786

Etudes

Vers une nouvelle religion, le Noachisme ?

Selon les Écritures.

Religion noachide ou religion abrahamique ?

                                                                                          selon les Écritures


Au nom de DIEU, Hachem, Allaha,
Le Tout-miséricordieux, le Très-miséricordieux !
Louange à Allah, Seigneur des mondes, Prière et Paix sur Ses messagers et Ses prophètes, et sur tous ceux qui suivent Sa guidée !

P


oint de divinité[1] excepté Allah[2] le Très Haut[3]. Que les meilleures salutations[4] soient sur les Prophètes et Messagers divins dont le Sceau de la Prophétie[5]

7) but final du judaïsme. Selon le rabbin de Livourne, il est très clair : "La constitution d'une religion universelle est le but final du judaïsme[6]". "Le culte spécial d'Israël est la sauvegarde, le moyen de réalisation de la vraie religion universelle ou noachisme[7], pour employer le mot des Rabbins[8]" (Elie Benamozegh, "Israël et l'Humanité", pp.28-29, Rééd. par Albin Michel 1980)"[9]. Et aussi : « Avant toutes choses, je voudrais que vous vous persuadiez bien que cette religion noachide dont vous me dites entendre parler pour la première fois, n'est pas une trouvaille que j'ai personnellement faite, encore moins une invention de ma façon. Non, c'est un fait étudié, discuté à chaque page de notre Talmud. Ajoutez à cela que ce fait est le noeud même du sujet qui nous occupe » (A. Pallière, op. cit., p. 137).

   Après le message de Mochè, le prophète (sur lui la Paix !) le monde des Fils d'Israël, des Judaïsés, était dans l'attente de deux messages : 1°) le message du Messie fils de Marie, le prophète (sur lui la Paix !), et 2°) le message du prophète Mohammad (sur eux la Paix !). Le culte d'Israël, et contrairement à l'idée reçue, n'a pas été la sauvegarde ni le moyen de réalisation de la vraie religion universelle agréée par le Saint et Seigneur d'Israël et des mondes. Car ne l'oublions pas, le Livre et la Prophétie passeront de leurs mains aux mains des Fils d'Ismaël, et par extension des Arabes, lors de l'apparition du prophète Mohammad (sur lui la Paix !). Dans les Écrits évangéliques, le Messie le leur avait annoncé.   (à suivre)

