786

« Dieu (qu’Il soit glorifié et magnifié !) a dit : « Le fils d’Adam Me traite de menteur sans aucun droit, et Il me fait injure sans aucun droit ! Il Me fait mentir en disant : « Il ne me rappellera pas à la vie comme Il m’y a appelé auparavant ». « Or sa première création ne M’a pas été plus difficile que ne le sera sa résurrection » (Coran XVII 4). Quant à son injure à Mon égard, c’est sa parole : « Dieu a pris un enfant », alors que Je suis l’Un, l’Incorporel, Je n’engendre pas, Je n’ai pas été engendré, et Je n’ai pas d’égal; » (Coran CXII 1-4).


Au nom de DIEU, Allaha !
Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux !
Louange à Allah, Seigneur des mondes, Prière et Paix sur Ses messagers et Ses prophètes, et sur tous ceux qui suivent Sa guidée !

*.*.*

La Mort.

Elle t'attend impassible ! Viens vite te dit-elle ! N'oublie pas le vieux dicton populaire : il est un endroit sur cette terre où les hommes sont tous égaux ! N'est-ce pas la tombe ? Car tous, sans exception, nous mourrons. Alors pourquoi ne pas s'y préparer dès maintenant ?


   La Mort. Bref exposé.

   Existe-t-il une vie après celle-là ? A ce sujet, on a dit :
   a) La mort serait le néant total ; pas de résurrection, pas de rétribution pour le bien et le mal, comme pour les animaux ; opinion hérétique et athée.
   b) la mort entraînerait la disparition ; ni châtiment, ni rétribution depuis le moment de l'enterrement jusqu'à la résurrection.
   c) l'âme survit au corps, qui lui ne ressusciterait pas.
   Tout cela est faux. L'âme survit au corps ; elle est récompensée, ou châtiée.

   La mort signifie la séparation du corps et de l'âme qui garde les mêmes caractéristiques, mais désormais les membres et les organes ne lui obéissent plus. Ainsi, la mort apporte deux changements aux conditions de l'homme : la disparition de l'usage des membres et des organes ; celle des proches, de la famille, de la fortune, etc. Le mort éprouve donc la douleur de la séparation, mais, de plus, l'âme découvre maintenant quelque chose qu'elle ne connaissait pas : la vie d'ici-bas l'avait empêchée de discerner le bien et le mal. Paroles divines qui prouvent que la mort n'est pas le néant. (Coran III 168-169, etc.). Paroles prophétiques à ce sujet. Ces citations réfutent les opinions des athées et prouvent que l'âme garde les mêmes facultés. La mort n'est qu'un changement d'état. S'il n'y avait ni bonheur, ni peine, on serait impatient de mourir.
   Le croyant doit être, vis-à-vis de la mort, comme un prisonnier à qui on ouvre la porte de la geôle et qui voit apparaître un jardin merveilleux ; il n'a alors qu'un seul désir de revenir sur terre. (V. Ghazali, Ihyah).


   Le Feu ou le Paradis.

   L'un est l'autre sont une réalité selon l'Islam traditionnel. Ils font partie de nos Croyances. Seul celui qui nie la rencontre avec son Seigneur et désespère des gens des tombeaux, se refuse d'y croire. 
   Selon une parole prophétique : "Le Paradis et l'Enfer se disputèrent. L'Enfer répliqua : "Je suis la demeure des tyrans et des orgueilleux." Le Paradis répliqua : "Je suis le refuge du faible et des pauvres."
   Dieu trancha entre les deux (en disant) au Paradis : "Tu es (l'instrument de) Ma miséricorde et c'est par toi que Je fais miséricorde à ceux que Je veux épargner." Et à l'Enfer : "Tu es (l'instrument de) Mon supplice et c'est par toi que Je châtie ceux que Je veux châtier et c'est à Moi qu'il incombe de vous remplir tous deux." (Transmis par Mouslim).


 Le Paradis et le Feu selon les Gens de la Tradition et les Savants. 

