais l’a gardait pour eux, secrètement. Et voulurent là : 1) quereller, chercher querelle ; 2) éprouver par là le sceau de la Prophétie (sur lui Prière et Paix !) pour voir s’il était vraiment un prophète du saint Nom, mais par personne interposée ! On remarque cette même attitude de leurs ancêtres avec leur prophète, le fils de Marie (sur lui la Paix !) rapportée dans l’Évangile.
[10] Point important. Analyser et comprendre leur parole.
[11] Le sceau de la Prophétie gardera sa réponse pour le lendemain en omettant de dire : si Dieu le veut (أَن يَشَاء ٱللَّهُ) ! La Révélation tardera à venir et on lui en tiendra grief… Un enseignement pour chaque croyant que lorsqu’il parle pour une chose à venir d’ajouter à sa phrase : si Dieu le veut ! Phrase qui, au passage, fait sourire bon nombre de gens de la Bible (toranique & évangélique). Pour eux aucun intérêt à parler ainsi. D’où leur dire à l’homme soumis (mouslim) : si toi tu veux !
[12]  D’Europe : Latins + Grecs.
[13] Pierre de fondement de l’Europe biblique. Elle sert de base et de fondement pour le monde biblique (toranique & évangélique), a un rapport direct avec leurs religions. La Grèce antique ayant laissée sur eux un impact non négligeable, déterminant. Lire... ; Lire... ; Lire... ; Lire...
[14] Si doués puissent-ils s’imaginer et se prétendent au sein des nations, pour cette question ils ont montré au monde que leur faculté est loin d’être au point, leur fait défaut. Eux et leurs ancêtres. On a dit :

Âme
et esprit sont distincts.Spiritu.Sanctone faut pas confondre l’“esprit” (héb. : rouaḥ ; gr. : pneuma) et l’“âme” (héb. : nèphèsh ; gr. : psukhê), car ils désignent deux choses différentes.
Ainsi, Hébreux 4:12 dit que la Parole de Dieu “pénètre jusqu’à la division de l’âme et de l’esprit, des jointures et de leur moelle”. (Voir aussi Ph 1:27 ; 1Th 5:23.)
Comme on l’a montré, l’âme (nèphèsh ; psukhê) est la créature elle-même.
L’esprit (rouaḥ ; pneuma) désigne généralement la force vitale de la créature ou âme vivante, bien que les termes originaux puissent également avoir d’autres sens.
Afin d’illustrer la différence entre les deux mots grecs psukhê et pneuma, on peut considérer ce que Paul écrit dans sa première lettre aux Corinthiens à propos de la résurrection des chrétiens pour la vie spirituelle. Il oppose “ ce qui est physique [psukhikon, littéralement : “qui est âme”]” à “ce qui est spirituel [pneumatikon]”. Il montre ainsi que jusqu’à leur mort les chrétiens oints ont un corps “qui est âme”, tout comme le premier homme Adam, et qu’en revanche à leur résurrection ils recevront un corps spirituel, comme celui de Jésus Christ glorifié (1Co 15:42-49). Jude fait une comparaison du même genre en parlant d’“ hommes animaux [psukhikoï, littéralement : “(hommes) qui sont âmes”], qui n’ont pas de spiritualité [littéralement : “qui n’ont pas d’esprit (pneuma)”] ”. — Jude 19.
Conclusion : l’âme est la matière rendue vivante par le souffle
Lorsque l’âme meurt , la matière expire , le souffle retourne a Dieu qui l’a donné et la matière repart à la terre
(esprit) vient de pnéô, qui signifie “respirer ou souffler”, et on pense que l’hébreu rouaḥ (esprit) vient d’une racine qui a le même sens.
Rouaḥ et pneuma signifient donc fondamentalement “souffle”, mais ils ont de multiples sens au-delà de ce sens premier (voir Hab 2:19 ; Ré 13:15).
Ils peuvent aussi signifier vent, force vitale des créatures vivantes, esprit (humeur, caractère) que quelqu’un manifeste, personne spirituelle, comme Dieu ou un ange, ou encore force agissante de Dieu (son esprit saint)
Réfs : Dictionnaire hébreu-français, par N. Sander et I. Trenel, Genève, 1991, réimpression de 1859, p. 675, 676
Lexicon in Veteris Testamenti Libros, par L. Koehler et W. Baumgartner, Leyde, 1958, p. 877-879
Dictionnaire du Nouveau Testament, par Xavier Léon-Dufour, 1975, p. 241, 242
Dictionnaire biblique Gerhard Kittel, Esprit, par A. Kleinknecht, F. Baumgärtel, W. Bieder, E. Sjöberg, E. Schweizer, traduit par E. de Peyer
Tous ces sens ont un point commun : ils ont tous trait à ce qui est invisible à l’œil humain et qui donne des signes de force en mouvement. Une telle force invisible est capable de produire des effets visibles.