[1] Le Créateur des cieux et de la terre est donc la seule et véritable divinité qu’on adore et qu’on se doit d’adorer véritablement.
[2] En langue arabe, Allah. En hébreu, ïl. Nom divin, il est employé couramment pour les gens de l’Évangile de langue arabe. En français, le terme Dieu est compris généralement, non comme un Nom divin, mais plutôt comme signifiant l’Etre-Suprême, le Créateur et Maître de l’Univers.
[3] En arabe, ta’alâ. En hébreu, El Elyon.
[4] Formules d’eulogies comme : que Dieu prie sur lui, l’agrée, lui fasse miséricorde, etc., formules propres à  l’Islam traditionnel. Les exégètes interprètent la « prière » divine comme étant un octroi de Sa miséricorde et la « prière » angélique comme une demande de pardon pour les créatures.
[5] Soit : Ahmad-Mohammad, fils d’Abd Allah, (...) fils d’Ismaël, fils d’Abraham  (sur eux la Paix !). Pour l’Islam traditionnel, il est le Sceau de la Prophétie, le Sceau des prophètes et messagers divins.
[6] On peut se demander pourquoi ? Une religion, la vraie, vient du divin Créateur non de Sa créature ! Quand le Sceau de la Prophétie apparut en Arabie, il lui fut ordonné de suivre la religion d'Abraham, son aïeul, non celle de Noé (Coran III 95, etc.). Naguère, ils seront la cause de la Réforme. Pour preuve, catholiques et protestants forment tous les gens de l'Évangile. Tous se réclament d'un seul Livre : la Bible. Dans le "Réveil du peuple" (février 1936) : "…Calvin était Juif, l'autorité juive lui fit confiance et il eut l'aide de la finance juive pour dresser son plan de réforme.
   Martin Luther céda aux influences de ses amis Juifs et grâce à l'autorité et à la finance juive, son complot contre l'Église fut couronné de succès.
   Grâce à notre propagande à nos théories sur le Libéralisme, à notre définition perverse de la Liberté, les Goyim furent prêts à accepter la Réforme. Ils se séparèrent de l'Église pour tomber dans nos filets. L'Église s'affaiblit, son autorité sur les rois fut réduite à néant.
   Nous sommes reconnaissants envers les Protestants pour leur loyauté à nos desseins. Mais la plupart d'entre eux ignorent totalement qu'ils nous sont loyaux. Mais nous leur sommes reconnaissants pour l'aide merveilleuse qu'ils nous donnent dans notre lutte contre le château-fort de la civilisation chrétienne et nos préparatifs vers l'avènement de notre suprématie sur le monde entier et les royaumes de Goyim.
   Nous avons réussi à renverser la majorité des trônes d'Europe.
   Les autres suivront dans un proche avenir. La Russie sert déjà notre domination. La France, avec son gouvernement maçonnique est entièrement à notre merci; L'Angleterre par sa dépendance à notre finance, est sous notre talon et son protestantisme détruira le Catholicisme dans le pays. L'Espagne et le Mexique ne sont que des jouets entre nos mains.
  De nombreux pays sont entre nos mains : les États-Unis y sont intégralement.
   Mais l'Église est toujours vivante. Nous devons la détruire sans attendre davantage et sans la moindre pitié.
   La pression mondiale est sous notre contrôle. Encourageons de façon plus violente la haine contre l'Église Catholique. Intensifions nos activités dans l'empoisonnement de la morale des Gentils. Répandons l'esprit de révolution dans le cœur des peuples.
   Il faut les amener à mépriser le patriotisme, l'amour de leur famille, à considérer leur foi comme une fadaise, leur obéissance à l'Église comme une servilité dégradante de sorte qu'ils deviennent sourds à l'appel de l'Église et aveugles à ses cris d'alarme contre nous.
   Par dessus tout rendons impossible la réunion à l'Église des Chrétiens qui sont hors de son giron et la réunion de non chrétiens à l'Église. Autrement le plus grand obstacle à notre domination sera raffermi et notre travail restera inaccompli.
   Notre complot serait dévoilé. Les Goyim se retourneraient contre nous dans un complot de vengeance et notre domination deviendrait impossible.
   Tant que l'Église aura des militants nous ne serons pas les maîtres du monde. Les Juifs ne règneront que lorsque le Pape de Rome sera détrôné, comme tous les autres monarques de la terre."
   Il paraît que nous sommes en 1936. Ceux et celles qui prononceront ces paroles seront loin de se douter de ce qui les attendent. Quelques années encore, et l'Europe basculera dans un bain de sang, dans un déluge de feu et de sang. Puis, ce sera le tour de ceux et celles qui vivront en URSS. Staline allait montrer également ses crocs. Qui sème les vents récolte la tempête, nous dit le dicton. De même : La vengeance divine est un plat qui se mange froid ! C'est là le grand fossé qui sépare l'Islam traditionnel du Judaïsme. Dans l'Islam traditionnel, on enseigne de ne pas rendre un mal par un mal. Mais un bien pour un mal. Le Messie enseignera de même à ses compagnons. Dans le Judaïsme, notamment pour certains, il semble que ce soit tout le contraire ! Dans ce cas, comment prétendre à l'universalisme ? Comment prétendre être le peuple élu ? La nation élue ? Le Saint et Seigneur d'Israël et des mondes serait-Il devenu un dieu tyrannique ? Sanguinaire ? Présenté sous cet angle, sans aucun doute. Mais combien le Saint et Seigneur d'Israël et des mondes est au-dessus de ce qu'ils décrivent ! La domination du Judaïsme aura bien lieu. Quand ? A l'apparition du Faux-Messie, d'origine juive d'Ispahan. Et ceci, selon nos traditions, à la fin des temps. Elle sera de courte durée, et après ce sera la fin du Judaïsme…
[7] En instituant le noachisme, on reviendrait ainsi au temps lointain de l'Antiquité. A quelle époque voudrait donc nous faire vivre les rabbins ? Là est tout le problème…Un imminent savant, Razi (que Dieu lui fasse miséricorde !) nous dit : "(Dieu exalté soit-Il !) a mit la perfection de la puissance spirituelle dans une des branches de la postérité d'Adam (sur lui la Paix !), en Seth-Chîth (sur lui la Paix !) et ses enfants jusqu'à Hénoch-Idris (sur lui la Paix !) ; puis jusqu'à Noé (sur lui la Paix !) ; puis jusqu'à Abraham (sur lui la Paix !) ; à partir d'Abraham (sur lui la Paix !) cette puissance parvint à deux rameaux : celui d'Ismaël (sur lui la Paix !) et celui d'Itzhaq-Isaac-Ishâq (sur lui la Paix !). Alors Dieu (exalté soit-Il !) fit d'Ismaël (sur lui la Paix !) le principe de l'apparition de l'esprit de sainteté en faveur de Mohammad (sur lui Prière et Paix !) ; et Il fit d'Itzhaq (sur lui la Paix !) le principe de deux rameaux : celui de Ya'qov-Jacob-Ya’qôb (sur lui la Paix !) et celui d'Esaü ; Il plaça la prophétie dans la postérité de Ya'qov (sur lui la Paix !) et la royauté dans celle d'Esaü. Cet état de choses dura jusqu'au temps de Mohammad (sur lui Prière et Paix !), à qui furent transmises, quand il apparut, la lumière de la prophétie et la lumière de la royauté..."
[8] Les rabbins rêvent donc de créer ce qui n'a pas raison d'être.
[9] Le sous-titre de cet ouvrage, nous dit-on, est : "Etude sur le problème de la religion universelle, et sa solution". La théologie morale juive, proposée dans ce livre, est une "mystique " sans aucun souci de sanctification; seule la connaissance (gnosis) en est le moteur.


Point de divinité, de dieu que Dieu !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l’Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter, publier tout document du site sans autorisation préalable. L’utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance du droit d’usage, en accepter et en respecter
    les dispositions.
         Politique de confidentialité du site.

 


Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
16/08/06 .

Classement de sites - Inscrivez le vôtre! annuaire