  Selon nos pieux Savants[1] : Et nous croyons que le Paradis et le Feu (de l'Enfer) sont créés, qu'ils le sont déjà, et qu'ils sont, avec tout ce qui s'y trouve, éternels (bâqiyatâni). La preuve traditionnelle de l'éternité du Paradis est Sa Parole : "En vérité, c'est là certes Notre subsistance (rizqunâ) et elle n'aura pas de fin (nqfâd : litt. : "épuisement") (Coran XXXVIII 54). "Il a dit aussi : "don ininterrompu (ghayr majdhûdh) (Coran XI 108)." Quant aux êtres de l'Enfer (Ahl al-Nâr), c'est-à-dire les Mécréants (al-kuffâr) qui en sont les habitants, le Coran a fait savoir à leur sujet qu'ils y seront perpétuellement (khâlidûnafihâ), à tout jamais. Dieu a dit : "Ceux qui ont été mécréants et qui sont morts infidèles, sur ceux-là (s'abattra) la malédiction de Dieu, des Anges et des hommes tout ensemble. (Ils la subiront) à perpétuité, sans que le Tourment soit allégé pour eux et sans qu'ils attendent (une rémission) (Coran II 161-162). "Il a fait savoir également que" cela ne décidera pas de leur fin au point qu'ils en mourraient et nul allégement pour eux à son Tourment", et Il a dit : "Et là ils crieront : "Seigneur ! fais-nous sortir Nous agirons bien, à la différence de ce que nous faisions (Coran XXXV 36-37) "Seigneur ! fais-nous en sortir et si nous récidivons, c'est alors que nous sommes injustes". Il dira. "Tenez-vous cois et ne Me parlez point" (Coran XXIII 107-108) !" Il a dit aussi : "Et s'ils étaient renvoyés (sur terre), ils retourneraient à ce qui leur a été interdit, et ils sont, en vérité, des menteurs (Coran VI 28)" Ce qu'indiquent ces textes, mais Dieu est plus savant, c'est que, lorsque Dieu aura fait sortir de l'Enfer ceux pour qui il a été écrit qu'ils en sortiront, tandis qu'y demeureront ses habitants qui ont été créés pour lui, Dieu ordonnera que l'Enfer se referme sur eux, que les portes en soient closes et que les interstices et les orifices en soient bouchés, et Il réduira au silence cette prison où seront les ennemis de Dieu avec leur corps, Il les y oubliera, les rendra muets et les fera taire en leur disant : "Tenez-vous cois et ne Me parlez point !" accomplissant ainsi sa promesse faite à l'Enfer : "En vérité, j'emplirai la géhenne de Génies (djinns) et d'Hommes, tous ensemble (Coran XI 119) !" Ensuite le Tout-Puissant (al-Jabbâr) posera le pied dans l'Enfer sur la nuque des ennemis, les extrémités de l'Enfer se rejoindront sur eux, s'incorporeront et s'interpénétreront, et Il les fera disparaître invinciblement (litt. : par la force de la contrainte": quwwat al-qahr), victorieusement (litt. : par la victoire du pouvoir"; ghalbat al-hukm), et fatalement (litt. "par l'effet du Décret éternel": nufûd al-qadâ) et ils y seront incorporés comme le palmier (virtuellement) incorporé (indimâj) dans le noyau. Ainsi leur fin rejoindra leur commencement, là où il n'y avait rien d'autre que la Science de Dieu à leur sujet, vaincus et privés d'être (mafqûdîn 'an al-'ayn), dépourvus de toute nocivité et de toute utilité, ne pouvant ni répondre ni appeler. Il enverra sur eux les gloires fulgurantes (subuhât) de Sa colère (ghadab), qui les entourera et s'achèvera par la Malédiction (lana), Il se détournera d'eux, les oubliera et les fera disparaître (ghayyabahum) de Son Royaume (moulk). L'Enfer et les Infidèles seront dès lors comme s'ils n'avaient pas été créés, comme si Dieu n'avait pas eu de créatures associationnistes ni de transgresseurs rebelles, bien qu'ils existent dans les "Trésors du Non-manifesté " (khazâin al-ghayb) et que Dieu les ait englobés dans Sa Science et qu'Il en ait compté le nombre. Le Coran a dit qu'ils resteraient en Enfer pendant des "cycles " (ahqâban) et il a été rapporté que le Prophète a dit : "Je ne sais pas combien de "cycles" ; mais un "cycle" (huqub) est de quatre-vingt années (divines), une année étant de trois cent soixante jours (divins), et un jour (divin) étant comme mille ans de votre compte." AI-Hasan al-Basri, interrogé sur le verset : " Ils y resteront pendant des "cycles" (lâbithîna flihâ ahqâban)" (Coran LXXVIII 23), aurait répondu : "Dieu sait mieux que quiconque ce que sont les "cycles" car leur durée ne saurait être nombrée que par la perpétuité (khuffid), mais il nous est parvenu (une tradition selon laquelle) un seul "cycle" serait de soixante-dix mille ans de votre compte." Il aurait ajouté : "Ils ne sauraient sortir de l'Enfer."