Un autre terme hébreu, neshamah (Gn 2:7) : signifie également “souffle”, mais il a un sens moins large que rouaḥ.
Le grec pnoê semble avoir ce même sens restreint (Ac 17:25) ; c’est d’ailleurs ce mot que les traducteurs de la Septante employèrent pour rendre neshamah.
Le sens de l’emploi dans la Bible
Dans de nombreux cas, le contexte montre que rouaḥ signifie “ vent ”, comme le “ vent d’est ” (Ex 10:13) ou les “ quatre vents ”. (Ze 2:6.)
Apparemment, le seul passage des Écritures grecques chrétiennes où pneuma est employé dans le sens de “ vent ” est Jean 3:8.

   Telles sont les croyances du monde biblique !

[15] Ce qui signifie, au passage, que la Divinité suprême a cessée d’exister ! Drôle est cette croyance, sabéiste, de voir l’Essence divine se fractionner en une multitude de « parties » !? C’est là le voile dressé entre le divin Créateur et Ses créatures humaines : elles ne peuvent accéder à une pleine et entière connaissance du divin, de Lui !
[16] On a dit : Comment Dieu a t il pu s'incréer lui-même?
- Dieu est éternel. De même, Jésus "est le même, hier, aujourd'hui et éternellement" selon Heb 13 - ce qui atteste sa divinité !
La "Conscience pure", appelée Brahman (le Soi universel) est présentée comme le "substrat de l'univers", à partir duquel apparaissent le monde et aussi la conscience individualisée... Mais toutes ces formes, ne sont que des apparences illusoires, parce que seul le Brahman existe en réalité . Le monde tout entier n'est pas ce qu'il semble être : il n'a pas d'existence indépendante, il est la manifestation d'une "réalité ultime"...
L'ESPRIT COSMIQUE SUPRÊME EST LA SEULE RÉALITÉ DANS LE MONDE. EN DEHORS DU BRAHMAN , RIEN D'AUTRE, Y COMPRIS LES DIEUX, L'UNIVERS, LES OBJETS MATÉRIELS ET LES INDIVIDUS, N'EST VRAI... Le Brahman est au mieux décrit comme la réalité infinie, omniprésente, toute-puissante, incorporelle, impersonnelle, transcendante et immanente, qui est l'essence divine de tout existence. Il est la base du monde matériel, qui est sa transformation illusoire. Le Brahman (ou Dieu) est la cause du monde. On dit de lui qu'il est la connaissance la plus pure et qu'il resplendit comme une source de lumière infinie...
Si quelque chose pouvait être conçu en dehors de Dieu, cette chose devrait être conçue comme étant existante. Comment pourrait-elle alors exprimer une essence puisque toutes les essences demeurent en Dieu ? Cette substance hors de Dieu n’aurait donc pas d’attributs, et puisque les attributs définissent la substance, ne pourrait exister. On ne peut donc penser aucune substance en dehors de la substance divine. Il n’y a dans la nature qu’une seule substance, qui est Dieu, et qui possède tous les attributs...
      En vérité, combien le Saint et Seigneur d’Israël et des mondes, Allaha, est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent !
[17] On a dit : Dieu a créé l'homme spirituel ou l'homme physique ?
- Dieu à crée l'homme à son image, il ne s'agit pas de l'image physique de Dieu, mais l'idée que Dieu à eu pour créer l'homme, l'homme terme qu'on applique à tout le genre humains y compris la femme, que nous soyons gras mince noire ou blanc, nous sommes fais de la même constitution, n'est ce pas ?
- Combien des fois devrais-je vous répéter sur ce site que la ressemblance à Dieu ne se situe pas au physique (corruptible et mortel), PLUTOT A L'ESPRIT IMMORTEL ?!?!?!?!
- Nous sommes faits à son image dans le sens que nous éprouvons des sentiments et que nous pouvons faire preuve de qualité: amour, sagesse, etc.. Ce n'est pas une ressemblance physique vu que Dieu est un esprit il n'a pas de corps matériel il est impalpable: Jean 4:24 Dieu est un Esprit.
- Dieu était une statuette en argile, c'est pour ça qu'il a créé l'homme à partir d'un tas d'argile. Si Dieu avait été un pantin en bois, il aurait créé l'homme avec des bouts de bois, comme l'a fait Monsieur Gepetto quand il a créé Pinocchio.
- excellent ! belle démonstration de la non existence de dieu !
- Et d'où tiens tu la certitude que Dieu nous a créer à son image? C'est être bien prétentieux d'affirmer cela.
- Dieu est en dehors du monde, tout autre donc, et ce ne sont pas les chrétiens qui ont dit les premiers qu'il a créé l'homme (plus exactement l'humanité) à son image, ce sont les juifs. On pourrait dire que c'est une image, du langage poétique et pas une description de sciences naturelles.
- Dieu a d'abord créé l'homme "charnel" et par la rencontre avec Lui,et la foi en Jésus nous devenons ses enfant "spirituel" c'est ce qui s'appelle la nouvelle naissance sans laquelle personne ne verra le royaume de Dieu; c'est ce que Jésus explique a Nicodème,et ce que je vous explique ici; très bonne et incontournable question;
- Excellente question ! Je dirai que "Dieu a créé un être (l'homme) - vivant dans un univers énergétique, mais mortel lorsqu'il s'incarne (par amour pour Dieu) dans un univers matériel." Nous sommes donc TOUS des Envoyés, ou plutôt des Volontaires, pour faire de cet univers matériel Son Règne. C'est ce que nous dit d'ailleurs le Notre-Père: "Notre Père qui Est aux cieux [...], que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite SUR LA TERRE COMME AU CIEL."
- L'homme est issue de la chaîne de l'évolution (physique) il possède un esprit (spirituel)
- Dieu crée l'homme, tout simplement. L'homme dans la totalité de ce qu'il est. L'image de la glaise modelée reflète la dimension physique et celle du souffle insufflé dans les narines, la spirituelle mais c'est l'oeuvre de Dieu du début à la fin. En nous créant, Dieu a laissé une empreinte de lui-même en nous.
- D'abord, spirituellement! Lorsque Dieu dit... - " Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. "(Genèse 1:26). ..il s'adresse au monde spirituel.
L'homme est un être spirituel, avant d'être un homme physique. - "...avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l‘esprit retourne à Dieu qui l’a donné. " (Ecclésiaste 12:9). Amen.
- Si Dieu a créé l'homme à son image c'est que Dieu est imparfait ? c'est bizarre comme concept.
- Dieu est un esprit et il a créé l'homme à son image. l'homme est spirituel et physique on peut le toucher, il pense et Dieu lui est seulement spirituel, nous ne l'avons jamais vu. Il a crée l'homme spirituel et l'homme physique : l'homme spirituel parce qu'il pense il créé, il invente, il invente, il réfléchie et est en contacte permanent avec Dieu. L'homme physique parce qu'il met au monde des enfants comme lui, il fabrique (véhicules, ordinateurs, maison etc.) il est touchante et vivant à l'oeil nu. (fr.answers.yahoo.com)
      En vérité, combien le Saint et Seigneur d’Israël et des mondes, Allaha, est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent !
[18] Croyance prise aux cultes étrangers, aux gens qui mécroient. Les Arabes associateurs de les imiter.
[19] Chez les Latins du monde de l’Évangile.
[20] Chez les Grecs de l’Évangile, le monde dit orthodoxe.
[21] Le monde de la Synagogue et de la Torah n’échappe pas à cette vague. Et à eux de reprendre images, fresques, sculptures et photos du monde de l’Évangile pour commenter un sujet, orner leurs ouvrages, etc. L’esprit grec demeure et est très vivace au sein du monde toranique, et son influence à travers les siècles dans la musique, l’art, le théâtral (et par extension le cinéma) fait et montre l’engouement que celui-ci a et voudrait donner et faire partager au monde. Pour les gens du Yéhudisme partie de la Grèce antique revit à travers eux et personne pour en redire !