Selon nos Sages : Le Feu de l'Au-delà comprend 7 degrés qui sont :

1°) la Géhenne (djahannam, arabe). Réservé aux croyants, selon le degré de leurs péchés. Après leur sortie sera détruit.
2°) Flamme (lazà, arabe). Un Feu-Flamme "à arracher les membres", réservé aux Juifs, gens de la Thora (Coran LXX 15).
3°) Feu-Qui écrase (hotamah, arabe). Réservé aux Nazaréniens, gens de l'Evangile (monde de la Chrétienté, etc) (Coran 104 4-5).
4°) Brasier. (saïr, arabe). Réservé aux Sabéens (adorateurs des astres, anges, etc.) (Coran IV 10, etc.). Soddiyy a dit à propos de ce passage : "L'homme qui aura consommé injustement les biens de l'orphelin ressuscitera au Jour de la Résurrection, des flammes jaillissant de sa bouche, de ses oreilles, de son nez et de ses yeux ; celui qui le verra saura alors qu'il avait dévoré le bien de l'orphelin". 
5°) Chaleur brûlante (saqar, arabe). Réservé aux Mages (les Dualistes, adorateurs du Feu, ex.: gens de l'Hindouïsme, etc.).
   "...Non mais l'Heure sera leur rendez-vous. L'Heure, cependant, est chose terrible et très amère.
  Oui, les criminels sont dans l'égarement et la folie.
   Le jour où on les traînera dans le Feu sur leurs visages : "Goûtez du contact de la chaleur brûlante !" (Coran LIV 46-8).
6°) Fournaise (djahîm, arabe). Réservé aux adorateurs d'idoles, de statues en tout genre.
7°) Fosse. (hawiyah, arabe). réservé pour les hypocrites (en religion) (Coran CI 9)

Remarque : Seul le Coran et la Tradition nous décrivent avec beaucoup de précision la place des élus et des damnés. Le Paradis et le Feu infernal. La Bible effleure le problème sans entrer dans le détail. Quant aux autres religions, certaines croient à de nombreuses choses qui appartiennent le plus souvent au domaine de la légende et du mythe. Selon les partisans de la ré-incarnation (secte ancienne du Sabéisme dont se réclame de nos jours de nombreuses religions comme : le Brahamisme, l'Hindouisme, le Bouddhisme, le Druzisme, etc.), le monde a toujours existé, il existera toujours !!!  Rappelons enfin, que les gens de la Bible ne croient pas, pour l'homme et la femme, à une vie paradisiaque. C'est d'ailleurs pour cette raison que bon nombre de gens d'entre eux disent : On a qu'une vie autant en profiter ! On penche donc plus pour une vie angélique ou divine. On saurait, on deviendrait ainsi tous, après le Jugement dernier, comme le divin Créateur !!! C'est vrai qu'on à toujours le droit de rêver ! 

Attitude du monde philosophique. En général, toute personne jetée au Feu dans l'Au-delà, disparaîtra à jamais. C'est un leurre. En effet, à l'habitant de cette demeure infernale sera donné une autre peau, et son châtiment recommencera (Coran IV 56 et commentaires). De même, le monde de la Thora y voit un séjour pour toute personne juive de courte durée (Coran III 24). Là aussi, c'est un leurre. Celui ou celle qui entrera dans un de ces Feux, ne saurait dire quand il sera à même d'en sortir. Humaniste et humoriste. Selon le monde humaniste et humoriste, le bon Dieu est tellement bon qu'à la fin tous nous irons au Paradis ! Là encore c'est un leurre. Selon cet avis, le Feu infernal sera un jour détruit à jamais, avis émis, dit-on, dans un même sens par le fils de (ibn) Taymiya. Tout ceci est un leurre. Peut-on parler de ce qu'on a jamais vu et qui appartient au domaine de l'invisible, à la science du divin Créateur ?   