   Comme les desseins animés de nos jours où l’emphase est mis pour les jeunes gens du monde biblique sur la Magie, sa force et sa qualité, son rôle inoffensif. Ce genre de desseins animés passionnent les gens adultes, les jeunes, comme le monde dit de la troisième dimension, le monde au-dessus de la tête du fils d’Adam. Au sein du monde biblique (toranique & évangélique - croyants & incroyants) ne rêve-t-on pas de dominer la galaxie, d’y vivre, d’y aller ? Et on passionne jeunesse et le monde adulte dans ce sens. Car les scientifiques d’entre les leurs ne sont-ils pas à la recherche d’autres vies sur les planètes du système se trouvant au-dessus de la tête du fils d’Adam ? Gens d’une prétention et d’un orgueil démesuré, gens sans foi ni loi. Gens oubliant volontiers que le fils d’Adam ne peut aller dans ce monde sans la permission du divin Créateur, de Celui qui a créé Seul ce système nous entourant (Coran LV 33). Des dieux ou déesses comme Cronos, Jupiter, Athéna, etc., ne sont que des divinités nées de l’imagination du fils d’Adam et à cause de la sympathie qu’il a et noue avec ses semblables. Pour le monde scientifique (nouveau monde qui a pris place, la relève des gens de la Magie des siècles passés) qui croie dur comme fer en la Déesse nature ou en sa cervelle et sa capacité, aux éléments… en une force se trouvant en chacun d’eux ; il met de côté, au second plan, ou feint d’ignorer la Toute-puissance divine, la Capacité et la Force du divin Créateur et Seigneur du Cosmos, de l’Univers, de la Galaxie ! De même, Sa connaissance et surtout Sa science, qu’Il embrasse toute chose par Sa science, en Sa science ! La cervelle du fils d’Adam lui a jouée des tours à tel point qu’il imite Coré (Coran XXVIII 76+ ; XXIX 39 ; XL 24). Qu’il se prétend supérieur à Celui qui l’a créé dans le sein de sa mère ! Dans sa prétention ne va-t-il pas jusqu’à prévoir, prétendre dominer demain les éléments, le feu des volcans, la terre qui tremble sous ses pieds, les cataclysmes ? De donner vit à un être qu’il aura lui-même créé et façonné de ses mains, de sa cervelle en laboratoire ? L’arrogance et la prétention de ce milieu n’a pas de limites (et est semblable en tout point aux gens qui donnent foi à la Magie, en sa puissance et capacité) et comble de l’absurdité, il voudrait demain se mesurer avec le divin Créateur pour démontrer à ceux qui croient que le Dieu auquel vous croyez, à qui vous obéissez et servez, n’est que foutaise ! Alors que pour faire et prétendre ce qu’il a fait, l’homme scientifique n’a fait rien d’autre de prendre les choses mises à disposition pour lui et créées par Celui qui l’a créé dans le sein de sa mère ! Quelle ingratitude ! Quelle arrogance !
[22] Il est l’auteur de ce mal lequel sera repris par le Sabéisme : desseins, photos, statues, statuettes, effigies en l’honneur d’un être cher, perdu, élevé enfin au grade des dieux ou demi-dieux devant lequel on viendra se recueillir, adorer en dehors du divin Créateur ! Voir à ce sujet l’histoire de Noé avec son peuple (version coranique). Ce peuple qui tourna son visage vers l’Associationnisme, la Mécréance et resta sourd à l’appel de son prophète. Un chapitre du Coran (71) portera d’ailleurs le nom de Noé (sur lui la Paix !).
[23] Paraclet. Esprit : Bible. Je 4 24. Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l'adorent, l'adorent en esprit et en vérité. King James Bible God is a Spirit: and they that worship him must worship him in ... Le Saint Esprit, c'est Dieu qui vit dans et parmi les croyants.
   On a dit : Puisque Dieu est un et unique comment a t'il pu créer l'Homme à son image en homme & femme ?
Puis, si nous sommes à l'image de Dieu, qu'il existe une différence sexuée, qu'il existe des petits, des grands, des gras, ...; qu'il existe des blancs des noirs, des jaunes, ... mais aussi des génies comme des handicapés mentaux, ....
Comment, Dieu, si il est unique pourrait-il être l'image de l'humanité.
Vous imaginez, ça donnerait un beauf androgyne avec une bite, un vagin, des sains, bronzé comme un hindou et un QI de 100.
Je voulais dire des "seins", bien entendu (au secours docteur Freud).
je vous suis bien mais j'avais abandonné l'idée d'esprit parce que quand je vois l'esprit humain, son origine d'essence divine m'échappe vraiment.
En plus, si c'est une question d'esprit, comme Dieu pousse à la foi, ne serions-nous pas alors une forme de traitement psychiatrique ou de méthode Coué destinée à aider Dieu à plus croire ne lui-même.
Cela dit, si il regarde la Terre, ça doit plutôt le faire pleurer, surtout du côté des croyants parce qu'entre le discours et la pratique...
C'est au moins l'honnêteté de l'athée, celle de ne rien se prétendre de divin et d'admettre sa grande perfectibilité.