Euthanasie.

   Autrefois, il était impensable qu'un homme de la Bible, en France, se fasse brûler par le feu comme le font des gens comme les Mages ou les Hindous. Cela est devenu une coutume maintenant, et entre peu à peu dans les mœurs bibliques (monde toranique & monde évangélique). Ce genre de pratique est formellement interdit dans l'Islam traditionnel.

   Une personne peu souffrir pour des raisons diverses : accidents, maladies incurables, blessures, brûlures, etc. Peut-elle mettre fin à ses jours ? Peut-elle demander qu'on le fasse à sa place ? Ex.: Nemrod, de Staline, dit-on, le Pharaon et Dictateur de l'URSS. Le monde biblique est en ébullition. Les avis sont partagés. Leur monde de la Médecine également. Selon l'Islam traditionnel, la place de cette personne, après sa mort, sera  immanquablement le Feu. Raison. Elle n'a pas à devancer son destin. 

Remarque. Pareille personne, si elle est croyante, observatrice de son culte, souffre elle aussi terriblement. Aucun moyen ne peut alléger ses souffrances. La médecine avoue son incapacité, son impuissance. Elle fait, elle même, partie des martyrs, si celle-ci meurt ainsi. Compensation. Sa patience dans cette douleur terrible, lui fera mériter le Paradis.    

Que le Seigneur nous guide tous dans ce qu'Il aime et agrée ! Qu'Il nous protège des affres de la mort !


A lire et re-lire : La Belgique va légaliser l'euthanasie
Un an après les Pays-Bas, le royaume devrait devenir ce mercredi le deuxième
pays au monde à ne pas sanctionner la pratique de la "mort douce".
 http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20020514.OBS5594.html/
Culture de mort. Les députés belges ont adopté une loi faisant de la Belgique le deuxième pays au monde, après les Pays-Bas, à légaliser l'euthanasie. C'est la défaite des partis chrétiens et l'arrivée au pouvoir de la coalition "arc-en-ciel" (libérale, socialiste, écologiste) en 1999 qui a permis cette légalisation du meurtre des malades. "Nous combattrons cette loi jusque devant la Cour européenne des droits de l'homme", a déclaré le chef de file des sociaux-chrétiens flamands, Tony Van Parys. La Cour européenne des droits de l'homme a tout récemment donné raison aux tribunaux anglais qui avaient refusé à Diane Pretty le droit de se faire euthaniser. (Source : NH 931 - semaine du 23 au 29 mai 2002). De même : La loi sur l'euthanasie est indigne Autre : 84 % des Français pour l'euthanasie
Selon notre sondage CSA, une écrasante majorité de Français se prononcent pour la reconnaissance de (...) Nous dirons le monde biblique de France sont pour...

Les gens de la Bible semblent empressés de mourir avant l'heure ! Alors que la chanson semblait, naguère, leur dire : Tout le monde veut aller au Paradis, mais personne veut mourir ! 


[1] Selon l’Islam traditionnel.


Point de divinité, de dieu que Dieu !
« Vulnerant omnes, ultima necat. »
Nous ne le dirons jamais assez.
Explicit totus liber.

*Droits de reproduction et de diffusion réservés ; © Le Carrefour de l’Islam
  Usage strictement personnel. L'utilisateur ne peut traduire, exporter, publier tout document du site sans autorisation préalable. L’utilisateur du site reconnaît avoir pris
connaissance du droit d’usage, en accepter et en respecter
    les dispositions.
         Politique de confidentialité du site.

Ô Terrien ! Le Monde a été créé pour nous, et nous pour l'Au-delà. Tous les Terriens que nous sommes seraient bien avisés de méditer cette parole. Les jours passent vite, et notre rencontre avec notre divin Créateur, Seigneur, Législateur et Juge de l'Univers ne se précise-t-elle pas chaque jour un peu plus ? 

Retour au menu

Copyright © 2001 Le Carrefour de l'Islam. Tous droits réservés.
Cette page a été mise à jour le
26/06/08 .

Classement de sites - Inscrivez le vôtre! annuaire