- Créer l'homme à son image, ce n'est pas du point de vue physique, mais spirituel ! Les différences nous permettent d'exister. Par exemple, il n'y aurait plus de petits ou de grands si tout le monde avait la même taille. Nous vivons dans un monde relatif. Dieu est le monde absolu où tout est Un. Mais pour faire l'expérience de notre Être, nous avons besoin de la relativité. Dieu a créé l'homme "à son image" car nous sommes aussi Dieu, nous sommes comme lui, puisque tout est Un.
- Salut! Je crois que pour bien comprendre ce point nous devons examiner et bien comprendre l'enseignement de Jésus. L'évangile de Jean mentionne à plusieurs reprises que Jésus affirme : Je suis Un avec le Père. L'expression (Père) est le nom donné à Dieu. Jésus révèle un état d'être où son esprit et l'Esprit de Dieu ne forment qu'Un. Jésus dira aussi que tous peuvent être Un avec le Père comme lui-même est Un. Jésus dira aussi que Dieu est Esprit que c'est en esprit qu'il faut l'adorer. ( si tu veux les références bibliques pour ces textes je peut te les donné) Comme Dieu est esprit ce serait plutôt l'esprit qui aurait été créé à l'image de Dieu et non le corps. C'est cette erreur d'interprétation qui donnera naissance à des anthropomorphismes tel que : si Dieu a créé l'homme à son image dont Dieu doit inévitablement ressembler à l'homme et posséder un corps comme les humains.
   L'image d'une chaise n'est pas une chaise, mais le dessin de quelque chose sur lequel on peut s'asseoir. Ainsi, en créant l'homme à son image, on n'entend pas que Dieu fait un duplicata de Lui-même, mais qu'il en reproduit les principaux linéaments ; volonté, capacité créatrice, liberté. Par la suite, des religions telles que le zen disent que l'homme est Dieu, c'est en vertu de cette non-limitation que cela est dit. L'essence une n'empêche pas la diversité... (fr.answers.yahoo.com)
   En vérité, combien le Saint et Seigneur d’Israël et des mondes, Allaha, est au-dessus de ce qu’ils décrivent et Lui associent !
[24] On a dit : Existe-t-il des variantes de lecture concernant Jean 14.26 ? Oui, une seule ! Dans le Palimpseste syriaque du 4e ou du 5e siècle, le mot " saint " est omis du texte. Il n’y a que le mot " Esprit ". On y lit donc : Mais le Paraclet, l’Esprit que le Père enverra en mon nom.
   Quelle valeur attribuer à une seule variante, et qui apparaît dans une traduction ? Jean écrivit son Evangile en grec. L’étude des papyrus grecs de 200 à 400 ap. J.-C. révèle qu’ils ont tous les mots " Saint-Esprit ". Le Codex Sinaïticus et le Codex Vaticanus, datés de 350 ap. J.-C. ne font pas état de variante. Le Codex Alexandrinus, de 450 ap. J.-C., lit aussi, " Saint-Esprit ". (jesusmarie.free.fr)
[25] Cet incident est mentionné dans un livre dénommé le livre des "actes de Pierre et Paul". Ce livre est avant tout un livre d’histoire ce qui permet une marge d’erreur plus ou moins importante. Il n’est pas un livre révélé, divin, d’inspiration divine. Il émane d’individus voulant écrire ce qui se passa après l’élévation du Christ au ciel. Les disciples du Christ n’étant plus que 11. Un des Douze ayant trahit, selon les textes en vigueur.
   Dans cet ouvrage de référence (et déclaré « saint » par les gens de l’Évangile), il met en avant certains évènements passés dont la prétendue conversion de Paul, le Père du christianisme. L’auteur voudrait faire passer absolument certains évènements de l’époque, après l’élévation du Christ, alors que la plupart d’entre eux se passeront au temps même du Messie. A l’instar de l’incident de la Pentecôte. Voir notre étude : Lire…
[26] Arabe, sakinah. Lire… ; Lire...
[27] Le tabernacle, l’arche de l’Alliance, pour les théologies du monde biblique. Elle est importante pour eux, pour une restauration éventuelle du nouveau Temple à Jérusalem. Elle fait partie de son ameublement. N’existant plus où la trouver ? C’est un grand débat au sein des communautés du Yéhudisme, entre sectes extrémistes et l’orthodoxie existante.



Point de divinité, de dieu que Dieu !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l’Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter, publier tout document du site sans autorisation préalable. L’utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance du droit d’usage, en accepter et en respecter
    les dispositions.
         Politique de confidentialité du site.


Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
19/01/15 .

annuaire